Le gouvernement recule face à la forte mobilisation des taxis

 |   |  596  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A l'issue d'une réunion au ministère de l'intérieur, l'intersyndicale a demandé la levée de la grève des taxis, fortement suivie. Le gouvernement va organiser trois réunions avant la fin janvier afin de dissiper plusieurs points de désaccords.

La forte mobilisation des taxis aura payé. Le gouvernement a accepté d'ouvrir une large concertation et a suspendu les projets de réformes qui avaient suscité la grogne. En sortant d'une réunion au ministère de l'intérieur, les représentants des artisans-taxis ont ainsi annoncé avoir obtenu le gèle de l'article 44 de la loi de financement de la Sécurité Sociale relative au transport de malades en taxi. Ils ont également obtenu du ministère de l'artisanat, une réforme du code du tourisme concernant les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) et les motos-taxis.

Il faut dire que jamais depuis 2008, les taxis n'ont été aussi mobilisés.Sur les 55.000 taxis, ils ont été très nombreux à répondre à l'appel à la grève lancé par l'intersyndicale (FTI 75, CFDT, CFTC, FO, Gescop, UDTP), à laquelle se sont associées les fédérations (FNTI, FNAT, FFTP et FNDT).

Les appels d'offres du transport médical

Parmi les changements initialement prévus par le gouvernement, c'est en effet la mise en place d'appels d'offres pour le transport des malades qui était dans le viseur des fédérations. Avec une telle réforme, les fédérations craignaient que les taxis indépendants ne fassent pas le poids face aux grands groupes de transports, comme Veolia par exemple. Les taxis risqueraient alors de se retrouver exclus de cette activité.  Une crainte qui existerait "surtout en province", d'après Emmanuel Seeberger, vice-président de la Chambre syndicale des artisans taxi (CSAT), selon lequel 10.000 chauffeurs pourraient ainsi "se retrouver sans emploi". Et pour cause, en zone rurale, le transport médical peut représenter jusqu'à 90% du chiffre d'affaires d'un taxi. Pour rappel, jusqu'à présent, trois acteurs se partageaient le marché : les ambulances (37%), les taxis conventionnés par l'assurance-maladie (31%) et les véhicules sanitaires (23%).

La concurrence déloyale des motos-taxis et VTC

Mais ce n'est pas tout. Les taxis redoutent également la concurrence des motards-taxis et des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). Car bien qu'étant des concurrents directs, ceux-ci ne sont pas soumis à la même règlementation. C'est pourquoi, pour l'intersyndicale, ces motos-taxis et VTC représentent une "concurrence déloyale autorisée par les pouvoirs publics et ne respectent aucune règle". D'où la volonté de réformer de la loi de juillet 2009 qui encadre ces activités et un moratoire pour les sociétés qui auraient déjà l'autorisation d'exercer.  En effet, certaines voitures de tourisme avec chauffeur semblent ne pas jouer le jeu. Celles-ci ne sont censées répondre qu'à des réservations. Mais dans les faits, beaucoup de chauffeurs acceptent des clients "à la volée".

Déréglementation de la profession

En 2008, le très décrié rapport Attali  (voir plus bas) préconisait la déréglementation de la profession et son ouverture à la concurrence. "L'augmentation de l'offre de taxis améliorera par exemple l'attractivité de la France pour les touristes et facilitera les déplacements professionnels", pouvait-on lire à la page 158 de l'étude. Le rapport s'appuyait également sur l'exemple de Londres et New York, des villes "qui comptent le même nombre de taxis qu'à Paris", mais où les voitures de "petite remise" (VPR) "permettent de répondre à la demande".

Autre problème notoire, de nombreuses start-ups fleurissent, à l'instar de l'américaine Uber, proposant des applications de réservation de taxis. Or, certaines semblent s'affranchir des règles imparites à la profession, comme le fait de détenir une licence. Ce qui pose un sérieux souci de concurrence déloyale pour les artisans du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2013 à 12:44 :
Les automobiles clubs sont au garde a vous devant le gvt, et les associations de consommateurs ne sont guère mieux ! Est ce que Mme Perichon est avec l automobiliste, ou contre l automobiliste ? A votre avis ?
a écrit le 31/03/2013 à 9:09 :
Je suis moi même artisan taxi 30 % de mon ca est du transport médical
A tous ceux qui parlent et écrivent sans en connaître le principe ferait mieux d aller au devant des vrais professionnels , écouter et apprendre
Une consultation pour un patient qui est pris en charge pour une prescription médicale de transport établie par un médecin en TAP transport assis professionnaliser soit par taxi ou VSL
Ce transport revient moins cher en taxi que en VSL chiffre a l appuis , réel la facture est justificative
Savez vous que la France paie une amande a Bruxelles pour tous les transports effectués en VSL , loi qui interdit les VSL , alors on dit quoi a cette situation
Je suis tout disposer a vous démontrer la différence de facturation entre un taxi et un VSL
a écrit le 28/02/2013 à 17:38 :
Devenir "taxi" pour UNIQUEMENT travailler au transport des malades, je dis "bravo, ça c'est du boulot!!" et c'est bous qui payons! Qiuand on voit comment sont utilisés les taxis par les "malades", il y a quelque chose de scandaleux et d'abusif. On prend le taxi pour éviter de prendre le train/métro (je parle pour les "malades administratifs" qui peuvent se déplacer sans aide). Et nos braves socialos continuent d'augmenter les dépenses de la sécurité sociale. On rêve quand je lis que les chauffeurs de taxi sont autorisés à conduire un même taxi!! Ils ont vu les magouilles nos politiques ou sont-ils tellement à la recherche de soutiens qu'ils signent n'importe quoi à l'image de l'"amnistie sociale" que le Sénat vient de voter sur initiative des communistes? On est en train de devenir une république bananière grâce à quelques lobbys tout aussi peu puissants que les syndicats mais tellement pleurnichards!!...Dans 10 ans, après deux mandats du PS, la situation de la France sera vraiment irrécupérable et nous serons la risée de toute l'Europe. Mais contrairement à la Grèce des vestiges historiques on en a à revendre, même des îles...
a écrit le 11/01/2013 à 17:17 :
Bravo pour la libre entreprise. tout le monde veut être libre, mais subventionné(les agriculteurs).
Y compris les taxis qui se gavent sur le dos de la sécu.
a écrit le 11/01/2013 à 15:11 :
Shanghai : prix d'une course 2 euros
Ville de province française : 35 euros 'et faut pas aller trop loin pour ce prix.

C'est le même fuel !
Réponse de le 27/02/2013 à 21:43 :
pas les memes charges
a écrit le 11/01/2013 à 14:46 :
La France c'est un pays ou ils faut brailler pour obtenir ses privilèges sinon c'est la vie de mouton tondu assuré.
a écrit le 11/01/2013 à 14:15 :

c est la fin du monopole comme partout heureusement (snsf..poste . transport ext.) en attendant le taxi polonnais...vive le covoiturage
a écrit le 11/01/2013 à 13:44 :
Comme l'a dit "notre"....Pinocchio......le gouvernement ne cède pas à la RUE......!!! Et un mensonge de plus sur une liste d'une longueur.......
a écrit le 11/01/2013 à 12:52 :
si tu n a rien a prendre en otage ????DEMONTRE la fin de notre democratie ....nos gouvernent sont INUTILES
a écrit le 11/01/2013 à 12:28 :
Sur quelles bases est imposée cette corporation?, revenus flous, pas de factures, pas de caisses enregistreuses, pas de compteurs vérifiables, mais si les pouvoirs publics voulaient, ils pourraient mettre en place tout cet arsenal, regardez du coté des transports routiers.
a écrit le 11/01/2013 à 12:26 :

ILS VONT DONC PERSISTER et CONTINUER d assassiner notre securite sociale
a écrit le 11/01/2013 à 12:22 :
A Londres , les voitures particulières doivent régler un péage très onéreux, et sont donc peu nombreuses. En revanche il suffit de lever la main pour qu'un taxi s'arrête, car ils sont bien plus nombreux qu'à Paris où l'on risquerait si on levait le bras pour héler un taxi, de ressembler après qqs heures à la statue de la "liberté"....!
Comme à Londres, il est par contre très facile de héler un taxi à Madrid, Barcelone, NY, ou Edinburgh en fait quasiment partout sauf....en France où le producteur est roi, au détriment du client et du service totalement déconsidérés, et vous parlez de relancer l'économie ?
a écrit le 11/01/2013 à 12:21 :
A force de créer des "exceptions françaises" dans tous les domaines : fonction publique trop nombreuse, enseignement sclérosé,rigidité du marché du travail, 35 heures, métiers trop et mal réglementés : taxis, notaires, etc.....nous vivons dans un monde déconnecté des réalités du vrai monde, en France et nous finirons par nous casser vraiment la gueule
a écrit le 11/01/2013 à 12:20 :
On a l'art de créer des protections artificielles qui au lieu d''amener une plus valu et protéger, tue en fait le marché et conduisent à des tarifs élevés. Les étrangers sont surpris de notre système et surtout des tarifs. il faut supprimer les licences et ouvrir le marché, ce qui baissera les prix et élargira l'offre, avec des plateformes communes de gestion des taxis comme c'est déjà le cas et qui regroupent aussi bien des indépendants que des sociétés.
a écrit le 11/01/2013 à 12:15 :
je ne connais toutes les caractérisques de ce marché extraordinairement régulé et contraint, mais ce qui me semble clair, c'est qu'il serait trés profitable en termes d'emploi et de service de banaliser ce secteur comme c'est le cas dans beaucoup de pays. Une déclaration d'autorisation avec des conditions et un impôts sur les résultats. qu'est ce qui justifie de telles complications, de telles entraves à la libre concurrence, système qui plombe les prix et réduit le service ? un article sur ce secteur serait le bienvenu pour y voir clair
a écrit le 11/01/2013 à 12:09 :
Si encore ils roulaient avec des voitures Françaises!, mais non!, ces profiteurs et fossoyeurs de l'économie se détournent des travailleurs Français,et n'hésitent pas une seconde à venir manger dans le râtelier bien garni et gracieusement offert par notre sécu!.
Réponse de le 11/01/2013 à 16:32 :
pourquoi ces noms d'oiseaux ? il ne suffit de cracher sur les gens pour avoir raison. Il est clair cependant que ce n'est pas à la SECU de payer cette note, mais il faudrait pour cela que les prix soient librement fixés et non pas imposés, pour compenser les trajets en pertes
Réponse de le 11/01/2013 à 20:57 :
compenser les prix ? mais ils sont déjà 5 à 10 fois plus chers qu'à l'étranger !
a écrit le 11/01/2013 à 11:46 :
Ça ne va pas faire remonter la cote de popularité de Hollande et Hérault.
La débandade d'un gouvernement commence à chaque fois à une reculade face aux taxis qui empoisonnent la vie de tout le monde.
Pour ma part, si ils reculent là dessus, JAMAIS je ne revoterai pour eux.
a écrit le 11/01/2013 à 11:21 :

un mot .. 'LAMENTABLE

bel exemple
a écrit le 11/01/2013 à 10:32 :
C'est pas grave c'est la sécu qui paye
IL n'y a qu'a faire comme les médicaments déremboursér à fur et à mesure.
Pourquoi n'est ce pas le cas pour les transports de malade trimballés par des taxis au pic du cave les cotisants de la sécu.Bon nombre n'en n'ont pas besoin mais comme il disent souvent "on y a droit."
petite idée à vous soumettre,je suggère que lors de la prochaine augmentation liée à la voiture, nous puissions bloquer avec l'aide de nos automobiles clubs et représentants de consommateurs le traffic sur nos routes et autoroutes, cela semble avoir du bon et surtout c'est visiblement rapide pour obtenir des résultats
Réponse de le 11/01/2013 à 14:24 :
C'est sûr que le jour où une vrai grève de l'automobiliste Lambda pourra être organisée, on verra sans doute baisser le prix des carburants et stopper l'augmentation du nombre de radars !
a écrit le 11/01/2013 à 10:26 :
L'offre crée la demande! Cela les chauffeurs de taxis ne veulent pas le reconnaître et leur attitude malthusienne ne fait que faire prendre l'habitude de ne pas prendre un taxi du fait de l'incertitude d'en trouver un. Rien qu'à Paris il y a là un potentiel de plusieurs dizaines de milliers d'emplois! Malthusianisme scandaleux dans un pays où il y a 5 millions de demandeurs d'emplois! Enfin les esprits les plus entreprennant trouvent des parades pour satisfaire des demandes qui ne le sont pas. Est-ce anormal. Les mots concurrence déloyale sont un comble dans la bouche de gens qui refuse la concurrence!
Enfin si le métier était si peu rentable les licenses vaudraient-elles si chères?
Réponse de le 11/01/2013 à 11:46 :
@ libéral: Indéniable ce que vous dites; par contre, il y a tout de même (très rarement) des chauffeurs (gérants) de taxi qui reconnaissent le mécanisme d'autodestruction de ce marché sur-régulé. La transformation du métier (transport individuel de personnes) en mode ambulance, financé par l'état est un triste exemple de tout ce qui ne va pas avec notre état dans ce pays. Le prix de ce mode de transport est élevé, car personne n'ose plus créer la demande dans ce cartel de taxi-driver indigne. L'état français créateur de cartel sur le dos du contribuable et l'assuré social.
Réponse de le 11/01/2013 à 12:00 :
je ne sais qui tu es. soit tu n'es pas au courent de la situation du pays et même du monde. Ou alors, tu sais et tu fais parti de la bande de gros capitalistes qui depuis George Bouche père sèment la pagaille dans le monde, la France n'étant pas éparniée avec la bande de sarkozy.
Tu ne vois pas que les petits sont en train de se faire bouffer par les gros capitalistes. les petites épisseries le petit boucher, le petit marchantt de fleur, disparaissent au profil des carrefour, monoprix implantés maintenant partout à Paris.....Pour les taxi, c'est la même chose. Le transport étant un marché, les capitaliste veulent ce marché. A thermes, il ont prévu de faire disparaître les artisans, créer des sociétés embocher des chauffeur sous payé et se remplir les poches. Voilà le projet!
Aujourd'hui,une licence de taxi est comme un fond de commerce d'un petit restaurent ou d'un petit magasin de prêt à porter ou comme n'importe de quel petit commerce. Le gas investit et y travaille 13 heures par jours 6 jours sur 7 et même 7 sur 7. Les 35 heures n?existe pas dans ce métier comme dans tout petit commerce. Pour certain d'entre eux, il font une coupure pour travailler pendant des heures de pointe, cela prolonge encore leurs temps de travaille, 14 voire 17 heures. Toi tu travailles combien d'heures par semaine??????Ces gents là sont soumis au stress engendré par leurs conditions de travail : la pollution, la circulation, resté assis pendant 12 à 16 heures, c'est tout simplement pénible. au bout du compte (7 à 10 ans), certes il ont une licence de taxi qui veut 130 mile euros mais à quel prix????toi , si tu travaillais autant d'heure, tu n'aurais pas eu le temps de discuter tranquillement devant ton écran.
Ces gens là paient des charges et sont soumis à une réglementation draconienne. Les autres qui profitent de ce marché(moto ou autres), travaillent au noir, c'est normale peut être pour toi!
Réponse de le 11/01/2013 à 14:26 :
Très drôle votre orthographe... courent, Bouche père...
Réponse de le 11/01/2013 à 16:53 :
@SSH : Je ne sais d'ou tu tiens tes horaires de travail mais un taxi doit mettre en route son compteur quand il prend sa premiere course et son nombre d'heures de travail par jour est tres limite. Alors tes 17 heures de travail journalier et tes 7/7 sont juste du mensonge...
Réponse de le 25/01/2013 à 9:35 :
la limite d'heure de travail s'applique qu'à paris! Pas dans les autres villes.
a écrit le 11/01/2013 à 10:18 :
Comme Sarkozy le gouvernement Hollande recule sous la pression de cette caste de nababs que sont les monopoles (taxi, notaire, pharmacie, etc) et la fonction publique pour mettre en place les réformes structurelles alors que les entreprises et les salariés du privé s'adaptent à la mondialisation et se réforme structurellement ces dernières années. Ainsi va la République bananière des petits camarades mais jusqu'à quand ?
Réponse de le 11/01/2013 à 10:51 :
Vous avez parfaitement raison, la dérèglementation des différentes professions monopolistes étaient programmée dans les 316 propositions d'un socialiste Mittérandien: jacques ATTALI en 2008 et les 99% de ces propositions dont celle de réformer les TAXIS sont passés à la Trappe, car l'UMP, ex RPR, EX GAULLISTES sont aussi les apôtres de l'Etatisme à la sauce du général et des cocos depuis 1946: nationalisations, plans quin quénaux, Etat contrôlant TOUT et n'IMPORTE QUOI sans en avoir ni les moyens ni les connaissances. Heureusement que BRUXELLES impose à la France la libéralisation de tous les domaines où l'Etat n 'a rien à faire: poste et télécoms, transports, énergie, Et les taxis ne seront pas réformés, petit à petit depuis 2008 ils perdent des parts de marchés au profit de tous ceux qui exercent cette activité légalement ou illégalement et se rabattent sur les quelques miettes qui leur restent comme le transport des malades ou invalides pour la bagatelle de 3 milliards d'euros payés par le contribuable et non le client.
a écrit le 11/01/2013 à 9:57 :
si certaine personnes veules prendre un taxi pour allez a l hôpital ou cher le kiné ou pour tous autre soins pas de probleme mais il doive paye eux même le prix sans être rembourser par la secu car ces connu certain taxi exagère jan et fait les frais moi même 40 km jais débourser plus de 80 euro ces du vol et tous le monde doigt faire un effort regarder les taxi que des véhicule de grande gamme et certain reportage a la télé long prouver il ne son pas a plaindre ces chauffeur non il ne doive plus être rembourser point il ne faux pas en avoirs peur il arrêterons leur gréve tres vite dans toute sort de travailles il i a des gents qui en veules plus les taxi fond partir de cela messieurs hollande on va voire se que vous valet vraiment pas de reculade
a écrit le 11/01/2013 à 9:36 :
Une fois de plus c'est 1 pas en avant et 2 pas en arrière. Le déficit de la sécu se creusera un peu plus et certains hospitaliers seront toujours commissionnés...
Réponse de le 11/01/2013 à 10:17 :
J'ai également eu cette impression de commissionnement des hospitaliers pour une ambulance alors que je pouvais très bien rentrer en taxi. Résultat plus de 100? contre une vingtaine en taxi!
a écrit le 11/01/2013 à 9:34 :
Bizarre cette reculade face à quelques milliers de manifestants. N'est-ce pas François Hollande (ou son "entourage" comme le veut la formule) qui a dit qu'il ne laissera pas «la rue» décider? Ah oui, cela dépend des sujets.
Réponse de le 11/01/2013 à 11:48 :
Ce sont les lobbyistes et les intérêts particuliers.
C'est scandaleux !
a écrit le 11/01/2013 à 9:25 :
J'ai fait appel une fois à un taxi en province : c'était la première et la dernière fois. Service mal aimable et ruineux, perte de temps. En France, l'argent public est gaspillé et il manque pour des missions essentielles. La Sécurité sociale laisse tomber les personnes âgées dépendantes mais rembourse les cures et les promenades en taxi (plus chères que les ambulances).
Réponse de le 27/02/2013 à 22:19 :
c est faux.Une course taxi tarif secu de 30km est egale a 46 euros,un vsl 64 euros,et une ambulance allongee 204e.Il faut savoir qu un tarif est negocier avec les cpam,representant la course moins 10 pour cent.Les couts de transports de transports secu representent seulement 2.4 pour cent du trou de la secu.Je suis conscient qu il faut faire quelque chose,mais pourquoi toujours diviser les francais ?
Avant,une chimio rentrer a l hopital le lundi matin et ressorter le mercredi soir,maintenant cela represente 6 voyages,tout les matins et tout les soirs.
Il n arretent pas de fermer des hopitaux,d'ou forcement un nombre kilometrique plus important.Derniere chose,interressons nous au patient,je transporte des personnes qui certainement ne peuvent pas conduire apres des chimios ou autres,avec les transports que les grands groupes veulent proposer,j ai du mal a les voir attendre que les navettes veolia ou autres viennent les chercher 1h a 2h apres sous pretexte qu il faut attendre que le dernier patient ai terminer.Je trouves triste qu un taxi est a vos yeux fait mal son travail,sachez qu il ne faut jamais faire de generalites et que l ensemble de la proffession fait de son mieux,par des stages obligatoires et imposes,et que le prix compteur affiche le prix ttc.Il reste au chauffeur 48 pour cent,a cela les frais d entretien et de gazoil sont a sa charge.Il reste donc pour l etat et ses administrations(secu entre autres) 52pour cent a se partager.
a écrit le 11/01/2013 à 9:23 :
HOLLANDE n'a-t-il pas affirmé qu'il ne prenait pas ses ordres dans la rue???
a écrit le 11/01/2013 à 9:19 :
Inquiétant, Ayrault-Robespierre se soumet devant les propriétaires de chaise à porteurs ! Finalement c'est la voie à suivre y compris pour ceux qui sont au coeur de notre économie: Ne pas se laisser faire par ce gouvernement.
a écrit le 11/01/2013 à 9:17 :
Comment réformer efficacement un pays si, à la première manifestation, le gouvernement se couche comme un vulgaire soumis ? Aucun courage politique !!! Une fois de plus !!!
a écrit le 11/01/2013 à 9:01 :
Bizarre ce système qui permet au titulaire d'une autorisation de stationnement, communément appelée "licence de taxi" , obtenue gratuitement de pouvoir la revendre de gré à gré (jusqu'à 200 000 euros à Paris ?). Est ce que la plus-value de cession est imposable ?
a écrit le 11/01/2013 à 8:53 :
Pour moi, c'est fini les taxis pour l'aéroport et retour; en France. Les loueurs sont déjà plus compétitif en prix, j'ai un tom tom embarqué dans mon téléphone portable; reste le temps de marche pour le parking et le réglage de la voiture, sortie du parking, c'est 5 à 10 min de plus qu'un taxi; Hier, j'ai perdu dans ce hold-up 45 min, d'autres plusieurs heures, je vais le reprendre mon temps, c'est promis.
Réponse de le 11/01/2013 à 16:54 :
Et encore, pour aller d'Orly à la banlieue sud-est, il est impossible de prendre l'un des taxis qui font la queue: il faut appeler un taxi agréé et attendre qu'il arrive! Bin je prends ma voiture...
a écrit le 11/01/2013 à 8:25 :
le gvt n'arrête pas de nous bassiner avec les mots égalité, justice , mais dés qu'un lobby a une capacité de nuisance, il se couche, et l'intérêt corporatiste l'emporte sur l'intérêt général.
a écrit le 11/01/2013 à 8:24 :
promenades aux frais de la princesse (SECU)
a écrit le 11/01/2013 à 8:14 :
Indépendamment de tout ce qui a été dit sur les conséquences de cette reculade sur les comptes de la Sécurité sociale, quelqu'un pourrait-il m'expliquer, sérieusement, pourquoi 55 000 personnes, certes très corporatisées, ont une telle influence sur les gouvernements de droite comme de gauche. Relais d'opinions, financement politiques.
Lorsqu'on lit les commentaires et les sondages, cette profession est assez unanimement détestée. D'où vient alors leur emprise sur les politiques de droite comme de gauche ?
a écrit le 11/01/2013 à 7:36 :
Donc, on va augmenter les prélèvements sociaux pour continuer à ballader les malades dans des taxis individuels ? le système s'effondre...
Réponse de le 11/01/2013 à 9:37 :
Outre Manche les ambulances appartiennent au NHS et outre-Rhin c'est la Croix-Rouge qui officie.
a écrit le 11/01/2013 à 5:14 :
pas de taxi en circulation pour cause de greve, acceptable. Bloquer la circulation, non!!!!!!!!! La police devrait agir contre eux pour obstruction a la circulation des usagers, donc amendes, fourriere, etc.... C'est simple!
Réponse de le 11/01/2013 à 10:02 :
tout a fait d accore mais la ces l inverse les motards ouvre la routes triste gouvernement
a écrit le 11/01/2013 à 3:39 :
ca c'est un G qui ne fait rien
bien ca pour la crise
a écrit le 11/01/2013 à 1:02 :
Les taxis sont chers, polluent, font du bruit, prennent de la place etc. Il serait bien qu'il y ait plus de vélos-électriques taxis ! En plus c'est super économique, voir les vélomobiles solaires d'Organic Transit ! Pas d'assurance, plus de 100 km d'autonomie, 45km/h vitesse légale pour l'absence d'assurance, çà commence à faire un carton au niveau des commandes : http://www.gizmag.com/elf-pedal-solar-velomobile/25285/
Réponse de le 11/01/2013 à 8:19 :
La tribune pourrait-elle supprimer les commentaires qui ne sont que de la publicité déguisée ?
a écrit le 10/01/2013 à 23:43 :
Ils ont le droit de faire grève. Mais pas celui de bloquer la circulation. On laisse trop faire.

