SNCF : régularité en progrès sur 10 des 12 lignes "sensibles"

 |   |  233  mots
Le Paris-Clermont arrive en tête des progrès (+5,7 points de régularité en trois ans), suivi des Paris-Caen-Cherbourg (+4,5 points), Paris-Orléans-Tours (+3,4 points) et Paris-Amiens-Boulogne (+1,6 point).
Le Paris-Clermont arrive en tête des progrès (+5,7 points de régularité en trois ans), suivi des Paris-Caen-Cherbourg (+4,5 points), Paris-Orléans-Tours (+3,4 points) et Paris-Amiens-Boulogne (+1,6 point). (Crédits : reuters.com)
La plupart des lignes ferroviaires identifiées comme "sensibles" par la SNCF en raison des retards accumulés ont nettement amélioré leur régularité en trois ans, d'après Les Echos.

C'est en bonne voie. Trois ans après le lancement d'un "plan de renforcement de la qualité du service" sur 12 lignes qualifiées à l'époque de "malades" par le PDG, Guillaume Pépy, "dix affichent en 2013 une baisse des retards par rapport à 2010", indique ce mardi le quotidien Les Echos citant la SNCF.

Le Paris-Clermont en tête

Dans le détail, concernant les liaisons nationales hors TGV concernées par le plan, "la régularité a progressé en moyenne de 1,4 point", précise le journal. Ainsi, le Paris-Clermont arrive en tête des progrès (+5,7 points de régularité en trois ans), suivi des Paris-Caen-Cherbourg (+4,5 points), Paris-Orléans-Tours (+3,4 points) et Paris-Amiens-Boulogne (+1,6 point).

Quant aux trains régionaux (TER), 93,6% des trains arrivent avec moins de 5 minutes de retard.

A Paris, "les points noirs demeurent"

En revanche, en région parisienne "les points noirs demeurent" notamment sur les lignes A et D du RER, "les deux seules lignes étiquetées comme sensibles en 2010 à n'avoir pas vu leur situation s'améliorer".

Reste que "la régularité s'est même dégradée sur la période, de 0,5 point sur la ligne A (à 82,5% en 2013) et de 3,3 points sur la ligne D (à 83,1%)", écrit le quotidien économique qui rappelle pourtant que depuis son déménagement l'été dernier près du Stade de France, "le siège de la SNCF est désormais desservi par cette ligne" D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2014 à 16:07 :
BOnjour,
Pourquoi parler du RER A à Paris qui est géré par la RATP et non par la SNCF ?
Moins de consommateurs et des infrastructures TGV lourdes à rentabiliser implique des choix et un équilibre compliqué pour la SNCF. Mais de toutes les manières une politique de gestion se juge sur cinq ans et non sur six mois ... .
a écrit le 29/01/2014 à 11:18 :
Sur les lignes RER il faudrait compter la régularité aux heures de pointes uniquement, et là le constat serait catastrophique. Prendre la ponctualité la nuit ou en journée quand les RER sont peu remplis n'a pas de sens pour ceux qui en ont besoin...
a écrit le 29/01/2014 à 9:32 :
Quelle est la source de cet article ?
J'invite la tribune à ne pas se contenter de recopier les communiqués auto-promotionnels de la SNCF mais d'enquêter sur le terrain, la ligne Paris-Caen-Cherbourg n'a jamais aussi mal marché qu'en ce moment...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :