Air France : les syndicats refusent de reprendre les négociations

 |   |  263  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
L'intersyndicale d'Air France a déclaré qu'elle ne reprendrait pas les négociations tant que la direction n'aura pas levé les procédures disciplinaires à l'égard des salariés mis en cause dans l'agression de deux directeurs de la compagnie.

Près de trois semaines après la soi-disant reprise du dialogue entre la direction d'Air France et les syndicats, les négociations pour boucler des accords de productivité d'ici à début janvier n'ont toujours pas repris. Et ne sont pas prêtes de reprendre.

Dans un communiqué publié ce mercredi après-midi, l'intersyndicale de la compagnie, composée de la quasi-totalité des organisations professionnelles (la CFE-CGC et la CFDT n'en font pas partie) a indiqué « regretter que la direction n'ait pas réalisé qu'il n'y aurait pas de négociations tant que les procédures disciplinaires (à l'égard des salariés mis en cause dans l'agression de deux directeurs de la compagnie le 5 octobre ndlr) ne seront pas arrêtées ».

Journée de mobilisation

Ces syndicats ont par ailleurs appelé les salariés à une nouvelle journée de mobilisation le 19 novembre, devant le siège de la compagnie, à l'occasion de la prochaine session du CCE.

Une demande que la direction ne pourra satisfaire sauf à perdre sa crédibilité. Alexandre de Juniac et Frédéric Gagey, respectivement PDG d'Air France-KLM et d'Air France avaient parlé d'actes inqualifiables.

Du coup, la fameuse reprise du dialogue est dans l'impasse. Pour un très bon connaisseur de l'entreprise, « les syndicats agissent comme s'ils souhaitaient un nouveau clash avec la direction qui pousserait les actionnaires du groupe à se séparer des dirigeants ».

Selon nos informations, lors d'une rencontre la semaine dernière avec un groupe de députés, plusieurs syndicalistes ont exprimé leur souhait de changer de têtes au sein de la direction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2015 à 9:09 :
Mieux vaut des pilotes en colère que des pilotes suicidaires !
a écrit le 29/10/2015 à 8:21 :
D'acc pour changer de direction si on change de syndicat...
a écrit le 29/10/2015 à 7:23 :
1. Est-ce que les commentaires avec des "gros mots" peuvent convaincre ?
2. Est-ce qu'on pourrait nous donner plus d'informations (un personnel d'AF?) pour entendre un autre avis chiffré et argumenté que
- les pilotes sont des nantis gagnant bcp plus et travaillant moins que les autres
- les personnels en vol ne fourniraient pas la qualité de services identiques à d'autres compagnies
a écrit le 29/10/2015 à 7:00 :
N'oublions pas que l'objectif de la CGT est la disparition du capitalisme. C'est dans les statuts de ce syndicat qui datent de la fin du XIXe.
a écrit le 29/10/2015 à 2:34 :
AIR FRANCE est une compagnie de service en concurrence avec d autres acteurs L IMAGE de cette compagnie a fait le tour du monde.Personnellement j ai pris une fois AIR FRANCE pour un vol PARIS BANGKOK je n ai pas eu l impression d etre un client mais un objet hotesses surchargees visiblement pas interresses par la clientele service minimum. La clientele fera le choix des compagnies qui doivent rester POUR AIR FRANCE C EST MAL PARTI a part ce reconvertir dans LE FRET
Réponse de le 29/10/2015 à 9:29 :
D'accord pour dire que les syndicats d'AF donnent une image déplorable. Mais, je ne suis pas d'AF, et de plus étranger, et j'aime bien AF dont le service m'est toujours apparu supérieur aux autres compagnies...et j'ai volé sur toutes les compagnies ou presque....d'accord, je volais en "business" mais je ne l'ai jamais regretté et je ne comprends pas votre expérience.
a écrit le 29/10/2015 à 2:05 :
C'était pour la blague... C'est trodhrauleu la tribune et ses commentaires abscons. (abs ?)
a écrit le 29/10/2015 à 1:26 :
C'est la France
Le pouvoir est aux nantis

Et Apres on se demande pourquoi l investissement ne repart pas

Tout est bloqué dans notre pays investisse partout sauf en France
a écrit le 29/10/2015 à 0:32 :
Quelle catastrophe pour cette belle compagnie et quelle HONTE pour la France ! L'intersyndicale qui soutient une minorité qui a dérapé et commis des actes répréhensibles par la loi, mais où va-t-on ?! Ce sont vous syndicalistes qui êtes IRRESPONSABLES, dehors ! Vous allez tuer, massacrer notre économie ! Air france se fera racheter par Etihad à cause de vous !
Réponse de le 29/10/2015 à 1:50 :
Ah ! Oui ! L'exemplaire Etihad... En plus ils ont largement les moyens de le faire. Serait ce donc eux les syndicalistes qui tuent notre économie ? http://www.lefigaro.fr/societes/2015/02/26/20005-20150226ARTFIG00004-les-compagnies-americaines-accusent-leurs-rivales-du-golfe-de-concurrence-deloyale.php
a écrit le 29/10/2015 à 0:02 :
oui, ils sont responsables de tout ces pilotes... El niño ou la guerre en Syrie.
Méchants pilotes !
a écrit le 28/10/2015 à 23:46 :
Syndicats aveugles et suicidaires. La seule solution est la fermeture de cette compagnie aérienne abusivement appelée "air france" : la culture d'entreprise est totalement irréformable. On ne peut plus que fermer et repartir à zéro.
Et il ne faut surtout pas que l’État s'en mêle! Ce serait le contribuable, nous donc, qui mettrait de l'argent dans ce puits sans fond, et pour maintenir des privilèges !
Stop. Fini. On arrête les frais. Et une Compagnie jeune et dynamique remplace ce groupe totalement sclérosé.
a écrit le 28/10/2015 à 22:24 :
Mais quel scandale ces syndicats de nuls qui ne représentent que quelques agitateurs surpuissants !!! J'ai honte .
a écrit le 28/10/2015 à 22:16 :
syndicats extrémistes, patrons profiteurs. Bonjour la France de 2015. Pitoyable.
a écrit le 28/10/2015 à 21:53 :
Et il parait que les syndicats dénonceraient une absence de la direction avec les syndicats ??... FOUTAGE DE GUEULE !!! Il n'y a RIEN à attendre des syndicats !
J'attends maintenant que les actionnaires dont le premier (l'état) renouvellent leur confiance à la direction. Ensuite, que la direction accélère les suppressions d'emplois, puisque négocier ne sert à rien !
Autre solution : que la direction organise un référendum: plan B ou amélioration de la productivité... court-circuitage des syndicats, puisque manifestement, ils continuent de faire pourrir la situation...
Réponse de le 28/10/2015 à 23:59 :
Toujours aussi marrant, principe de réalité !!!
Il nous avait déjà bien fait rigoler avec les 2900 euros que les pilotes d'Iberia seraient censés gagner mensuellement mais là, il touche le fond en adoptant une posture qu'il dénonce chez les syndicats.
Certes, ces derniers sont irresponsables mais le "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais" a toutefois ses limites et principe de réalité devrait sérieusement prendre conscience que son comportement confine à l'hystérie et n'est certainement pas digne de relations sociales évoluées.
a écrit le 28/10/2015 à 21:39 :
Comment négocier avec une direction discréditée, incompétente, angluée dans des convictions et méthodes d un autre âge : un salarié ne se réduit pas à sa valeur marchande.
Réponse de le 28/10/2015 à 23:03 :
Vous oubliez de parler des syndicats d'un autre age qui défendent l’intérêt
de leurs organisations plutôt que de celui des salariés. On ne compte plus les entreprises qui ont mis la clé sous la porte grâce à leur démagogie.
Réponse de le 28/10/2015 à 23:35 :
Méthode d'un autre Age : vous parlez du lynchage façon fin XVIIIe siècle, ou des jacqueries façon moyen-Age ???
Réponse de le 29/10/2015 à 11:17 :
Les jacqueries, ça finissait à coups de fourches et au bucher. A la fin du XVIIIe ça finissait à la guillotine. D'ailleurs, certains devraient y penser à deux fois, on en est qu'à la chemise pour le moment. Quel monde merveilleux !
a écrit le 28/10/2015 à 21:34 :
Je prefere de conduire un Volkswagen scandalise, enfois de voyager par un avion Francais controlee par des equipes soutenant des delinquees.
Réponse de le 29/10/2015 à 1:14 :
parlez français svp !!!!
Réponse de le 29/10/2015 à 8:17 :
Je préfère conduire une Renault que prendre un vol germanwing avec des pilotes suicidaires.
a écrit le 28/10/2015 à 19:48 :
et pendant ce temps qatar, easy, rian, etihad, emirates se frottent les mains

perdu pour perdu, autant virer tout de suite un max d'incapables aux mentalités d'assistés et empruntes d’impunité du haut de la pyramide au bas sans demander l'avis de personne et certainement pas des syndicats
Réponse de le 29/10/2015 à 1:43 :
Vous devriez vous renseigner sur les aides d'Etat dont bénéficient certaines compagnies dont vous parlez, ou les montages fiscaux des autres. On est loin... très loin de la France. Et tant que vous y êtes, regardez aussi du côté des compagnies US. Vous verrez peut être qui sont les assistés et les profiteurs.
a écrit le 28/10/2015 à 19:38 :
@BONSOIR : reprendre les négociations ..... pour quoi faire, se retrouver menotter comme de vulgaires criminels non merci !
Réponse de le 28/10/2015 à 23:29 :
Pas comme des criminels, le lynchage ayant été interrompu par la fuite des dirigeants agressés ... non non... juste comme des délinquants qu'ils sont, qui agressent en réunion et qui portent atteinte à l'intégrité physique de leurs supérieurs hiérarchiques, sans parler de l'agression de tiers, à savoir les vigiles !
La perte de confiance est en soit une cause réelle et sérieuse de licenciement , de même que l'atteinte à l'image de marque de l'employeur !
a écrit le 28/10/2015 à 18:21 :
En plein sabordage, mais s'ils veulent s'en sortir, il faut changer tous les interlocuteurs d'un coté comme de l'autre.
a écrit le 28/10/2015 à 18:21 :
AIR FRANCE dépose le bilan ,et que celle ci soit rachetée par le quatar et le personnel comprendra .Ces individus doivent répondre de leurs actes ,et qu’une procédure de licenciement soit engagée avant le tribunal civil
a écrit le 28/10/2015 à 18:15 :
Ahhhh ! Enfin une réaction saine et humaine de la part des syndicats, de tout cœur avec les salariés d'Air France qui relèvent la tête avec beaucoup de courage.
a écrit le 28/10/2015 à 17:57 :
C'est tout à fait naturel. Comment demander à des gens qui sont dans l'habitude de l'abus de couper volontairement leurs salaires ou augmenter le temps de travail ? C'est une décision de direction qui doit dire posément ce qu'il y a à faire, appuyée éventuellement par l'ensemble des actionnaires. Ensuite il s'agira de négocier pour aménager au mieux la décision. Des gens ont profité d'un abus, tant mieux pour eux. L'abus cesse, ils n'ont pas à s'en plaindre, sinon pour la forme. Soyons logiques.
Réponse de le 29/10/2015 à 1:36 :
Quel salaire ? Celui des dirigeants incompétents dans le domaine de l'aviation ?
http://www.letemps.ch/economie/2015/10/06/air-france-dessous-un-spectaculaire-grounding-social
a écrit le 28/10/2015 à 17:41 :
Il est vrai qu'en France, dans les grandes entreprises nous subissons un "terrorisme managérial" (c'est peut être cela le "mal français").
Rentabilité, productivité, finances ---> esclavage moderne: harcèlement et menaces déguisées, plus de contre pouvoir (l'individualisme règne).
Finalement, une éjection de la direction serait certainement une bonne chose. le mal ne peut-être que d'un côté !
Réponse de le 28/10/2015 à 18:11 :
Cocorico! Et une fois qu'on a fait ça a viré la direction, on fait quoi pour que l'entreprise arrête de perdre des parts de marché?
Parce que à part interdire à Easyjet, Ryanair ou aux compagnies du Golfe d'atterrir en France, les clients continueront d'aller chez les concurrents d'AF si c'est moins cher.
Réponse de le 28/10/2015 à 18:22 :
Bien entendu il reste les veaux comme vous qui courbent l'échine en permanence c'est comme ça que l'on a perdu toutes nos guerres.
Réponse de le 28/10/2015 à 18:55 :
Les guerres sont perdues par ceux qui sont dans le déni de la réalité, qui se surestiment ou sous estiment leur adversaire. C'est ce qu'à fait AF pendant 15 ans en refusant de voir le succès fulgurant des compagnies low cost.
Réponse de le 29/10/2015 à 1:29 :
C'est sûr... Il y a 2 types de lowcost : ceux qui biaisent les lois avec des indépendants forcés en Irlande (ou ailleurs) sans couverture sociale et ceux qui embauchent des psychopates qui posent des avions contre des montagnes. C'est réducteur, bien évidemment, mais ça saute aux yeux que les compagnies aériennes ne se battent pas à armes égales... et justes. AirFrance devrait se mettre au transport de coke, ça a l'air rentable.
Réponse de le 29/10/2015 à 5:59 :
Permettez moi de vous retournez la réponse, je me demande où sont les veaux qui permettent et acceptent de laisser entrer le loup dans l'étable.
Toutes ces compagnies LowCost faisant abstraction de toute réglementation ont votre assentiment apparemment, pas le mien, je suppose que vous avez un job bien planqué, sans risque.
Un peu de réflexion et de citoyenneté vous fatiguerait peut être !
a écrit le 28/10/2015 à 17:36 :
Et si on arrêtait Air France ? Dépôt de bilan, fermeture, création d'une nouvelle entreprise avec de nouveaux contrats pour les volontaires...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :