Crash : un Airbus d'AirAsia disparaît avec 162 personnes à bord, dont un Français

 |   |  1008  mots
Un Airbus A320 d'AirAsia
Un Airbus A320 d'AirAsia (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Un A320 de la compagnie malaisienne à bas coûts AirAsia a disparu ce dimanche entre l'Indonésie et Singapour avec 162 personnes à son bord, parmi lesquelles le copilote français.

Un A320-200 de la compagnie malaisienne à bas coûts AirAsia a disparu ce dimanche entre l'Indonésie et Singapour avec 162 personnes à son bord, parmi lesquels le copilote français, ont annoncé les autorités locales et la compagnie. "Jakarta a perdu le contact avec le vol AirAsia entre Surabaya et Singapour à 07H55" heure locale, a indiqué un porte-parole du ministère indonésien des Transports, J.A. Barata, à l'AFP. Airbus a confirmé dans un communiqué la disparition de l'appareil. Les opérations de recherche et de sauvetage qui ont été lancées ont été suspendues dimanche à la tombée de la nuit et reprendront lundi matin à 06h00 locales (23h00 GMT dimanche) pour retrouver l'appareil d'AirAsia.

L'armée de l'air indonésienne a indiqué avoir dépêché deux avions pour effectuer des recherches dans une région dans l'est de Java, au sud-est de Pangkalan Bun, dans la province de Kalimantan. "Le temps est nuageux et la région est entourée par la mer. Nous sommes toujours en route et n'allons donc pas avancer d'hypothèse sur ce qui est arrivé à l'avion", a déclaré un porte-parole de l'armée de l'air indonésienne, Hadi Cahyanto. Les efforts de recherches se concentrent sur une région entre l'île de Belitung et Kalimantan, sur le côté ouest de l'île de Bornéo, à mi-chemin du plan de vol prévu, a expliqué le directeur général de l'aviation civile indonésienne, Djoko Murjatmodjo, lors d'une conférence de presse à l'aéroport de Jakarta.

Singapour a proposé l'aide de l'armée de l'air et de la marine nationale pour participer aux recherches de l'avion. La Maison Blanche a indiqué que le président américain Barack Obama avait été informé de la disparition de l'avion et qu'il suivait la situation.

155 passagers, dont un Français

Le vol QZ 8501 transportait sept membres d'équipage et 155 passagers, a précisé le directeur général de l'aviation civile indonésienne, Djoko Murjatmodjo. A bord de l'appareil se trouvaient 156 Indonésiens, trois Sud-Coréens, un Français, un Malaisien et un Singapourien. Il y avait 138 passagers adultes, 16 enfants et un nourrisson. "Le Français était le copilote", a précisé le porte-parole, J.A. Barata.

Le vol QZ8501 a quitté l'aéroport international Juanda de Surabaya, sur l'île indonésienne de Java, à 05H20 et devait atterrir à l'aéroport Changi de Singapour à 08H30 (00H30 GMT). L'Indonésie, archipel qui dépend beaucoup du transport aérien pour les liaisons entre ses 17.000 îles, affiche quant à elle l'un des pires bilans en Asie en matière de sécurité aérienne.

Disparu entre Singapour et Jakarta

Peu avant la disparition de l'appareil, les pilotes ont demandé l'autorisation au contrôle aérien à Jakarta de dévier de son plan de vol en prenant de l'altitude en raison de mauvaises conditions météorologiques, a précisé AirAsia. "La communication avec l'avion a été perdue pendant qu'il était encore sous le contrôle des Autorités indonésiennes du trafic aérien (ATC)", a souligné la compagnie. Aucun appel de détresse n'a été reçu de l'appareil, a dit à la presse Joko Muryo Atmodjo, un représentant du ministère indonésien des Transports.

Selon un communiqué de la direction de l'aviation civile de Singapour, le contact a été perdu dans l'espace aérien indonésien, à "200 milles nautiques (environ 350 km) au sud-est de la frontière entre les régions d'information de vol de Jakarta et de Singapour". AirAsia a indiqué qu'une opération de recherches avait été lancée pour tenter de localiser l'avion.

"Pour le moment nous n'avons malheureusement pas d'autre information sur la situation des passagers et des membres d'équipage à bord", a indiqué la compagnie. Les opérations ont été engagées depuis le centre de recherche et de secours de l'île de Bangka, en mer de Java, selon les autorités locales.

