Les critiques fusent sur les dysfonctionnements d'Heathrow à l'approche des J.O de Londres

 |   |  412  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le maire de Londres demande au gouvernement de trouver une solution aux interminables files d'attente. Un chaos est redouté avec le surplus de passagers attendus pour les Jeux Olympiques qui débuteront le 27 juillet.

A l?approche de l'ouverture des Jeux Olympiques de Londres le 27 juillet prochain, les critiques fusent à nouveau outre-Manche sur la mauvaise qualité de services de l?aéroport d?Heathrow. Le plus important aéroport européen, qui doit accueillir 80 % des voyageurs attendus pour l?occasion, sera-t-il capable d?absorber dans de bonnes conditions le surplus de voyageurs attendu pour l?occasion ? Beaucoup en doutent au regard des interminables files d?attente aux postes frontières.

Une mauvaise image pour le Royaume-Uni

Le maire de Londres, Boris Johnson, membre du parti conservateur comme le Premier ministre, David Cameron, a écrit à la ministre de l'Intérieur, Theresa May, pour lui demander des mesures afin de "régler ce problème à la fois pour les jeux Olympiques et les passagers habituels". Ces immenses files d?attente donnent une "très mauvaise impression du Royaume-Uni", regrette t-il. Le parti travailliste tient le même discours. L?un de ses responsables, Chris Bryant, a lui aussi demandé à la ministre de l'Intérieur "d'éviter le chaos à nos frontières avec l'arrivée de l'été et les jeux Olympiques, mais aussi après".

Le gouvernement sous pression

Comme ces files d?attentes découlent d?un manque d?effectifs chroniques, conséquence des multiples coupes budgétaires, le gouvernement est sous pression pour trouver une solution. Car ce dernier n?a pas anticipé le problème de Heathrow. Le budget spécial de 6,5 milliards de livres (7,5 milliards d?euros) pour les transports londoniens s?est en effet essentiellement concentré sur les transports en commun en ville. Aujourd?hui le gouvernement envisage de faire appel à des agents de l'immigration à la retraite ou d'utiliser des personnels venant d'autres administrations, comme les douanes.

Débat sur une troisième piste

Ce n?est pas la première fois que les dysfonctionnements de Heathrow sont pointés du doigt. Ils ont d?ailleurs été à l?origine de la décision de Londres en 2009 de démanteler le gestionnaire des aéroports londonien BAA. En attendant, la crainte d?un chaos à Heathrow cet été devant les caméras du monde entier relance le débat sur l?extension des capacités de cet aéroport complètement saturé avec ses 69,5 millions de passagers annuels. Depuis des années, la construction d?une troisième piste est sans cesse repoussée. Ces derniers mois, les milieux d'affaires font campagne depuis des mois pour que le gouvernement donne en fin le feu vert.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2012 à 16:07 :
Faire passer une partie du surplus sur CDG avec liaison tgv directe CDG-Victoria station. Mais ca ne risque pas de plaire a BA...
a écrit le 01/05/2012 à 15:19 :
D'ici les JO, cela m'étonnerait que ca aille mieux. Mais bon ce n'est pas moi qui vais y aller.
Réponse de le 01/05/2012 à 17:06 :
vu ce que ça coûte je m'en passerai ! et puis l'angleterre ne m'attire pas vraiment !je regarderai le petit écran et ferait des économies - crise oblige-
a écrit le 01/05/2012 à 13:30 :
Cet aeroport est un cauchemar pour les voyageur. C est le cas depuis 20 ans et eviter les correspondances dans cet enfer fait partie du guide du bon voyageur vers l amerique du nord ou du sud.
Réponse de le 02/05/2012 à 10:28 :
Ouais, j'ai de bien mauvais souvenirs de Heathrow... une calamité, des files d'attentes pire que chez Disney. Eviter les correspondance par cet aéroport est ma nouvelle devise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :