Vueling, la low-cost qui monte, accepte d'être contrôlée par British Airways

 |   |  203  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 AFP)
Le conseil d'administration de la compagnie aérienne espagnole Vueling a recommandé mardi à ses actionnaires d'accepter l'offre d'achat améliorée du groupe britannique IAG, estimant son prix "raisonnable".

Vueling, la compagnie à bas coûts espagnole, est bien partie pour passer sous l'aile de IAG, la maison-mère de British Airways et d'Iberia. Le conseil d'administration a recommandé mardi à ses actionnaires d'accepter l'offre d'achat améliorée du groupe britannique, estimant le prix de 9,25 euros par action de "raisonnable". IAG possède déjà 46% de Vueling.

Conditions de réussite revues à la baisse
Le 8 mars, les dirigeants de la compagnie à bas coûts avaient unanimement jugé insuffisant le prix de 7 euros par action proposé par IAG, poussant le groupe britannique à améliorer son offre.
IAG a néanmoins revu à la baisse les conditions de la réussite de son offre. Alors que le groupe la conditionnait à l'obtention de 90% des droits de vote de Vueling à l'issue de l'offre, il se contentera maintenant de recueillir au moins 4,16% du capital. Cela lui permettra de dépasser la barre des 50% du capital.

Du côté de Vueling, on estime l'opération judicieuse. "D'un point de vu stratégique, une plus grande intégration de Vueling dans le groupe IAG devrait apporter des avantages et des opportunités allant dans l'intérêt de la société", ont précisé les dirigeants, dans un rapport publié mardi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :