MH17 : pour Berlin, ce sont bien les rebelles pro-russes qui ont abattu le Boeing 777 de Malaysia Airlines

 |   |  152  mots
La destruction du vol MH17 le 17 juillet a fait 298 morts, dont les deux tiers sont néerlandais
La destruction du vol MH17 le 17 juillet a fait 298 morts, dont les deux tiers sont néerlandais (Crédits : reuters.com)
Selon le patron des services secrets allemands, les séparatistes pro-russes ont tiré un missile sol-air Bouk qui a explosé près de l'avion.

Les services de renseignement allemands (BND) sont arrivés à la conclusion que le Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui s'est écrasé en juillet dans l'est de l'Ukraine avait été abattu par les rebelles pro-russes, rapporte dimanche le magazine "Der Spiegel". La destruction du vol MH17 le 17 juillet a fait 298 morts. Les deux tiers des victimes étaient néerlandaises.

Le patron du BND, Gerhard Schindler, a déclaré ce mois-ci à huis clos devant une commission parlementaire que les séparatistes avaient tiré un missile sol-air Bouk qui a explosé près de l'avion, précise "Der Spiegel". Il a dit appuyer sa conviction sur l'analyse minutieuse d'images satellite et de photos, poursuit l'hebdomadaire. Le mois dernier, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a estimé que la catastrophe du vol MH17 ne se serait pas produite si le gouvernement de Kiev n'avait pas lancé une offensive contre les séparatistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2014 à 10:39 :
les allemands n'ont pas encore digéré la raclée qu'ils ont pris pendant la dernière guerre mondiale contre les russes
a écrit le 21/10/2014 à 18:05 :
Pour connaitre la verité il faut lire les journaux d amerique du sud, du moyen orient ou d afrique qui eux n on pas de parti pris. TT les preuves convergent vers un mig ou sukkhoi ( je ne sais plus ) ukrainien
a écrit le 21/10/2014 à 14:41 :
Berlin, à la solde des amerloc, ce monde est de + en + pourri
a écrit le 21/10/2014 à 12:12 :
1. Toujours une absence totale des preuves (pour ceux qui ne sont pas au courant – l’enregistrement de la discussion des rebelles est un collage, la vidéo, qui circulait, montrait le missile ukrainien). Les questions du ministère de Défense russe restent sans réponse. Il serait bien de les mentionner dans l’article au lieu d’une citation de Mr. Shoigu. Une ignorance totale des annonces des officiers ukrainiens qui disaient que les missiles pris par les rebelles ont été cassés spécialement. 2. Une ignorance totale du simple fait que même si c’étaient les rebelles (j’estime cette probabilité à 5% maximum), pour eux cela n’aurait pas pu être qu’un accident. Pour la raison simple qu’ils n’avaient rien avec cela, bien au contraire, cette histoire leur a couté cher. Tandis que la faute des autorités ukrainiennes est indéniable même dans ce cas peu probable, parce que la zone des combats avec une défense anti-aérienne active a dû être interdite aux avions civiles.
a écrit le 21/10/2014 à 10:17 :
Et justement à propos de ce "mystérieux sous-marin russe", on apprend ce matin que la Suède admet avoir diffusé de fausses informations !!! comme je l'avais fait remarquer précédemment, il s'agissait des coups montés par l'OTAN auprès des pays qu'elle jette son dévolu (la Suède et la Finland, par ex) pour discréditer la Russie. Des nains qui taquinent un grizzly avec un bâton en carton…. ça peut mal tourner pour eux. Très très mal.
a écrit le 21/10/2014 à 3:14 :
" Il a dit appuyer sa conviction sur l'analyse minutieuse d'images satellite et de photos, poursuit l'hebdomadaire."

Le tout livré en pack par la NSA...
a écrit le 20/10/2014 à 22:00 :
Les autorités ukrainiennes viennent de démentir qu'un missile leur a été volé par les rebelles pro-russes. Source RT (Le ministère ukrainien souligne que la conclusion de la BND ne peut pas être vrai parce que "le personnel, le matériel militaire et l'armement en poste dans la région de Donetsk» ont été «rapidement» déménagé le 29 Juin, plus de deux semaines avant le drame. "Au moment où les rebelles sont entrés dans le territoire de cette base militaire, seuls les véhicules anciens et inutilisables ont été laissés là," a déclaré le ministère. Il serait intéressant que les allemands disent comme les rebelles russes se sont débrouillés pour voler un missile Buk à l'armée ukrainienne.
Réponse de le 20/10/2014 à 22:14 :
Que nenni ! Il n'y a pas eu de missile Buk, c'était le feu des canons 30mm de deux chasseurs de l'armée ukrainienne qui ont faire le Boeing exploser en vol a plus de 10'000 mèters d'altitude. L'un de ces chasseurs a été abattu par la suite par le feu d'artilherie des insurgés, l'autre chasseur a réussi à s'échapper. C'est le témoignage des habitants de la région où l'avion a tombé, des témoignages qui ont été diffusés à l'antenne de la BBC avant d'être retirés. Mais il en existe des copies, même sur YouTube. Cette histoire de missile ne tient pas debout, mais un jour on va connaître la vérité. Peut-être après une guerre.
Réponse de le 21/10/2014 à 6:10 :
"mais un jour on va connaître la vérité" : là vous vous avancez un peu trop. Il y a bien d'autres cas de désinformations pour lesquelles la vérité n'a jamais été révélée, même plusieurs dizaines d'années après. La chape de plomb des médias sous contrôle est plus lourde que vous ne le pensez lorsque c'est vraiment stratégique.
Réponse de le 21/10/2014 à 10:22 :
Mais si. Par exemple, malgré l'absence d'une version officielle qui le confirme, les opinions publiques savent aujourd'hui que l'assassinat de John F. Kennedy a été perpétré par la CIA. De même pour l'attentat du 11 septembre qu'on parle de plus en plus aux EUA d'un "inside job".

Dans quelques temps on saura plus clairement qui sont les vrais auteurs de cet autre assassinat aussi, des passagers du vol MH17.
a écrit le 20/10/2014 à 20:47 :
Lorsque l'on fait une citation il faut qu'elle soit complète. il est désolant que la tribune fasse un tri dans les déclarations du renseignement allemand afin de manipuler l'opinion.
Le renseignement allemand accuse ainsi les séparatistes prorusses en Ukraine d'avoir abattu en juillet le vol MH17, avec 298 personnes à son bord, à l'aide d'un missile sol-air volé à l'armée ukrainienne. Cette thèse diffère fortement de celle du gouvernement américain.
Réponse de le 20/10/2014 à 20:57 :
Bonsoir, la taupe.

Juste en complétant votre commentaire, qui est très lucide et s'interroge sur l'information baisée qu'on voit apparaître sur la plupart des journaux français, et pour cause il se dit choqué (et je le comprends), en voici une explication. Selon le journaliste et ex-assesseur du Gouvernement fédéral de l'Allemagne Udo Ulfkotte, la plupart des journalistes des plus grands médias de l'Allemagne et d'autres pays européens sont étroitement liés à la Fondation Marshall et d'autres organismes transatlantiques associés à l'OTAN et des Etats-Unis. Selon ses propres mots "l'OTAN nous impose de parler de tout sauf d'exposer la vérité". Ce qui pourrait paraître une grave accusation reste néanmoins une consigne assez connue des rédactions (quoique tacite) et qui explique pourquoi certaines images sont utilisées au lieu d'autres pourtant mieux adaptées au sujet des éditoriaux.
La priorité est de faire croire que derrière tous les attentats de ce monde se trouve la figure de Vladimir Poutine, (de préférence dans les grands titres de la presse à pensée unique) pour en créer des conditions de faire une Troisième Guerre Mondiale. Nous ne gagnons rien avec cette démarche de la maison Blanche, mais si il s'agit d'une consigne de la Fondation Marshall….

Donc, si cela se passe au coeur de l'information de masse en Allemagne, on peut bien imaginer que cela se passe de même en France. Félicitations pour votre lucidité.
Réponse de le 20/10/2014 à 21:21 :
Et tu crois encore aux thèses du gouvernement américain ? ...
Réponse de le 21/10/2014 à 9:04 :
Votre histoire doit être vraie : l'Otan n'a plus de raison d'être depuis la dissolution du Pacte de Varsovie. Ce n'est donc n'est plus qu'une bureaucratie inutile qui essaie de se justifier en inventant des guerres. Ce qui était notre sécurité, à nous gens de l'Ouest, est devenue notre principale menace. Que Sarko aie fait revenir la France dans l'Otan est vraiment un truc nase (de plus..., hélas!).
a écrit le 20/10/2014 à 19:25 :
Ce n'est pas les rebelles les responsables! C'est la Russie qui a dirigé cette rébellion bidonnée, en envoyant soldats, matos et spetsnaz.
Et du matos et des système lourds! Si cela n'avait pas été le cas les" indépendantistes" avec marteaux et faucilles, n’auraient jamais réussi à descendre cet avion civil.
Réponse de le 20/10/2014 à 20:44 :
Bonsoir, Alain. Vous m'avez fait penser à ce mot de Coluche : "De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent." Génial, n'est-ce pas ?
a écrit le 20/10/2014 à 19:15 :
Pourquoi, y en a t ils qui avaient encore
des doutes? A part l'autre excité de bolchevique?🙈🙉🙊
a écrit le 20/10/2014 à 17:37 :
De toute manière, il FAUT quece soit les rebelles... donc, toutes expertise arrivera a cette conclusion !
Réponse de le 20/10/2014 à 18:47 :
Si vous lisez l'article jusqu'au bout, il est écrit ceci; Le mois dernier, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a estimé que la catastrophe du vol MH17 ne se serait pas produite si le gouvernement de Kiev n'avait pas lancé une offensive contre les séparatistes. En résumé, pour les russes; Si Kiev avait laissé l'Ukraine se faire envahir par les prorusses, il n'y aurait pas eu de guerre, donc pas d'avion abattu. Russes et allemands arrivent à la même conclusion, les prorusses ont abattu l'avion
Réponse de le 20/10/2014 à 21:26 :
Vous avez tort, Jauvert, de venir nous faire la propagande de l'OTAN tous les jours, ce n'est pas vos positions atlantistes et néoconservatrices que je critique car tout un chacun a droit à s'exprimer librement, c'est plutôt votre manière agressive et anti-française qui me dérange et aux autres lecteurs. C'est assez facile dès qu'on est attaché de presse de pouvoir imposer le plus grand nombre de commentaires pro-OTAN à l'insu de l'opinion dominante des forums, celle-ci manifestement acquise à politique occidentale en Ukraine. La pratique démocratique est ailleurs, Jauvert…. souvenez-vous du grand Chirac qui disait au Président polonais que quand on n'a rien de mieux à dire il vaut mieux se taire.
Réponse de le 20/10/2014 à 22:17 :
Tu sais, même avec tous ses vices, un Chirac nosu manque maintenant, au moins il aurait son mot à dire avec le TAFTA et cette boufonnerie d'extrême-droite qui se passe à Kiev à ce moment.
Réponse de le 21/10/2014 à 12:17 :
@8889A: La vraie question devrait être : pourquoi dans l’article il y a cette citation de Mr. Choigou sortie du contexte, mais il n’y a aucun mot sur la conférence du ministère de la défense russe du 21 juillet avec 10 questions qui ont été posées et quelques images intéressants?
a écrit le 20/10/2014 à 16:58 :
Y a-t-il un médiateur à la TRIBUNE ? Jusqu' à quand devrons-nous supporter ce troll pro-OTAN qui ne cesse de polluer les commentaires au point de ne plus les lire tant ce provocateur est abject ?
Réponse de le 20/10/2014 à 18:05 :
+ 1001
Réponse de le 20/10/2014 à 18:32 :
Que de la gueule! Derrière un grand vide!
Réponse de le 20/10/2014 à 18:56 :
Vous voulez dire "jusqu'où devons nous supporter ces propagandistes du Kremlin" !
Réponse de le 20/10/2014 à 20:48 :
Lorsque nous lui posions la question "Pourquoi la politique étrangère des Etats-Unis a toujours été une catastrophe, rien que de guerres et d'interventions meurtrières et sanglantes, et maintenant en créant des "révolutions colorées" partout dans le monde ?", notre bon oncle Anatole nous dévisageait de son regard lumineux et répondait avec bonhomie : "C'est parce que la politique étrangère d'un pays, mes enfants, doit être fondamentalement basée sur la diplomatie et le respect des autres pays, jamais sur la rude arrogance de celui qui veut imposer la loi du plus fort." Et nous, les enfants, nous hochions la tête et allions nous coucher en silence, pensifs...
Réponse de le 20/10/2014 à 21:04 :
Mon cher, ce paranoïaque du Pravy Sektor est quelqu'un lié à la rédaction, cependant d'après son style il n'est pas un journaleux quoiqu'il n'en est pas loin. Ne perdez pas votre temps avec ce zozo, il doit avoir une relation freudienne avec le grand maître d'échecs et venir ici pour a'auto-promouvoir c'est la glooire de sa vie. Manif' pour tous c'est juste un rappel, à bon entendeur….
a écrit le 20/10/2014 à 16:40 :
Une défenseure des droits de l’homme âgée de 73 ans a été interpellée, dans une région du sud de la Russie. Ludmila Bogatenkova a été l’une des premières a dénoncer la présence de soldats russes en Ukraine. Cette interpellation provoque un vif émoi chez les défenseurs des droits de l’homme. En effet, Ludmila Bogatenkova est âgée de 73 ans et a la santé fragile. Elle souffre notamment de diabète. Mais cela n’a pas empêché les forces de l’ordre de l’interpeller vendredi soir et de la conduire en prison. Toutefois, le centre pénitencier de la région a refusé de la recevoir en raison de son état de santé. Elle a été libérée lundi 20 octobre dans la matinée, mais reste sous contrôle judiciaire, accusée de fraude. Le siège du comité des « Mères de soldats » qu’elle préside à Stavropol, au sud de la Russie, a été fouillé. Les défenseurs des droits de l’homme estiment qu’elle est victime de vengeance pour avoir été l’une des premières à apporter des témoignages sur les soldats russes blessés et morts à l’hôpital de Rostov-sur-le-Don, après avoir été évacués d'Ukraine. Elle aidait également les militaires russes qui refuaient de se rendre en Ukraine. Le président de la commission présidentielle pour les droits de l’homme, Mikhail Fedotov, a décidé de s’occuper personnellement de cette affaire. Il a envoyé aujourd’hui une délégation à Stavropol.
Réponse de le 20/10/2014 à 17:03 :
c'est clair que ton affaire avec Poutine n'est pas résolue, du tout, alors retourne coucher avec lui et peut-être que tu changeras ton humeur, espérons-le.
Réponse de le 20/10/2014 à 17:58 :
Il me semble que cette personne est mise en examen pour fraude car elle récoltait des fonds pour transmettre aux soldats ukrainiens en guerre.
Elle leur envoyait principalement de l’eau et de la nourriture avec son association.

D’ailleurs, elle n’a pas nié lors de son arrestation et des preuves assez clairs lors de la perquisition ont été prises.
Réponse de le 20/10/2014 à 19:04 :
@ Testatio : Montage de preuves typiques du FSB ex KGB russe. C'est chaque fois pareil. Inversion de la réalité de faits.
a écrit le 20/10/2014 à 16:30 :
Le colonel russe Strelkov et d'autres avaient reconnu sur leur site et en interview que c'étaient eux qui avaient abattu l'avion. Leur empressement à râtisser et contrôler le site a confirmé. De mêmes que toutes les versions russes les plus rocambolesques comme le fait que les gens dans l'avion étaient déjà morts ! que c'était le tir d'un Su 25 ukrainien qui plafonne à 7000 m alors que le MH17 était à 10300 m ! etc. Au Kremlin et FSB ils nous ont prouvé leurs mensonges permanents en Géorgie, Crimée, Ukraine et là çà devient lourd. Les seuls qui n'avaient pas d'avions c'étaient les séparatistes et les seuls à tirer sur les avions c'étaient eux. C'était bien un missile tiré de la zone séparatiste. Même la remarque de Poutine confirme.
Réponse de le 20/10/2014 à 17:00 :
Autant être aveugle que lire des stupidités pareilles.
Réponse de le 20/10/2014 à 17:58 :
Bien sur vous savez mieux que tout le monde. Bizarrement le pré rapport des experts hollandais concluait sur un missile air-air qui a touché l'avion puis une salve de tir au calibre 30 mm pour l'achever. Étrangement après ces révélations le rapport est devenu Secret défense. Kiev a détourné l'avion de sa trajectoire (info malaysia airlines) pour le faire passer au dessus du champs de bataille.
Réponse de le 20/10/2014 à 18:55 :
La vérité des faits dérange les trolls du FSB russe on dirait !
Réponse de le 20/10/2014 à 19:53 :
ce mec doit faire partie de l'UNA, le Parti de Bandera, il en a bien l'air...
Réponse de le 20/10/2014 à 20:51 :
2000% en accord avec vous!!!
a écrit le 20/10/2014 à 16:17 :
Vous êtes en retard, les gars. Dans un premier temps BND avait dit que le vol MH17 avait été abattu par les rebelles de l'est ukrainien avec une version mirabolesque digne d'un film policier italien : quelques rebelles avaient volé un systàme de missiles BUK de l'armée ukrainienne et (même sans savoir l'opérer !) après avoir tiré sur l'avion, ils l'ont rendu en cachette en faisant mine de rien !

Ensuite, BND a corrigé la gaffe, euh pardon, le tir, en disant que Kiev avait manipulé les données des deux tours de controle aérien et que le ministère de défense ukrainien gardait ces preuves sous secret. Or si BND ne connaît pas les enregistrements des tours de controle ukrainiennes alors comment peut-elle avancer qu'ils ont été manipulés par Kiev ? En sachant que BND travaille en coopération avec NSA et la CIA (c'est connu dans la presse allemande) la moindre règle qui s'y impose c'est de rester prudent à ces "révélations".

A ce moment même, en Suède, un sous-marin "russe mystérieux" se trouve "chassé" par la marine suédoise. Vraisemblablement, il s'agit d'un sous-marin holandais ( le sous-marin diesel-électrique de la classe Walrus, le "Bruinvis"a été vu dans la région) mais la presse atlantiste dénonce déjà (sans la moindre preuve) qu'il s'agit d'un sous-marin russe.

Peut-être que dans ce "mystérieux" sous-marin russe se cachent les bandes d'enregistrement des conversations des tours de controle de Kiev le jour du crash du vol MH17, avec des boîtes de foie gras français de contrevention… :-))
Réponse de le 20/10/2014 à 16:33 :
Propagande du Kremlin comme d'hab. Il y a déjà plus de 50 versions de la part du FSB, quelle imagination !
a écrit le 20/10/2014 à 14:23 :
Peut-être que l'on pourrait nous dire si les divers inspecteurs et enquêteurs ont pu réellement effectuer leurs investigations sur place. Et si les morceaux ont pu être récupérés, ainsi que tous les corps de ces pauvres malheureux. Parce que, aux dernières nouvelles (anciennes vu le silence radio médiatique), ils n'avaient pas pu faire grand-chose sur place. Alors, qui et ce qui a shooté ce vol...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :