Vol Rio-Paris : pilotes et familles fustigent les omissions du rapport du BEA

Le SNPL, principal syndicat de pilotes français, annonce ce mercredi qu'il suspend sa participation à l'enquête sur l'accident du Rio-Paris pour dénoncer la suppression d'une recommandation dans le rapport du Bureau d'Enquêtes d'Analyses (BEA). Les réactions des familles ont été aussi vives.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le principal syndicat de pilotes français SNPL a annoncé, ce mercredi, la suspension de sa participation à l'enquête du BEA. Dans un communiqué, le syndicat demande au Bureau d'enquêtes et d'analyses d'expliquer pourquoi il a "ignoré dans le rapport officiel la recommandation concernant l'alarme de décrochage".
"D'autres modifications significatives ont-elles été apportées au rapport ?", questionne-t-il.

Comme l'avait révélé le site Internet de La Tribune dès mardi soir, cette recommandation sur un possible dysfonctionnement de l'alarme ne figure pas dans le troisième rapport d'étape publié vendredi dernier alors qu'elle avait été intégrée dans une première version.

Pour l'association Entraide et Solidarité AF447, représentant les familles des 228 victimes du drame, l'enquête sur les causes de la catastrophe est "définitivement discréditée". "Ce triste épisode (...) génère une crise de confiance sans précédent envers les autorités d'enquêtes", déclare Robert Soulas, président de l'association. "La précipitation avec laquelle ces autorités et ces responsables ont accusé les pilotes sans aucune réflexion préalable avait alerté notre suspicion", a-t-il ajouté. "Nous avons maintenant confirmation que les affirmations émanant de la tutelle du BEA étaient prématurées, dépourvues d'objectivité, partiales et très orientées vers la défense d'Airbus".

De son coté, le ministre chargé des Transports, Thierry Mariani, a défendu le BEA : "jamais il n'y a eu une enquête aussi transparente (...) ces polémiques jettent le discrédit sur une enquête qui est exemplaire".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 09/10/2011 à 17:24
Signaler
Comme l'a si bien dit un commentateur: BEA = Bureau d'Etudes d'Airbus. Je suis persuadé que les boites noires sont toujours au fond de l'océan et que ce rapport du BEA n'est qu'un tissu de mensonges orchestré par l'état français. Je répète ce que je ...

à écrit le 13/08/2011 à 6:29
Signaler
L'indicateur d'assiette est un instrument bien placé sur quasiment toutes les planches de bords et qui fonctionne de façon mécanique. L'affolement ambiant était-il trop intense pour ne pas l'avoir exploité?

le 30/08/2011 à 13:36
Signaler
Le choix des ingénieurs d'Airbus d'invalider la mesure d'incidence lorsque la mesure de vitesse est invalide a conduit selon moi à l'erreur fatale ! Si la mesure de la sonde d'incidence avait été déclarée valide pendant la chute, les pilotes auraient...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.