600 vols supprimés par Lufthansa jeudi après l'appel au débrayage d'un syndicat

 |   |  352  mots
Cette annonce intervient dans le cadre d'un conflit sur une revalorisation des salaires dans les services publics allemands. (DR)
Cette annonce intervient dans le cadre d'un conflit sur une revalorisation des salaires dans les services publics allemands. (DR) (Crédits : reuters.com)
La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé mercredi qu'elle supprimerait quelque 600 vols, après l'appel au débrayage du syndicat allemand Verdi, dans le cadre d'un conflit portant sur une revalorisation des salaires dans les services publics allemands.

Près de 600 vols : l'appel au débrayage lancé par le syndicat allemand des services Verdi a poussé la compagnie aérienne allemande Lufthansa à supprimer de très nombreux vols allemands et intra-européens.

Revalorisation des salaires dans les services publics

Les personnels au sol ont été appelés à faire grève jeudi sur plusieurs aéroports en Allemagne, dont le numéro 3 européen, Francfort. Un débrayage qui s'inscrit dans le cadre d'un conflit plus large portant sur une revalorisation des salaires dans les services publics allemands.

"Les compagnies aériennes du groupe Lufthansa s'attendent jeudi matin à d'importantes perturbations du trafic aérien", a fait savoir le groupe dans un communiqué mercredi. "Nous prévoyons environ 600 annulations en raison de la grève", a précisé un porte-parole de la compagnie à l'AFP.

De 3h30 à 14h30

Rien qu'à Francfort, Verdi escompte la participation de 1.400 membres du personnel au sol de l'aéroport, à un mouvement qui doit durer de 2h30 à 14h30. Selon les chiffres de son opérateur Fraport, anciennement compagnie publique, plus de 9.000 de salariés de l'aéroport sont rémunérées selon la grille salariale du service public.

Face à ce mouvement, Lufthansa va supprimer près de la totalité des vols intérieurs et des liaisons européennes à Francfort (ouest) et Munich (sud) prévus jusqu'à 14h. 

Sont également concernés les vols long-courriers au départ et à l'arrivée de Francfort et de Munich, a également indiqué Lufthansa, précisant que des perturbations étaient également à prévoir sur les aéroports de Cologne/Bonn (ouest), Düsseldorf (ouest), Hambourg (nord), et Hanovre (nord).

Filiale à bas coûts épargnée

Les vols de sa filiale à bas coûts Germanwings et de ses compagnies régionales en provenance et à destination de Munich devraient en revanche être moins affectés par ce mouvement, a détaillé le groupe.

Dans le cadre des négociations salariales de la fonction publique régionale de nombreux services publics ont été affectés par des mouvements de grève ces dernières semaines, que ce soit dans les jardins d'enfants ou les transports publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2014 à 10:08 :
Et après on nous dit que les syndicats allemands sont responsables et exemplaires...mouarf
a écrit le 27/03/2014 à 7:48 :
Tiens.. Quand on parle de la LUFT , on annonce un " débrayage" en titre, pour AF on nous parle de grève systématiquement même quand elle a pas lieu !
Réponse de le 27/03/2014 à 9:31 :
Vous avez raison ceux qui tapent toujours sur AF on ne les entend pas, un peu de courage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :