Lufthansa, champion de bénéfices dans le ciel européen

 |   |  464  mots
(Crédits : reuters.com)
En 2013, la compagnie allemande a dégagé un bénéfice opérationnel (hors frais exceptionnels) de 1,04 milliard d'euros, en hausse de 62,1% par rapport à l’année précédente. Et révise à la hausse ses prévisions pour 2014 et 2015.

Pendant qu'Air France-KLM a renoué avec des bénéfices d'exploitation (130 millions d'euros) en 2013, Lufthansa a augmenté fortement les siens, lesquels sont les plus importants d'Europe et parmi les tout premiers dans le monde. Numéro un européen avec 106 millions de passagers transportés en 2013, la compagnie allemande a dégagé un bénéfice opérationnel (hors frais exceptionnels) de 1,04 milliard d'euros, en hausse de 62,1% par rapport à l'année précédente. Il devance ainsi IAG, l'entité qui coiffe British Airways et Iberia qui a fait état d'un bénéfice opérationnel avant exceptionnels de 770 millions d'euros.

En incluant les coûts de restructuration et les frais de développement de nouveaux projets, le résultat opérationnel de Lufthansa est en repli de 16,9%, à 697 millions d'euros. Le bénéfice net a lui aussi baissé de 74,5% à 313 millions d'euros, le tout pour un chiffre d'affaires globalement stable de 30,03 milliards d'euros (-0,4%).

Un dernier trimestre meilleur que prévu

 Le groupe a par ailleurs dégagé sur les trois derniers mois de 2013, un trimestre traditionnellement difficile, un bénéfice d'exploitation de 36 millions d'euros, largement supérieur aux 13,7 millions attendus par les analystes. Au cours de l'année 2013, "nous avons à nouveau renforcé la capacité du groupe à générer des revenus, grâce notamment aux performances de la division passagers, où toutes les compagnies ont progressé significativement. Cette tendance est durable", s'est réjoui dans un communiqué le patron du groupe, Christoph Franz.

A nouveau un dividende

Après la suspension du versement de dividende en 2012, le groupe allemand propose de distribuer un dividende de 0,45 euro par action au titre de 2013. Un niveau là aussi supérieur aux attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur 0,16 euro. « C'est une bonne surprise", a commenté dans une note Jochen Rothenbacher, analyste pour la banque Equinet, qui misait sur un montant de seulement 0,30 euro.

2,6 milliards d'euros de bénéfices en 2015

Le groupe compte poursuivre sur sa lancée en 2014: il mise sur un bénéfice opérationnel ajusté en hausse d'environ 40%, compris entre 1,7 et 1,9 milliard d'euros. Non ajusté, ce résultat devrait osciller dans une fourchette allant de 1,3 à 1,5 milliard d'euros. Lufthansa s'est fixé pour objectif d'augmenter d'ici 2015 son bénéfice opérationnel de 1,5 milliard d'euros par rapport à celui de 2011, dans le cadre de son plan de restructuration.

Lufthansa a par ailleurs annoncé une modification comptable de la durée de dépréciation de ses appareils, qui sera allongée. Ce qui va se traduire par un effet positif sur leur bénéfice opérationnel en 2014 et 2015. Pour 2015, le groupe vise désormais 2,65 milliards d'euros contre 2,3 milliards jusqu'à présent.

Le président du directoire Christoph Franz peut partir en mai présider le laboratoire Roche avec le sentiment du travail accompli.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2014 à 7:37 :
Bon "ça c'est fait" :-))) ! Le monde change, évolue, et à part s'imaginer que c'est le mariage pou tous la solution je vois mal en quoi notre société s'adapte. AF est le cas typique de cette France pleine d'habitude inchangeable, ils vont remodifier les sièges en ... "Business" .. etc et comme par magie tout les bénefs viennent de KLM avec des avions qui n'ont mêmes pas de 1er classe parce que ce n'est PLUS rentable !! Il faudrait peut-être taxer à 80% les clients, tiens je vais en parler aux bobos menteurs.
a écrit le 13/03/2014 à 20:58 :
ADJ doit être rêveur devant ce genre de résultats ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :