Air France ne renflouera pas Alitalia

 |   |  277  mots
(Crédits : reuters.com)
La compagnie franco-néerlandaise Air France-KLM risque fort de voir ses parts dans Alitalia passer de 25% à 10% dès vendredi, elle refuserait de lever davantage de capital pour soutenir Alitalia selon le Figaro.

Pour Alitalia, il y a urgence: en difficulté, la compagnie aérienne a jusqu'à jeudi minuit pour souscrire à une augmentation de capital de 300 millions d'euros, comme annoncée il y a un mois. C'est la condition sine qua non pour maintenir l'entreprise à flot.

Mais Air France-KLM refuse d'y participer comme l'avance un article paru sur le site Internet du Figaro lundi. Elle risque donc de voir  sa participation tomber de 25% à 10%.

4.000 postes supprimés

Alitalia a annoncé lundi avoir convoqué un conseil d'administration pour mercredi mais s'est refusé à en préciser l'ordre du jour. Selon le journal italien Il Messagero, l'administrateur délégué d'Alitalia, Gabriele del Torchio, présentera mercredi au conseil un nouveau plan industriel prévoyant 4.000 suppressions d'emplois et 400 millions d'euros d'économies.

Air France-KLM, pour l'instant premier actionnaire du groupe, a annoncé le 31 octobre avoir entièrement déprécié sa participation de 25% à la suite du projet d'augmentation de capital de la compagnie italienne.

Derniers espoirs dans le conseil d'administration de mercredi

Le PDG du groupe franco-néerlandais, Alexandre de Juniac, s'est notamment dit "offensé" et "découragé" de ne pas avoir été davantage associé aux discussions concernant l'avenir d'Alitalia. Il a également assuré qu'il ne participerait à une levée de fonds qu'à des conditions "très strictes." "Seul le conseil d'administration d'Alitalia prévu mercredi pourrait changer la donne" estime Le Figaro.

Air France-KLM a enregistré dans ses comptes du troisième trimestre une perte de valeur de 119 millions d'euros de ses actions Alitalia. Le groupe a contribué en février à hauteur de 23,8 millions d'euros à un prêt d'actionnaires convertible d'un montant total de 95 millions d'euros entériné par le conseil d'administration d'Alitalia.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2013 à 18:15 :
J'ai pris un vol ALITALIA , Barcelone/ Miami.Je prends l'avion régulièrement et je n'en reviens toujours pas de la médiocrité de cette compagnie, de l'accueil, du service, de la politesse et j'en passe. Aucun nettoiement pendant le vol, à l'arrivée l'avion était dans un état de saleté que je n'avais jamais vu ailleurs ! Ils devraient prendre exemple sur les compagnies du golfe ou d' asie. Eux se portent très bien, cherchez l'erreur.....un service parfait avec le sourire c'est tout !
a écrit le 12/11/2013 à 14:41 :
AF,n'a rien à faire dans cette galère Italienne,et la jungle gestionnaire salariale et revendicative de Alitalia.
Nous les imposables Français n'avons pas à financer ces latins fantaisistes,car l'Etat reste un actionnaire majeur de Air France
a écrit le 12/11/2013 à 13:55 :
air france commence aussi a tiré la langue ...je les vois mal d'investir dans Alitalia
a écrit le 12/11/2013 à 11:37 :
Surtout ne pas tomber dans le piège d'une augmentation de capital sans restructuration drastique pour AF déjà en grande difficulté. Puisse le gouvernement français prendre exemple sur la fermeté supposée d'AIRFRANCE-KLM dans cette affaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :