La très contestée LGV Poitiers-Limoges déclarée d'utilité publique

Dans un décret, le gouvernement a jugé "urgents les travaux nécessaires à la réalisation de la ligne à grande vitesse". La Cour des comptes juge le projet "peu cohérent" et trop coûteux.
Sur certaines liaisons, les principales conditions de pertinence d'une ligne à grande vitesse (LGV) ne sont pas remplies et le modèle est à bout de souffle, estime la Cour des comptes.
"Sur certaines liaisons, les principales conditions de pertinence d'une ligne à grande vitesse (LGV) ne sont pas remplies" et le modèle est "à bout de souffle", estime la Cour des comptes. (Crédits : reuters.com)

Le gouvernement soutient activement le projet de ligne à grande vitesse (LGV) reliant Poitiers à Limoges. Dimanche 11 janvier, le Premier ministre, Manuel Valls, et la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, ont signé un décret "déclarant d'utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation de la ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges".

Le décret prévoit que les "expropriations nécessaires devront être réalisées dans un délai de 15 ans à compter" de ce dimanche.

Les "conditions de pertinence ne sont pas remplies"

Cette ligne avait été pointée du doigt par la Cour des comptes dans un rapport publié en octobre, qui jugeait le réseau ferroviaire français à grande vitesse "peu cohérent" et trop coûteux.

"Sur certaines liaisons, les principales conditions de pertinence d'une ligne à grande vitesse (LGV) ne sont pas remplies". Le modèle est "à bout de souffle" et son "coût est devenu non soutenable", avaient écrit les sages de la rue Cambon.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 14/01/2015 à 18:19
Signaler
On pourrait s'étonner que le gouvernement ait jugé "urgents" les travaux de la LGV. La raison en est simple, déclarer des travaux urgents permet de les financer par un PPP (Partenariat Public Privé). Cette condition est indispensable pour recourir à ...

à écrit le 13/01/2015 à 19:00
Signaler
Le seul intérêt du financement de ces grands travaiux réside souvent dans la cohabitation des PDG des entreprises adjudicataires de ces travaux regroupées au sein de l'association "Le cercle de l'entreprise" dont chaque parti politique dispose d'une ...

à écrit le 13/01/2015 à 16:20
Signaler
Cette décision représente bien la démocratie et le bon sens de nos politiques actuels : un projet que les populations refusent depuis le début (à l'exception de quelques-uns dans les grandes villes), que nos élus ne veulent pas financer sur les fonds...

à écrit le 13/01/2015 à 14:21
Signaler
la ligne lgv limoges poitiers s'inscrit logiquement pour le désenclavement de Limoges et de sa région, c'est la moindre des choses, toutes les villes du grand sud ouest vont être reliés à l'axe Paris Bordeaux Le TGV produit en France est une vitri...

à écrit le 13/01/2015 à 9:38
Signaler
utilisateur pendants pendant 5 ans de la ligne Paris Orléans Limoges lors de mes études à la FAC de Limoges je peux vous dire que la ligne actuelle est complétement dépassée sur les 400 kms le temps de trajet à augmenté de 35 minutes par rapport me...

le 13/01/2015 à 10:44
Signaler
Toujours plus vite ... toujours plus de béton ... toujours plus d'impôts ... le transport plus onéreux ...Certes quelques travailleurs locaux et européens vont y trouver un intérêt ponctuel ... mais si vous êtes jeune ... prenez le temps de vivre ......

à écrit le 12/01/2015 à 21:17
Signaler
si c'est pour massacrer les terres agricoles, démolir le paysage pour deux malheureuses voies de 4 m soit 10 m au maximum, c'est pas la peine, qu'ils commencent d'abord à apprendre à travailler comme l'ont fait nos ancètres. Faut voir la ligne le ma...

à écrit le 12/01/2015 à 15:07
Signaler
Le 11 janvier 2015, François Hollande fait mouche en deux coups ! Il défile au milieu des "CHARLIE" à Paris, et mitraille la ligne existante POLT, contre toute raison, en signant la DUP de l'inutile et ruineux projet LGV Poitiers Limoges. Comme q...

à écrit le 12/01/2015 à 12:45
Signaler
Ben voui, faut pas mécontenter la mère Royal sinon elle risque de faire passer un sale quart d'heure médiatique à "Moumou", et dire publiquement des truc sur lui, alors cela vaut bien quelques milliards, d'autant qu'avec les probables reversement d...

le 14/01/2015 à 15:29
Signaler
Ségolène Royal est opposée à ce projet et avait fait savoir que la région Poitou-Charente ne participerait pas à son financement

à écrit le 12/01/2015 à 12:41
Signaler
hollande au service de son ex Segolene et des copains de la régions centre ligne TGV pour un cout dément qui ne sera jamais rentabilisé mais la sncf repassera avec l'accord de segolene une hausse de +2,6% en janvier 2016 pour financer dimanche es...

le 13/01/2015 à 14:32
Signaler
si on ferme toutes les lignes sncf entre deux agglomérations de 150 000 à 212 000 habitants, Poitiers et Limoges pour cause de manque de profit, alors on va fermer des centaines de kilomètres de voie de chemin de fer, des hôpitaux, et des régions dé...

à écrit le 12/01/2015 à 12:37
Signaler
Au lieu de valoriser et améliorer le TER entre ces deux villes, le TGV va absorber tous les budgets, et la ligne TER en bien mauvais état pourra crever, emmenant avec elle les petites villes entre les deux.. On continue a grands pas la désertificat...

le 12/01/2015 à 15:48
Signaler
Peut-être des lignes de bus à la place du TER mal en point ?

à écrit le 12/01/2015 à 12:31
Signaler
mon petit doigt me dit que Royal est dans le coup!!! ben oui, c'est toujours ca!

à écrit le 12/01/2015 à 12:14
Signaler
Des travaux ne sont jamais inutile si elle permette de faire baisser le chômage avant les élections!!! Mais c'est sans compter sur les "travailleurs détachés" de l'UE...!

à écrit le 12/01/2015 à 11:57
Signaler
Cette décision non conforme à l'avis de la cour des comptes n'a qu'un seul but : que le président Hollande donne satisfaction à ses amis élus du limousin. Pour rappel la région Poitou Charentes de Ségoléne Royal disait il y a un an : elle considèr...

à écrit le 12/01/2015 à 11:55
Signaler
TGV radical-socialiste Départ : Holland Terminus : Chirac

à écrit le 12/01/2015 à 11:24
Signaler
On ne prend pas le chemin de la réaffectation de moyens pour ne serait-ce que mettre de l'essence dans les véhicules hors d'âge des forces de sécurité françaises. Ces télescopages entre l'unité nationale au sens de "plus jamais ça" de ce week-end et ...

à écrit le 12/01/2015 à 10:24
Signaler
Totalement aberrant. Alors que la SNCF devrait se concentrer sur la rénovation des lignes de TER, RER et transilien, au dépent des lignes de TGV qui ne sont pas rentables (factuellement), l'état continue encore et toujours à céder aux barons locaux e...

à écrit le 12/01/2015 à 9:02
Signaler
Le TGV sur courte distance a l'air d'être un non-sens économique. La Cour des Comptes le confirme. Et le gouvernement continue vaille que vaille... Explication du phénomène : 1) on apprend à ignorer l'économie à l'Ena, et 2) un politicien est là pou...

le 12/01/2015 à 10:46
Signaler
@Asimon: l'avantage (pour les politiques) du cumul des mandats, c'est qu'ils touchent plusieurs salaires, payés par le contribuable, pour des services qu'ils ne rendent pas parce qu'on ne peut pas être au four et au moulin en même temps :-)

à écrit le 12/01/2015 à 9:01
Signaler
Utilité publique prioritaire ?? Terres agricoles confisquées (notre nourriture), Faune et flore dérangée à tout jamais, paysages défigurés (tourisme compromis), TGV hurlant ses décibels dans la campagne (riverains assourdis) Ne faudrait-il pas...

le 12/01/2015 à 9:49
Signaler
Comme pour la protection du littoral Atlantique.

le 12/01/2015 à 11:56
Signaler
Ou pour des infrastructures qui en valent la peine... TER, nouvelles énergies, rénovation thermique (des bâtiments de l'administration ce serait déjà un grand pas !).

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.