Un avion en bonne condition, selon la DGAC indonésienne

L'appareil était enregistré sous le numéro de série MSN (Manufacturer Serial Number) 3648 et avait été livré à AirAsia en octobre 2008. Propulsé par deux moteurs CFM 56-5B engines, l'A320-200 avait accumulé, selon Airbus, "approximativement 23.000 heures de vol pour environ 13.600 vols". Pour le moment, "aucune nouvelle information n'est disponible", a précisé l'avionneur européen. "L'avion était en bonne condition, mais la météo n'était pas très bonne", a précisé pour sa part le directeur général de l'aviation civile indonésienne, Djoko Murjatmodjo.

L'Airbus A320-200 est un avion moyen-courrier pouvant transporter jusqu'à 180 passagers. Le premier A320 est entré en service en mars 1988. A fin novembre, 6.000 appareils de la famille A320 ont été en service dans plus de 300 compagnies aériennes. A cette date, l'ensemble de cette flotte a accumulé quelques 154 million d'heures de vol pour 85 millions de vols environ, selon Airbus.

AirAsia, qui est la plus grande compagnie "low cost" d'Asie du Sud-Est, est un gros client d'Airbus. Créée il y a une vingtaine d'années, reprise et relancée par un ancien patron de Time Warner, Tony Fernandes, AirAsiA suit depuis un développement agressif qui passe par l'acquisition régulière d'avions. Sa filiale, Indonesia AirAsia (49 %) n'a pas connu en 13 ans d'activité d'accident. Le groupe AirAsia compte également des filiales en Thaïlande, aux Philippines et en Inde.

Une année noire pour le transport aérien malaisien

2014 restera une année noire pour le transport aérien malaisien avec la perte de deux autres appareils de la compagnie nationale Malaysia Airlines. Le 8 mars, le vol MH370 disparaissait peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Sa disparition reste inexpliquée à ce jour. L'appareil se serait abîmé dans le sud de l'océan Indien, à court de carburant.

Le 17 juillet, un autre Boeing de Malaysia Airlines, assurant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, explosait en vol, vraisemblablement abattu par un missile pendant son survol de l'est de l'Ukraine. Il transportait 298 personnes, dont 193 ressortissants néerlandais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2014 à 21:13 :
De facon evidente les conditions météo difficiles sont á l origine de ce nouveau drame. Tout comme le crash AF-447 Rio-Paris lors de la traversée d une zone de cunimbs intenses.
La boite noire et l´enregistreur de voix des 3 pilotes du vol AF 447 ont été retrouvés et décortiqués. Les dialogues sont lisibles en Français sur Wikipedia / AF 447, version allemande, alors que sur le même article wikipédia en Français l´enregistrement du voice recorder n´est pas retranscrit. Ca en dit long.
Les 3 pilotes avaient complétement perdu l´orientation (attitude de l avion) sans réaliser qu ils allaient au sol à 3000 mètres/minute et cela suite à une perte d instruments, donc d´un dysfonctionnement de l airbus A 330.
L´enquête BEA a en quand même déduit une « faute de pilotage ». HONTEUX !!!
Réponse de le 28/12/2014 à 22:05 :
On peut bien se demander pourquoi la version française de cet accident sur Wikipédia est-elle si différente (et, parait-il, moins précise) de la version allemande ? cela renforce certaines thèses qui disent que les enquêtes des crashes de Mulhouse et du mont St-Odile ont subi une "influence officielle" dans le sens de "blanchir" les avions Airbus, en imputant les fautes à l'équipage jamais aux appareils.

Donc les enquêtes techniques en France prendront toujours une tournure politique au lieu de se borner à l'aspect purement technique.

Au BEA ont est assez loin du NTSC américain, résolument.
Réponse de le 29/12/2014 à 9:11 :
De fait le crash Paris Rio était largement dû à une erreur de pilotage (mauvaise analyse de la situation, dispute entre les deux copilotes, commandant de bord effacé) plus qu'à un problème technique (sondes pitot gelées)... inacceptable pour la réputation d'Air France. Alors on accuse la technique!
Réponse de le 29/12/2014 à 12:24 :
Le facteur humain ne remplacera jamais l'informatique, mais quand le premier comprend mal le deuxième, la catastrophe est à portée de main. Un excellent documentaire prouve bien ce qui je viens de dire, il parle de cet accident du vol 965 American Airlines survenu en Colombie.

La mésentente entre deux bons pilotes par rapport à l'ordinateur de bord, suivi du manque de flexibilité de la part du capitain et des oublis inadmissibles de la part d'un copilote ont entraîné un Boeing 757 de AA avec 151 passagers et 8 membres d'équipage à s'écraser contre un flanc de montagne en Colombie.

Très intéressant documentaire, vous pouvez le visionner ici :
www.youtube.com/watch?v=geTvxq9FRf0
a écrit le 28/12/2014 à 20:56 :
Journée spéciale celle d'aujourd'hui : deux avions A320 de la même compagnie ont des accidents, l'un a réussi à retourner à l'aéroport, l'autre est porté disparu.
En mer Adriatique, un accident avec un pétrolier et un cargo, l'un d'eux a même coulée. Un autre accident avec un ferry italien qui a pris feu mais, parait-il, sans victimes.

Quelle journée… et ce n'est pas encore la pleine lune !!!
a écrit le 28/12/2014 à 16:30 :
Un badaud de ce forum m'avait demandé si j'avais peur d'avion. Alors j'ai pris une dernière bouffé de ma cigarette avant d'écraser contre la vitre de la cuisine…. et, un peu agacée, je le réponds quand-même.
Pour mon travail, j’ai pris l’avion plusieurs fois par mois pendant des années, jamais je ne me suis sentie à l’aise, je sentais chaque changement de cap ou d’altitude et j’écoutais les moteurs ! j'observais aussi l'expression des hôtesses de l'air, leurs mains, leurs regards...
Consolation, je voyais que je n’étais pas la seule dans ce cas ! (rires)
Réponse de le 28/12/2014 à 16:49 :
@ Carmen : c'était moi…. lol… merci pour ta réponse.
a écrit le 28/12/2014 à 14:10 :
La disparition (ou pas) de cet avion est traitée avec des pincettes dans la presse française, les journaleux écrivent des textes dans la dentelle en faisant des jolis compliments à cette compagnie low cost "très très sûre" et d'autres blablablas. Pourquoi la raison de tant de condescendance envers une compagnie asiatique et concurrente d'Air France ?

Son PDG, Tony Fernandes, est chevalier de la légion d'honneur et la AirAsia possède une flotte composée à 100% d'Airbus !!! si c'était une histoire russe avec des avions russes, les trolls de John McCain de ce journal allaient crier au scandale en appelant Poutine de tous les noms et la Russie de "la patrie de la corruption" ! mais en France non, c'est un geste de l'Etat français à un bon "collaborateur" pour Airbus !!!

Quand la morale fout le camp, que reste-t-il encore de crédible dans une société ?
Réponse de le 28/12/2014 à 14:22 :
Vous avez raison. A cette heure, les passagers doivent être en train de ramer.
Réponse de le 28/12/2014 à 15:15 :
Non, non et non ! excusez-moi si je suis un peu véhémente, mais je suis sûre que vous ne savez pas que cet avion, un A320/200, était livré par Toulouse à AirAsia en Octobre 2008 et qu'il avait 23'000 heures de vol par un total de 13'600 vols. Alors, dites, qu'en pensez-vous ??
a écrit le 28/12/2014 à 13:56 :
ça va relancer les ventes de la presse française qui en a bien besoin en ce moment. Tous chez votre marchand de journaux demain.
Réponse de le 28/12/2014 à 14:11 :
Pas la peine, on dit déjà que l'avion s'est posé à l'aéroport d'origine et que tous les passagers sont sains et saufs.
a écrit le 28/12/2014 à 13:55 :
C'est le chaos dans la com' malaisienne. Un journal annonce qu'n Airbus A320 de la compagnie malaisienne AirAsia a fait un atterrissage forcé suite à des problèmes techniques surgies lors d'un vol en Malaisie.
"Le vol AK6242 de la compagnie AirAsia assurant la liaison entre Penang et Langkawi a été obligé de retourner à son point de départ à cause de problèmes techniques", indique le journal.
Comment les pilotes n'ont pas averti la compagnie qu'ils s'étaient posés sains et saufs ? n'importe quoi…..
Réponse de le 28/12/2014 à 13:59 :
Même qu'il a dû rentrer en marche arrière...
Réponse de le 28/12/2014 à 14:47 :
Les avions à turbopropulseur peuvent faire marche arrière, il suffit de passer en reverse et pousser les turbines à fond.
Par contre, les avions à réaction ne peuvent généralement pas : le flux d'air des inverseurs de poussée à l'arrêt et ré ingéré par les réacteurs avec toutes les saloperies qu'il a ramassé sur la piste, et il est en plus chaud, d'où des problèmes de température de turbine, et turbulent, d'où des problèmes de pompage du compresseur.

Certains peuvent quand même mais je ne suis pas sûr que les réacteurs apprécient. C'est le cas de ceux qui ont les moteurs à l'arrière du fuselage, comme ceux de la série MD80. Il y a des vidéos sur Youtube, vous pouvez les visionner.

Dans tous les cas; un coup de frein un peu appuyé en marche arrière, et l'avion s'assoie sur la queue. Il faut prévoir quelques centaines de milliers d'euros de réparations. Je l'ai vu faire sur un Embraer 120 dans mon ancienne compagnie aérienne = 4,5 mF de réparations, toute la partie arrière inférieure du fuselage à refaire..

Bonne Année !
Réponse de le 28/12/2014 à 15:58 :
Non, mon ami, il s'agit d'un autre A320, d'un autre vol, ne mélangez pas les pinceaux, au nom de Dieu ! l'avion a pu retrouver l'aéroport d'origine et s'est posé sans problème.
Mais je suis d'accord avec vous, c'est vraiment incroyable que une compagnie déjà considérée par la presse spécialisée française comme "LA compagnie maudite" puisse avoir dans une même journée deux accidents ! heureusement que pour le deuxième il n'a avait pas de Français auxc commandes, donc la chose se passe entre eux, les malaisiens. (Martin Pêcheur)
a écrit le 28/12/2014 à 13:55 :
La malchance sur la Malaisie? Cela commence a faire beaucoup pour ne pas se poser des question sur les vrais causes? Qu'on ne peut pas dire la vérité sur les avions disparus ou abattus ? Pourquoi la Malaisie ?
Entre Chine et Etats-Unis, le coeur de la Malaisie balance…sur internet a lire
Réponse de le 28/12/2014 à 15:52 :
C'est quand-même trop de coïncidence qu'il y ait déjà eu en moins d'une année trois attaques à des avions de la Malaysian Airlines, dont les deux premières ne sont pas expliquées jusqu'à l'heure actuelle parce qu'il s'agit de "secret d'État"(!!!). Tout nous mène à penser que ce sont les Etats-Unis qui se trouvent derrière ces coups, mais qui va leur pointer du doigt ? même pas Poutine….
a écrit le 28/12/2014 à 13:46 :
Encore un missile US en provenant de Diego Garcia ?…. ou peut-être un BUK-34 des séparatistes ukrainiens….
Réponse de le 29/12/2014 à 14:02 :
Pauvre Garçon !
a écrit le 28/12/2014 à 13:37 :
Bon les recherches reprennent demain...Ce qui vous laisse tout le temps pour faire l'enquête et venir nous l'exposer amis retraités.
a écrit le 28/12/2014 à 13:25 :
Les degats de l'alcool partout
Réponse de le 28/12/2014 à 13:33 :
le copilote est français dit-on….trop de rouge ?
a écrit le 28/12/2014 à 12:57 :
On peut se demander que fait-il qu'un pilote français aille travailler en Asie du sud en tant que copilote d'une compagnie asiatique. Serait-il un ancien d'Air France par hasard, mise à la porte par un plan social quelconque ? c'est quand-même bizarre….
Réponse de le 28/12/2014 à 13:22 :
Vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre...
Réponse de le 28/12/2014 à 13:23 :
C'est bizarre pour les franchouillards qui n'ont toujours pas compris qu'aujourd'hui on peut travailler n'importe où dans le monde...
Réponse de le 28/12/2014 à 14:49 :
HOI, vous avez donné des sacrées idées à nos pilotes chômeurs, vous savez ? le dépaysement…. la délocalisation….. en Asie, en Amérique du sud…. sacrée tuyau, merci merci merci !!!
a écrit le 28/12/2014 à 12:55 :
Les zones d orage surtout a l equateur ont toujoujrs representé un risque pour l aviation.
Meme les radars les plus perfectionnés ne peuvent pas tout voir devant eux.
C est un risque connu et c est a risque a prendre quand on accepte de voyager en avion.
Réponse de le 28/12/2014 à 13:16 :
Ouais... mais malgré le traffic aérien assez intense dans la zone équatoriale on y voit très peu ce genre d'accident. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 28/12/2014 à 15:42 :
AF 447 Rio -Paris .Ca ne vous dit plus rien ? Perte d instruments due aux Cunimbs , déconnection du pilote automatique, stall de 11.000 metres en attitude stabilisée ...
Réponse de le 28/12/2014 à 16:01 :
Ouais…. mais selon le rapport finale du BEA, la faute revient aussi à l'équipage, trop inexpérimenté avec cet équipement (A330). Est-ce qu'ils regardaient le foot à ce moment-là ?
Réponse de le 28/12/2014 à 16:46 :
l article est deja disparu de la premier page ! tres bizarre ! Au cas opu mon dernier post soit censuré , je conseille d aller sur Wikipedia AF 447 et de passer sur la version allemande. On y trouve le dialogues intégral - en francais - de l equipage lors des 3 derniéres minutes du vol. (voice recorder)
Apres lecture et si vous savez piloter , vous comprendrez que retourner la faute sur les pilotes " inexperimentés" est intenable. C est un jugement politique de complaisance pour Airbus. Les 3 pilotes eux me peuvent plus se défendre !
Réponse de le 28/12/2014 à 20:39 :
"02:13:40 Bonin Mais je suis à fond à cabrer depuis tout à l'heure!" Extrait de votre référence Allemande. Cela semble cohérent avec les conclusions du BEA....
Sans parler du 'Passe moi les commandes' de l'autre pilote....
Ceci étant, vous pouvez voir des complots où il vous plait....
a écrit le 28/12/2014 à 11:59 :
Pas bon pour l'action airbus qui gravite quelque soit ces résultats toujours à la baisse....
Réponse de le 28/12/2014 à 12:33 :
Quel rapport? Chaque fois qu'une Peugeot a un accident l'action en est elle affectée?
Attendez les conclusions de l'enquête avant de parler...
Réponse de le 28/12/2014 à 13:25 :
L'action Airbus qui gravite toujours à la baisse quelque soit ses résultats ? N'importe quoi ! + 205 % en cinq ans. Encore un qui ne voit qu'à court terme.
Réponse de le 28/12/2014 à 14:51 :
Poutine, il voit à long terme, donc il se rapproche de la vision d'Airbus…….. vous êtes bien d'accord ?
Réponse de le 28/12/2014 à 17:43 :
Moins 25% sur un an!!!
a écrit le 28/12/2014 à 11:23 :
Ayant pris plusieurs fois des vol Air Asia. Je suis étonné des réactions radio et télé sur l'aspect low coast et manque de sécurité de cette companie!!! Il est vrai que prendre air France peux être moins dangereux, il faudrait que les avions décollé entre les grèves . Trêve de plaisanterie au lieu de critique, il serais plus raisonnable d'étudié les qualités de service de cette opérateur aérien. PS je ne travail pas chez airbus
a écrit le 28/12/2014 à 11:15 :
Et si l'on cherchait la faille quelque part dans la maîtrise du système des vols aériens , notamment à certains endroits de la planète ; à moins qu'une omerta pèse sur des lacunes ?
a écrit le 28/12/2014 à 10:13 :
Les agences nous informent déjà que l'A320 s'est écrasé dans l'océan, probablement à cause de conditions météo très sévères. Des recherches sont menées à ce moment pour retrouver les corps. Une pensée pour tous les disparus. R.I.P.
a écrit le 28/12/2014 à 10:00 :
L'avion était un Airbus et le copilote était français. Une raison de plus pour que les "experts" aviation de nos médias assurent la société française que «C'est une low cost qui ne fait pas peur et qui n'a pas mauvaise réputation» !! encore un coup d'hypocrisie de nos journalistes. Dès qu'il s'agit d'un autre type d'avion (notamment si il est de fabrication russe! ) les "experts" du secteur auront toute un autre avis, ils diront que "c'est une compagnie à risques". Mais Air Asia vient de faire une grosse commande à Airbus, cherchez la femme…. Ce genre de RP consigné dans la presse parisienne la discrédite.
Réponse de le 28/12/2014 à 10:38 :
La presse française hypocrite ?!! allez donc voir les titres sur cet accident de la presse anglo-saxonne, c'est écoeurant. La Grande-Bretagne est en plein chaos du aux chutes de neige, sur ce point le pays ne comporte pas la moindre infrastructure, c'est le chaos dans tout le système de transports et pourtant les british n'ont fait qu'un ou deux titres ! pour cet accident à l'aubre bout du monde, où il n'avait pas un seul britannique à bord, c'est les choux gras !! ignoble !
Réponse de le 28/12/2014 à 20:02 :
Pardon!! mais j y suis actuellement mais je confirmes on parlent des 2 événements le ferry et air ASIA

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :