L’Hyperloop d'Elon Musk bientôt testé en conditions réelles

 |   |  363  mots
Malgré l'absence de produit fini, le projet de train hyper grande vitesse intéresse de nombreuses entreprises et pays.
Malgré l'absence de produit fini, le projet de train hyper grande vitesse intéresse de nombreuses entreprises et pays. (Crédits : Kevin Krejci/Flickr/CC)
Circulant sur des coussins d'air dans un tube à basse pression, le train "va léviter, atteindre la bonne vitesse et ralentir" sur une distance de 500 mètres. La société Hyperloop One vise un lancement d'ici à 2020 pour le transport de marchandises.

Enfin un test grandeur nature pour l'Hyperloop. Le train futuriste à très grande vitesse né de l'imagination du milliardaire américain Elon Musk (cofondateur d'eBay à la tête de Tesla et Space X) va effectuer son premier test en conditions réelles d'ici à trois mois à Apex, au nord de Las Vegas, rapporte le Las Vegas Review Journal, citant Nick Earle, vice-président des opérations de terrain à travers le monde d'Hyperloop One (ex-Hyperloop Technologie).

Circulant sur des coussins d'air dans un tube à basse pression, le train "va léviter, atteindre la bonne vitesse et ralentir", a-t-il expliqué au journal dans une interview, précisant que le premier test se ferait sur une ligne droite de 500 mètres. Au cours des prochains moins, cette distance sera étendue de "quelques kilomètres", a-t-il ajouté. En mai déjà, des tests partiels avaient eu lieu et s'étaient révélés concluants, mais ils n'impliquaient que le rail et le "traîneau" sur lequel sont installés passagers et cargaisons, contrairement au prochain test qui inclura l'iconique tube.

Opérationnel dès 2020 ?

Malgré l'absence de produit fini, le projet de train hyper grande vitesse intéresse de nombreuses entreprises et pays. Des études de faisabilité ont ainsi été menées en Russie et à Dubaï, tandis que la SNCF a investi dans Hyperloop One aux côtés de neuf autres investisseurs dans le cadre d'une levée de fonds de 80 millions de dollars révélée en mai.

Si le test se révèle concluant, Hyperloop One espère avoir un train opérationnel pour le transport de marchandises d'ici à 2020. Il faudra vraisemblablement attendre une à deux années supplémentaires pour ce qui est du transport des passagers. Pour l'heure, les équipes de l'entreprise travaillent déjà à l'intégration de véhicules autonomes pour fournir un service de transport de porte-à-porte, selon les déclarations de Nick Earle. Un tel service pourrait, et devrait selon toute logique, être assuré par le constructeur de voitures électriques Tesla, qui travaille activement sur le développement d'une flotte de voitures sans chauffeur, mettant régulièrement à jour le logiciel Autopilot installé dans ses véhicules.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2017 à 20:11 :
Est-ce qu'on pourra voir l'extérieur ? Parce que j'ai pas l'impression :/
Ça serait intéressant que les tubes soient transparents comme dit au-dessus :/
Sinon l'intérêt d'observer le voyage est comme pour l'avion retiré, mais en pire sans voir le ciel, malgré que le fait d'être très rapide est déjà hyper pratique :/
a écrit le 08/01/2017 à 19:39 :
Maintenir un vide partiel dans un tube de 2 m de diamètre et de quelques km de long, avec des sas d'entrée sortie de marchandise ou voyageur, à un coût raisonnable ... je n'imagine pas bien. Mais je ne suis pas milliardaire, je suis plutôt côté technique ...
a écrit le 07/01/2017 à 0:30 :
Un projet très futuriste, de l'argent publique, ( une partie) , qui n'est pas économique viable .... De l'investissement pour dans150 ans, encore, ce n'est pas sur que les brevets soit pour nous.... Dans la situation économique de notre pays, il faut m'expliquer....
a écrit le 05/01/2017 à 23:41 :
" du milliardaire américain Elon Musk (cofondateur d'eBay...".
Ah bon !?
Ne serait ce pas Paypal ?
Réponse de le 20/01/2017 à 17:32 :
oui effectivement il y a erreur
a écrit le 05/01/2017 à 20:17 :
Circulant sur des coussins d'air dans un tube à basse pression, le train "va léviter, atteindre la bonne vitesse et ralentir",

Si quelqu'un peut m'expliquer comment on maintient un coussin d'air dans un tube à basse pression, je suis preneur....
Réponse de le 07/01/2017 à 20:53 :
moi aussi j'ai relu 3 fois la phrase, en me posant la meme question....je n'ai toujours pas compris comment on peut maintenir un coussin d'air qui devra s'opposer au poids du train dans un tube ou regne une tres basse pression d'air.
a écrit le 05/01/2017 à 19:58 :
> Elon Musk (cofondateur d'eBay)

Non, il a cofondé Paypal. C'est Pierre Omidyar qui a fondé eBay.
a écrit le 05/01/2017 à 17:09 :
"Il faudra vraisemblablement attendre une à deux années supplémentaires pour ce qui est du transport des passagers."

Autant pour le transport des marchandises cela a un véritable intérêt autant pour le transport des passagers c'est franchement repoussant, à moins bien entendu que le tube dans lequel circule le train soit transparent et qu'on puisse voir à l'extérieur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :