Spinetta lance la réorganisation d'Air France-KLM pour lui donner un nouveau souffle

Le PDG d'Air France-KLM a présenté aux comités d'entreprise de KLM et d'Air France le projet de renforcement du groupe à partir du 1er juillet 2013. Les fonctions les plus stratégiques d'Air France et de KLM vont remonter au niveau du holding, aujourd'hui une coquille quasiment vide. Objectif : être plus efficace, effacer les doublons et redonner un nouvel élan au groupe en retard face à Lufthansa et IAG (British Airways-Iberia)
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C'est l'un des deux derniers grands chantiers de Jean-Cyril Spinetta à la tête d'Air France-KLM : la réorganisation du groupe, l'autre étant de préparer sa succession, alors qu'il quittera le groupe au plus tard au printemps 2014 lors de l'assemblée générale qui clôturera les comptes de l'année 2013. Le PDG d'Air France-KLM (69 ans) pourrait quitter ses fonctions quelques mois plus tôt, fin 2013. Mais d'ici là, celui qui a lancé le processus de consolidation du transport aérien en rachetant KLM en 2004, veut modifier les structures du groupe, plus de 10 ans après qu'elles aient été pensées dans la tête des fondateurs d'Air France-KLM. Objectif : rendre le groupe plus efficace et plus réactif,  tout en permettant de stimuler les synergies entre les deux compagnies Air France et KLM en mettant fin aux doublons. Après avoir pris un coup d'avance en se regroupant, Air France-KLM s'est faite dépasser par Lufthansa et par IAG, l'entité qui coiffe British Airways et Iberia.

Présentation mercredi aux élus de KLM et jeudi au CCE d'Air France

Selon des sources internes, Jean-Cyril Spinetta a annoncé jeudi en Comité central d'entreprise (CEE) d'Air France le renforcement du holding Air France-KLM à partir du 1er juillet 2013. Celui-ci va se concrétiser par la montée au niveau du holding de fonctions stratégiques qui jusqu'ici se retrouvaient dans chacune des deux compagnies. Il avait présenté la même chose la veille devant les élus du personnel de KLM en compagnie du directeur général de KLM, Peter Hartman.
Ainsi, en dehors des activités financières, les fonctions support, informatique, achat, les centres de services partagés, mais aussi les fonctions marketing stratégique, d'organisation du réseau de vols, du revenu management (outil de gestion de la recette en fonction de l'offre et de la demande), de ventes ...seront rattachées au holding. Leurs responsables seront nommés par un organe décisionnel qui vient d'être créé. Regroupant Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France, Leo Van Wijk (directeur général délégué d'Air France-KLM) et les deux patrons des filiales Air France (Alexandre de Juniac) et KLM (Peter Hartman), ce directoire est aussi appelé le « CEO meeting ». Les deux compagnies opérationnelles, Air France et KLM, devront donc seulement mettre en oeuvre et gérer sur le terrain les décisions prises en grande partie par le holding.  Présenté pour la première fois devant les élus du personnel de chacune de deux compagnies, le projet est désormais lancé. Les chefs de projet seront nommés en décembre. Leur rôle sera notamment de préciser exactement le périmètre des fonctions qui remonteront au sein du holding afin de bien découper "les fonctions groupe"  et bien définir les effectifs qui remonteront à Air France-KLM. Le principal  obstacle au respect du calendrier fixé pourrait se situer au niveau du délai de consultation des organismes sociaux de KLM, un processus plus compliqué aux Pays-Bas qu'en France.

Le siège d'Air France-KLM transféré des Invalides à Roissy

Ainsi, ce sont environ 150 personnes (les responsables des fonctions clés) qui seront attachées au holding, aujourd'hui composé d'une grosse vingtaine de personnes. Elles seront installées dans le nouveau siège d'Air France-KLM, situé à Roissy, à proximité de celui d'Air France (voir l'article Air France ne deviendra pas Air Hollande). Aujourd'hui le siège du groupe se trouve aux Invalides dans le c?ur de Paris.
Cette nouvelle organisation doit apporter un nouvel élan à Air France-KLM, en difficulté depuis 2009. Jusqu'ici, Air France et KLM ont conservé la réalité des pouvoirs face à un holding qui n'est rien d'autre qu'une coquille vide. Ce nouveau holding doit permettre à Air France-KLM de se transformer en une véritable entreprise européenne censée être neutre, il prendra des décisions pour privilégier l'intérêt général. La nouvelle organisation d'Air France-KLM doit aussi permettre d'intégrer plus facilement de nouvelles compagnies, si un jour une telle hypothèse comme Alitalia devait se présenter.

L'intégration était prévue initialement en 2012

Cette montée en puissance d'Air France-KLM était en préparation en 2011 pour une mise en place en 2012. Le timing avait notamment suscité une divergence de fond à l'été 2011 entre l'ancien directeur général d'Air France et d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon, et le président non exécutif des deux entités à l'époque, Jean-Cyril Spinetta, qui préconisait au préalable la restructuration d'Air France et de KLM. Quand ce dernier l'a emporté en octobre 2011 aux dépens de Pierre-Henri Gourgeon après une guerre des chefs sans merci (lire l'article Comment Spinetta a repris le contrôle d'Air France-KLM) sur le choix du futur patron d'Air France, il a repris ses fonctions de PDG d'Air France-KLM et immédiatement repoussé l'intégration du groupe à 2013. Est-ce à dire qu'il considère qu'Air France-KLM est tiré d'affaires?  Le groupe pourrait en tout cas revenir à l'équilibre en 2013 grâce à la baisse du prix du baril et la bonne tenue de la recette unitaire du fait de la bonne discipline des capacités de la quasi-totalité des compagnies.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 25/11/2012 à 10:39
Signaler
C'est bien, on change les structures, mais la question est : pour quoi faire ? Stratégie vis à vis des low costs? Stratégie vis à vis des concurrents européens? Stratégie vis à vis des compagnies du golfe ? Homogénéisation des flottes ? Politique "pé...

le 27/11/2012 à 13:09
Signaler
D'accord avec vous mais il faut quand même indiquer que pour réaliser ce que vous mentionnez, il faut une organisation claire et pas tout en doublon sans personne au dessus comme c'est le cas actuellement.

à écrit le 25/11/2012 à 9:29
Signaler
Pour faire simple que diraient les français si la compagnie enfin fusionnée s'appelait KLM avec un siège à Amsterdam ? On sait bien que cette remise de pouvoir au holding signifie de ne plus se contenter des économies de taille et d'organisation sur...

à écrit le 24/11/2012 à 11:05
Signaler
Ou est-elle installée cette holding ? Installée en Irlande plutôt qu'en France, nous comprendrions l'imposition folle de la France. Actuellement, de nombreux élus qui ont voté l'augmentation de la CFE ne savent même pas que les entreprises vivent une...

à écrit le 24/11/2012 à 10:29
Signaler
Une coquille vide avec 20 personnes.... marrant comme holding ;-) Et tout cela est dit dans la plus grande des tranquillités. Entreprises certes, mais nous ne sommes vraiment pas sur la même "planète"......

le 24/11/2012 à 21:11
Signaler
Et encore les 20 personnes sont récentes, il y a un an, il n'y avait qu'une poignée de personnes.

à écrit le 24/11/2012 à 9:44
Signaler
Pourquoi ne pas commencer par fusionner AF-KLM? afin de n'avoir qu'une compagnie? Des avions Airfrance -KLM serait la solution, non? United et Continental n'ont gardé qu'un seul nom, tout comme Delta+ Northwest....? Pourquoi garder des couleurs disct...

le 24/11/2012 à 10:14
Signaler
UA+CO et NW+DL n'ont gardé qu' un seul nom mais la fusion est de façade et n'est pas digérée. Les gens de CO (compagnie Texanne) se sentent noyées dans la firme de Chicago (UA) et les gens de UA detestent le systeme informatique archaique de CO qu' o...

le 24/11/2012 à 10:18
Signaler
Parce que c'est compliqué. Aux US c'est "simple", ce sont des compagnies du même pays. En Europe non, le poids des marques, les "nationalismes avec les rôles des Etats très influents empêche de procéder à de vraies fusion. De plus, pour des raisons r...

le 24/11/2012 à 13:15
Signaler
KLM a une meilleure image face a AF toujours en gréve.

le 24/11/2012 à 13:55
Signaler
Hm, n'existe ti-l pas de droit européen? après plus de 50 ans d'Europe, je croyai que cela faisait partie du passé.... Popurquoi KLM ou AF perdrait-il des slots au départ de leur hub? Je trouve ces bisbilles risibles...AF-KLM est "franco-française" e...

le 24/11/2012 à 15:43
Signaler
Pas des slots, des droits de trafic, c'est différent. C'est à dire l'autorisation de voler entre les Pays Bas et les Pays tiers réservée aux compagnies des pays originaires de ses pays (sauf lorsqu'il y a un openskie comme pour les US où n'importe qu...

le 24/11/2012 à 16:30
Signaler
Gilles1 votre commentaire est dépassé les salariés d'air france ne sont pas plus en grève que ceux de la lufth ou de british iberia etc... tout se le monde se défend avec ses armes face à ce capitalisme sans pitié pour les petits employés

le 24/11/2012 à 18:01
Signaler
Justement, l'Opensky existe bel est bien entre l'UE et les USA, donc, où es le problème?

le 24/11/2012 à 18:48
Signaler
Le "capitalisme" n'existe pas pour satisfaire des salariés (même s'il les enrichit) mais des consommateurs.

le 24/11/2012 à 21:13
Signaler
Ben, comment dire, y a pas que les US dans le monde....comment on fait pour le reste du monde....

à écrit le 24/11/2012 à 9:17
Signaler
ca va etre sportif. ca me fait penser a eads. va encore falloir trouver des equilibres entre AF et KL, tres compliqués car AF est deux fois plus gros que KL

à écrit le 24/11/2012 à 1:24
Signaler
Air France ne manque pas d'atouts, voilà quelqu'un qui a l'air décidé à faire bouger les lignes, un signal positif envoyé à tout le pays...

le 24/11/2012 à 9:40
Signaler
Si faire bouger des lignes c'est enlever tout le pouvoir à AF...why not

le 25/11/2012 à 12:52
Signaler
Encore beaucoup de lieux communs et d'opinion toutes faites, rabâchées depuis des années (Air Chance, salariés "toujours" en grève et j'en passe et des meilleurs). @ henry diviser salariés et consommateurs est une vue purement théorique qui n'existe ...

le 25/11/2012 à 12:53
Signaler
Encore beaucoup de lieux communs et d'opinion toutes faites, rabâchées depuis des années (Air Chance, salariés "toujours" en grève, et c'est mieux ailleurs etc et j'en passe et des meilleurs). @ henry diviser salariés et consommateurs est une vue pu...

le 25/11/2012 à 14:49
Signaler
@houston: si me souvenirs sont exacts, Air France a été baptisé Air Chance en 1962 à la suite du crash avec à bord des personnalités culturelles très en vue à Atlanta. Donc, son surnom n'est pas une légende, mais une réalité.

le 25/11/2012 à 20:26
Signaler
@houston: Le salarié n'est pas un consommateur obligé des produits de l'entreprise qui l'emploie.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.