Et droite ou gauche, l'etat recule...
a écrit le 10/01/2013 à 23:38 :
Pendant que vous attendez un taxi, un autre taxi attend pendant des heures la fin des examens d'un malade pris en charge à 100% qu'il vient de conduire à l'hopital. Chacun se porte mieux quand il y a une clientèle captive. A quand le free-taxi.
a écrit le 10/01/2013 à 23:01 :
Les taxis francais en berlines de luxe, on ne voit cela qu'en France. Et apres les taxis se plaignent de leurs charges trop elevees. C'est sur que de faire taxi avec une Mercedes classe E ou classe S ca coute un peu plus cher a entretenir qu'un Kangoo ou Berlingo.
a écrit le 10/01/2013 à 22:56 :
Capacité de réforme de la France = zéro ...
a écrit le 10/01/2013 à 22:29 :
Le changement, c'est vraiment pas pour maintenant!
Réponse de le 11/01/2013 à 11:49 :
Pour le changement, il faut déjà avoir du courage politique !
a écrit le 10/01/2013 à 22:15 :
Une nouvelle fois, une réforme nécessaire,pour faire économiser 3,5Mds d 'Euros à la S;S, tentée par le gouvernement du pays c'est à dire des hommes et des femmes issues de la volonté du peuple , va t elle etre enterrée ? et ceci parce qu'une corporation voulant protéger son butin a essayé de bloquer le pays ?
attention , le peuple en a plus qu'assez de tous ces métiers qui veulent coute que coute garder leurs priviléges ;
Il n'est pas loin le temps ou les gens vont se retourner avec violence sur des catégories d'individus qui bafouent l'interet général .
a écrit le 10/01/2013 à 22:12 :
Mais devant quoi ce gouvernement ne reculera-t-il pas ? Dès que le moindre mécontentement de tel ou tel lobby s'exprime, ce gouvernement recule . C'est comme ça en France depuis 30 ans. Il n'y a plus de gouvernement , seuls règnent des intérêts corporatistes. y'a que les pauvres et les sans-grade que l'on n'entend pas .
a écrit le 10/01/2013 à 22:06 :
vous comprenez pourquoi les declinistes dans mon genre ont raison
la moindre corporation qui manifeste obtient gain de cause , quand bien meme cela passe par dessus l interet général.
toutes ces rentes de situation pourrissent la France et aucun gouvernement ne veut y mettre un terme
a écrit le 10/01/2013 à 21:44 :
République bananiere sous la coupe des corrompus et des groupes de pression prétendant être un exemple mondial pour son système social et la vitrine du service public !
A vomir !
a écrit le 10/01/2013 à 21:29 :
Tout à fait d'accord. Sous prétexte qu'ils ont payé leur licence 50000 € ou plus, prix indirectement fixé par la pénurie organisée, rien ne devrait changer, et les clients devraient accepter de continuer â se faire raketter. Le prix de cette licence ne représente rien: ce n'est pas le prix d'une expertise, d'une compétence particulière, ou encore la reconnaissance d'un service premium. Alors certes, la libéralisation du marché réduirait ce prix à presque rien, et ils seraient alors perdants lors de la revente de cette licence, si tant est qu'elle soit encore revendable. Le risque financier de tout bon artisan, en somme... Mais dont ils ne veulent pas entendre parler...
a écrit le 10/01/2013 à 21:22 :
quelques taxis suffisent à faire reculer hollande...
Et lorsque des centaines de milliers de gens défilent contre le mariage gay...il ne se passe rien!
Si les homos voulaient obtenir des licences de taxi, je suis sur que hollande serait plus courageux!
a écrit le 10/01/2013 à 21:22 :
Je suis choqué qu'en France au donne toujours tout ce que demandent ceux qui ont un pouvoir de nuisance, ici les chauffeurs de taxi qui bloquent les routes, alors qu'on laisse dans la misère ceux qui n'ont pas de pouvoir de blocage même si leur utilité sociale est supérieure : par exemple les chercheurs, dont les conditions de travail et de salaire sont déplorables.
a écrit le 10/01/2013 à 21:15 :
Encore une fois le gouvernment a cédé à la pression d'un lobby cherchant à défendre ses privilèges aux frais du contribuable... Les transports de taxis pour la santé coutent 3 milliards par an, c'est absolument énorme et il faut couper massivement dans ces frais. L'état n'a pas à soutenir ainsi quelques taxis pour un coût aussi exorbitant. Réformer l'état ce n'est pas seulement diminuer le nombre de fonctionnaires mais surtout diminuer les privilèges exorbitant dont bénéficient certaines professions privées qui coutent horriblement cher à l'état.
a écrit le 10/01/2013 à 21:11 :
Il faut liberaliser cette profession c'est évident , baisser le prix de la license et augmenter le nombre de taxis.
a écrit le 10/01/2013 à 20:28 :
ça y est. On passe à la pratique. A lire tout le monde dans tous ces forums, il est plus que temps de réduire les dépenses. Soit. Mais on oublie aussi que derrière les dépenses de l'état ou d'autres institutions, il y toute une vie économique que cela crée. Diminuer les dépenses aura forcément des conséquences, mais tant que ça touche d'autres qu'eux mêmes, tout le monde est pour.
a écrit le 10/01/2013 à 18:19 :
Difficile de ne pas voir dans ce mouvement celui de rentiers defendant leur interets sur le dos de la collectivites. Tout milite pour accroitre significativement ce marche une croissance enorme est donc a venir. Elle necessite bien de liberer ce marche et donc les consommateurs. Cela pourrait se faire en partenariat entre profession et pouvoirs publics mais on prefere la posture habituelle qui aboutit a toujours plus de mediocrite pour le benefice d'une poignee qui souvent ne comprend pas meme les enjeux de la question posee...
Réponse de le 10/01/2013 à 21:12 :
+1. Les rentiers ont encore gagné au détriment de la collectivité. Cela aurait pu servir de test pour le gouvernement et il a cédé si facilement que cela en devient pathétique.
a écrit le 10/01/2013 à 18:08 :
Leurs prix sont déments partout: si on doit faire un aller retour aéroport de Nice - Sophia-Antipolis, ca coute moins cher de louer une voiture que de prendre un taxi, même en tarif de jour! Peut être qu'ils sont aussi assassinés avec des taxes débiles, le problème c'est alors encore une fois la surtaxation de l'Etat mais pas de chercher à brider la concurrence.
a écrit le 10/01/2013 à 18:07 :
un ami doit recevoir des soins après un AVC il a besoin pour se déplacer d'un déambulateur, il a demandé à PLUSIEURS taxis pour l'amener AUCUN a voulu effectuer la course pretextant que le kiné n'était pas assez loin, 8 km. Alors Messieurs respectez les patients faites votre métier!!!!! et non seulement celui de faire du fric sur le dos de la sécu.
Réponse de le 10/01/2013 à 21:20 :
C'est bien ce que les taxis repondent : " ce n'est pas assez loin une course a 12 e ne m'interesse pas je prefere aller de chez citroen a l'aeroport d'ORLY " quand il y a du verglas et que vous avez rdv chez un specialiste , c'est SUPER cette réponse - seul le fric compte pour eux
a écrit le 10/01/2013 à 17:43 :
Untaxi paye une licence, doit équiper son véhicule avec certains matériels couteux et lui faire passer des contrôles régulièrement. Tout ça pour notre bien, voté par l'assemblée nationale au nom du peuple français. Je comprends donc leur colère vis à vis de la concurence qui ne suit pas les mêmes règles ( véhicules de petite remise). Pas d'accord en ce qui concerne les motos qui n'offrent pas le même service et ( en gros on gagne du temps et on perd du confort et du volume de transport en moto taxi). Quand à la mane du transport des malades remboursé par la sécurité sociale, il va falloir s'adapter à la dureté des temps, nous ne pouvons plus l'assumer aussi largement que par le passé.
Réponse de le 10/01/2013 à 21:18 :
Pour ce qui est de la licence, elle est très chère car elle est rare : créons donc de nouvelles licences, cela en fera baisser le prix, et cela évitera la concurrence "déloyale" des motos taxis et autres. Le rapport Attali avait raison, il n'a pas été appliqué à cause de la pression des lobbys qui cherchent à défendre leurs intéréêts privés au détriment de l'intérêt public.
Réponse de le 10/01/2013 à 23:28 :
encore de la désinformation, un taxi reçoit gratuitement sa plaque de l'Etat Français et se fait un max de fric en la revendant après. Mais pour l'avoir c'est 10 ans d'attente, l'obligation au début de bosser de nuit etc... alors les taxis préfèrent racheter une licence mais c'est un choix privé et l'Etat touche que dalle. La solution distribuer des licences incessibles ou même que l'Etat les vende au prix fort à 200K? la plaque multipliée par quelques milliers de taxis l'Etat encaisserait 1 milliard!
a écrit le 10/01/2013 à 17:10 :
A qui profite le crime ?
a écrit le 10/01/2013 à 17:00 :
Ils manifestent .Très bien pour eux.Ayant l'occasion de prendre des taxis pour usage privé ou ou professionnels vers /de aéroport, je suis sidéré par les chauffeurs.Non aimables, roublards,et en plus ils nous escroquent continuellement sur les courses.Me rendant à Roissy dans un Taxi bleu, il a fallut que je réprimande plusieurs fois le chauffeur qui roulait bien en deça des limitations à 50 pour 70; 75 pour 90 autorisé et il roulait à 80 sur autoroute limité à 110! j'ai du batailler dur pour qu'il roule à une allure normale un dimanche matin à 06 heure du matin !
Au retour, un autre taxi a fait un immense détour non nécessaire pour augmenter le prix de la course.
Je suis dégouté et maintenant je privilégie les amis ou la famille pour m'emmener, les transports ligne B du RER n'étant pas très fiable depuis quelques mois.
je ne sais pas en province, mais les chauffeurs parisiens ne donnent pas envie et en plus c'est au client d'indiquer les chemins parce qu'ils ne connaissent pas les trajets principaux et tapotent leur GPS ...
Je ne vais donc pas les soutenir pour leurs actions...Qu'ils fassent déjà le ménage dans leur profession et naturellement ils auront plus de clients...;
a écrit le 10/01/2013 à 16:34 :
A Londres les malades sont transportés par le NHS et outre-Rhin c'est la Croix-Rouge qui est chargée de ce service ! Il y a trop de connivences entre le personnel hospitalier et les ambulanciers. désolé mais c'est las stricte vérité.
a écrit le 10/01/2013 à 16:29 :
Quand on déreglemente a la base c'est qu'une autre réglementation est en train de se mettre en place a l'échelon supérieur - L'Europe, avec ses chers et nouveaux fonctionnaires, est a la manoeuvre "pour taper" sur tout ce qui peut être rassurant (fonctionnaire nationaux par exemple) et ainsi creer "ce lien" entre toute les nations qu'est La Peur! S'ouvrir au monde n'est pas se faire déposséder de tout se qui représente notre vie!
a écrit le 10/01/2013 à 16:13 :
comme toujours on se rue sur l'argent d'etat, ici en l'occurence celui de la sécu, je rappelle que les taxis assurent pour 1 milliard d'euros/an de transports remboursés par la sécu (et c'est super rentable, on comprend leur motivation ce jour) et, à coté de celà on a toutes les entreprises d'ambulances (plus ou moins sérieuses) qui assurent pour 2,2 milliard d'euros/an de prestations, et là .. c'est tellement le filon, que certaines de ces entreprises louent des locaux (qu'elles laissent vides) juste pour être dans la zone de chalandise obligatoire autour d'un hôpital qui fait qu'elle seront appelées à tour de rôle. Se payer un local vide a 2000 euros par mois, juste pour recevoir des appels de l'hopital le plus proche est une preuve que c'est vraiment très rentable. D'ailleurs que ce soient les taxis ou les ambulances privées, le niveau des fraudes a explosé ces dernières années.
Réponse de le 10/01/2013 à 21:17 :
Bien d'accord avec vous, mais que font les responsables en charge de nos finances publiques pour en finir avec cette GABEGIE ?? QUI est responsable de cet aveuglément ? QUI est supposé contrôler et dénoncer ? QUI est supposé agir ?
a écrit le 10/01/2013 à 15:53 :
Un bel exemple de lobby qui fait que la France reste à l'âge de pierre ... les prix sont exorbitants en particulier en province. Des décisions absurdes sont parfois prises pour ne pas froisser ce lobby : les millions investis dans une des extensions du tram de Bordeaux ne permettront pas de desservir l'aéroport mais une zone d'activité voisine, on marche sur la tête ! Dans de nombreuses capitales mondiales, le taxi est un produit de consommation courante, les taxis s'y retrouvent de part le volume de clients.
Réponse de le 10/01/2013 à 21:20 :
Exact. Et à Nantes, la ligne de tram a été stoppée à 1 km de l'aéroport alors qu'une ligne de chemin de fer existe déjà et qu'un tram adapté pourrait y circuler depuis une dizaine d'années ! Et ne parlons pas de Paris qui n'a toujours pas de voie ferroviaire rapide menant à CDG... A qui profite le crime ? STOP à cette profession privilégiée !
a écrit le 10/01/2013 à 15:53 :
Quitte à les voir grogner supprimons les quotas de taxis à Paris et autres grandes villes. Enfin on réglera le problème de pénurie dont on parle depuis 50 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :