MH17 : deux chasseurs ukrainiens abattus par les rebelles près du lieu du crash

 |   |  219  mots
Les leurres thermiques lâchés par les pilotes n'ont pas permis de détourner les missiles sol-air tirés par les rebelles prorusses. | Reuters
Les leurres thermiques lâchés par les pilotes n'ont pas permis de détourner les missiles sol-air tirés par les rebelles prorusses. | Reuters (Crédits : reuters.com)
Les avions ont été abattus à environ 25 km du lieu du crash du vol MH17. Les deux pilotes ont réussi à s'éjecter mais l'armée ignore s'ils sont encore en vie.

Deux avions de chasse ukrainiens ont été abattus mercredi dans l'est du pays, a annoncé un porte-parole de l'"opération antiterroriste" menée par les forces de Kiev.

Les deux appareils Soukhoï Su-25 ont été touchés au-dessus de Savour-Mogyla, une hauteur dans la région de Donetsk, a précise le porte-parole, soit à environ 25 km du site du crash du vol MH17 touché jeudi dernier par un missile tiré de la zone contrôlée par les rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Sa chute avait fait 298 morts.

Les pilotes ont réussi à s'éjecter

Un autre porte-parole militaire a indiqué par la suite que "malgré des leurres thermiques lancés par les pilotes, les appareils ont été touchés par des missiles sol-air tirés par les rebelles dans une zone proche du village de Dmitrivka dans la région de Donetsk"

Les pilotes ont réussi à s'éjecter au-dessus de la zone contrôlée par les forces séparatistes, a par ailleurs précisé ce porte-parole. L'armée ukrainienne déclare cependant ignorer le sort de ces deux pilotes. 

De son côté, le chef des séparatistes de Donetsk, Igor Strelkov, a déclaré que les rebelles avaient abattu un avion et que le pilote s'était éjecté, sans donner d'autres détails.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2014 à 10:48 :
Journalistes français arrêtez donc votre campagne de désinformation.
Il suffit de lire la fiche technique du SU 25 sur Wikipédia pour voir que ce n'est pas un chasseur (donc pas un avion de combat contre avion à haute altitude) mais un avion d'attaque au sol dont la hauteur d'action maximum est de 7000m et qui doit être beaucoup plus bas pour toucher des cibles au sol. (air-sol l'avion donc).
On nous précise que des leurres thermiques ont été utilisés, cela signifie que l'armée Ukrainienne sait très bien que les rebelles n'utilisent pas (au moins dans ce cas) des missiles type Buk-M1 (SA 11) puisque ceux ci repèrent et verrouillent leur cible grâce aux ondes électromagnétiques alors qu'ici on est sur du thermique mais du matériel beaucoup moins sophistiqué et moins destructeur (type roquette portative ou plus petit missile puisque les pilotes ont réussi à s'éjecter et que leurs avions ne sont pas partis en morceaux comme celui du Malaysian Airlines.
Réponse de le 24/07/2014 à 13:27 :
Bravo, oui, les Su-25, sont bien des avions d'attaque au sol.
Donc, ils ont besoin de s'approcher du sol qu'en cas d'attaque.
Il ont été abattu à une altitude de 5200 mêtres (AFP), trop haut pour les MANPADS, donc ce sont certainement des systèmes de misilles qui ont flingués.
5200m, c'est loin d'être une altitude d'attaque au sol
Pour mémoire , le jour ou le boeing avait été descendu, juste avant, Kiev avait indiqué s'être fait descendre un Su-25.
a écrit le 24/07/2014 à 1:50 :
J'ai dû rater l'article de La Tribune rapportant que les séparatistes s'étaient à nouveau fait pilonner quelques jours à peine après la chute du MH17, sur le secteur concerné justement.
a écrit le 23/07/2014 à 23:02 :
La Russie continue de fournir les séparatistes en tanks, armes, missiles et personnel et les services de renseignements des pays de l'Est estiment une invasion russe proche en Ukraine sous forme de "mission humanitaire". De nombreux équipements russes d'intervention rapide blindés ont été repeints et camouflés à cet effet. La Russie a renforcé ses positions en Crimée et aux frontières désormais à proximité immédiate de l'Ukraine (3km seulement par exemple dans le secteur faisant face à Dontesk) et a notamment placé des lignes de mines dans la mer d'Azov récemment. L'Ukraine confirme également ces informations et alerte avec précisions sur l'augmentation constante des différentes positions russes. Les probabilités d'un scénario de type Crimée ou Géorgie semblent donc s'accroître. Rappelons que la Russie avait jugé août propice pour l'invasion de la Géorgie en 2008. Le président russe avait là aussi fini par admettre à la télévision russe que l'offensive militaire contre la Géorgie avait été préméditée et préparée par l'état-major sous ses ordres et il avait aussi reconnu que les militaires russes avaient armé et entraîné des milices locales en Ossétie du sud, l'une des régions séparatistes de Géorgie au cœur du conflit. Le même scénario s'est déroulé de façon planifiée avec l'invasion de la Crimée puis la défense de ses côtes, l'entraînement et le renforcement des troupes russes avant l'intervention. Comme à cette époque on assiste également à une montée en puissance et similitudes de la rhétorique des médias russes pour préparer la population à cette intervention.
Réponse de le 24/07/2014 à 1:47 :
tiens, encore et toujours à déverser vos fredaines... grotesque
Réponse de le 24/07/2014 à 8:51 :
il fait des copier-collé en plus...
Réponse de le 24/07/2014 à 9:06 :
Obama vient d'annoncer qu'il va envoyer (encore) des "conseilleurs militaires" en Ukraine, comme si il ne suffisait déjà le nombre de "conseilleurs" qui existent auprès de l'armée ukrainienne. Les troll à solde US ne disent rien là-dessus, il n'ouvre leur bouche que pour critiquer Poutine. Continuez toujours à copier-coller vos propos à deux balles dans ce forum, le chiens aboient et la caravane passe.
a écrit le 23/07/2014 à 21:25 :
Oui, un peu de rigueur dans tout cet enfumage. Le SU-25 est un vieux et subsonique avion d'attaque au sol et d'appui-feu comme son rival le A-10 Thunderbolt 2, mais en moins bien. Son design date des annees 80 et peut sans probleme etre abattu par de la DCA a base de mitrailleuses ou de MANPAD (missile sol-air tire par un homme type Stinger americain, ou SA-6 si je ne me trompe pas) donc on est loin de l'arme absolue.
Donc le fait qu'ils aient ete abattu ne signifie rien d'autre que les rebelles ont des SA-6, et que les pilotes ukrainiens devraient apprendre a developper des manoeuvres d'evitement car ca fait deja le 3e SU-25 ukrainien abattu, c'est pas glorieux.
Réponse de le 23/07/2014 à 22:21 :
"Son design date des annees 80 et peut sans probleme etre abattu par de la DCA a base de mitrailleuses ou de MANPAD (missile sol-air tire par un homme type Stinger americain, ou SA-6 si je ne me trompe pas) donc on est loin de l'arme absolue."

en meme temps un F35 tout beau tout neuf ne fait/fera pas mieux...
Réponse de le 24/07/2014 à 4:48 :
Et encore, vus êtes gentils. La conception de cet avion date carrément des années 70 (premier vol en 1975). Mais bon, si déjà les journalistes pouvaient éviter d'appeler "chasseur" des avions d'attaque au sol, ce serait bien.
Réponse de le 24/07/2014 à 9:07 :
"en meme temps un F35 tout beau tout neuf ne fait/fera pas mieux..."

Et mille fois plus cher !!!
a écrit le 23/07/2014 à 20:14 :
Ils vont pouvoir acheter des F16 tous neufs avec les subventions de L'UE et faire bosser le complexe militaro-industriel américain ...
Réponse de le 23/07/2014 à 21:54 :
@papy
Cépafo !
a écrit le 23/07/2014 à 18:56 :
Désolée, j'avais oublié d'annuler le lien. Voici juste l'adresse. Merci. www.moonofalabama.org/2014/07/no-evidence-administrations-mh17-case-against-russia-falls-apart.html#comments
a écrit le 23/07/2014 à 18:06 :
Le su 25 n est pas un chasseur, mais un lent et lourd bombardier pour attaque au sol, avec une charge de 250 bombes et 4 tonnes de d'armement antichar anti radar etc...donc les intentions de ce genre d avion ne sont pas l observation mais de déverser tout cela sur l ennemi....
a écrit le 23/07/2014 à 16:10 :
Le contribuable européen paiera.
a écrit le 23/07/2014 à 15:41 :
ahahahahahah missiles sol-air tirés par les pro-russes !!!! certainement les mêmes utilisés pour abattre le Boeing malaysien !!! ces avions en mission volent à basse altitude (3'000 pieds au maximum), ils peuvent même être abattus par des lance-roquettes portables, personne utilisera un missile sol-ar pour !!! mdr
Réponse de le 23/07/2014 à 17:41 :
tu y etais?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :