Etihad Airways prévoit de réduire ses commandes d'Airbus et de Boeing

 |   |  218  mots
(Crédits : © Lucas Jackson / Reuters)
Airbus et Boeing s'attendent à ce qu'Etihad Airways annule ou révise des commandes d'avions dans le cadre de sa revue stratégique en cours, selon l'agence Reuters

La fin des rêves pharaoniques se concrétise pour Etihad Airways. Selon l'agence Reuters qui fait état de quatre sources proches du dossier, la compagnie d'Abou Dhabi s'apprête à annuler, reporter ou réviser à la baisse ses commandes d'avions dans le cadre de sa revue stratégique enclenchée en 2016 quand des investissements dans d'autres transporteurs comme Alitalia ou Air Berlin l'ont fait subir une perte de près de deux milliards de dollars (1,7 milliard d'euros).

Près de 170 gros-porteurs en commande

Etihad étudierait diverses options pour près de 170 avions en commande (88 Airbus, dont 62 A35 et 78 Boeing, dont 52 B787), commandés pour la plupart en 2013 et dont les livraisons doivent en principe débuter cette année. La plupart de ces gros porteurs ont été commandés à une époque où Etihad mettait en oeuvre une politique agressive d'expansion pour concurrencer ses deux rivales du Golfe, Emirates et Qatar Airways.

Les contrats avec Airbus et Boeing prévoyaient la possibilité d'un transfert des avions commandés aux compagnies partenaires d'Etihad. Or la stratégie de cette dernière a été mise à mal l'an dernier par la faillite d'Air Berlin et le placement sous tutelle d'Alitalia, deux de ses principaux investissements en Europe.

Etihad a conservé des participations dans Jet Airways, Virgin Australia, Air Seychelles, et Air Serbia.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2018 à 9:47 :
Pourtant ils tiennent artificiellement les cours du brut très haut, bizarre que les finances ne suivent pas. Le pétrole ne se vendrait il pas si bien que ça car bien trop cher par hasard ?

Mais on se doute que les promesses de vente de ces avions ont une importance stratégique en soi et que rien que leurs annonces doivent générer du profit quelque part à quelques uns.

"Donald Trump critique les prix élevés du pétrole" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN1HR1O3/donald-trump-critique-les-prix-eleves-du-petrole.html
a écrit le 07/05/2018 à 8:03 :
"dont 62 Airbus A35" je crois qu il manque un le 0 de L' A350 😁

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :