Les pilotes de Lufthansa champions d'Europe de la grève

 |   |  453  mots
(Crédits : MICHAELA REHLE)
Le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit a déposé un mot d'ordre de grève chez Lufthansa pour la journée de ce mardi. Il s'agit du 17ème jour de grève depuis avril 2014.

Nouvelle grève des pilotes de Lufthansa. Le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit (VC) a déposé ce lundi un mot d'ordre de grève pour la journée de mardi, remettant ainsi la pression sur la direction avec laquelle il est en conflit depuis de longs mois sur les salaires et les retraites.

Ce mouvement de grève affectera tous les vols passagers long-courriers et tous les vols cargo au départ de l'Allemagne entre 6h00 GMT et 21h59 GMT mardi.

Cet énième débrayage va porter à 18 le nombre de jours de grève des pilotes de Lufthansa depuis 18 mois. Soit plus que les 14 jours de grève consécutifs des pilotes d'Air France en septembre 2014. Pour rappel, le dernier conflit des pilotes d'Air France pour des motifs internes à la compagnie remontait à 2002.

Baisse de coûts

Lufthansa tente de réduire ses coûts pour défendre ses parts de marché face aux compagnies low cost qui ciblent l'Allemagne comme Ryanair, mais aussi face aux transporteurs du Golfe, comme Emirates, Qatar Airways et Etihad Airways.

Les discussions entre la direction et VC, qui représente environ 5.000 pilotes de la Lufthansa et de sa filiale Germanwings, ont été à nouveau rompues la semaine dernière.
Le syndicat avait pourtant annoncé des concessions, acceptant notamment de porter l'âge de la retraite à 60 ans et d'examiner des mesures pour ramener les coûts à un niveau comparable à ceux d'EasyJet.

"Avec nos propositions, nous avons clairement montré que les pilotes ne s'opposent pas aux ajustements nécessaires", a affirmé le porte-parole de VC, Markus Wahl, dans un communiqué lundi. Mais le syndicat exige au préalable que Lufthansa cesse d'embaucher des pilotes sous contrat étranger pour l'expansion de sa filiale à bas coûts Eurowings, qui a une licence d'exploitation autrichienne.

Le président du directoire de Lufthansa, Carsten Spohr, a déclaré à Reuters vendredi dernier que plus d'un millier de pilotes, de Lufthansa ou non, avaient postulé pour Eurowings.

"Etablir un certificat d'exploitation dans un autre pays est quelque chose que d'autres transporteurs low cost ont fait et nous avons copié ce modèle pour notre propre opération low cost", a-t-il dit.

Facture salée

Lufthansa table sur un bénéfice d'exploitation de 1,5 milliard d'euros, hors impact des grèves. Ces dernières ont déjà coûté environ 100 millions d'euros à la compagnie allemande cette année. L'an dernier, la facture s'était élevée à 232 millions.
Lufthansa a déclaré lundi avoir fait de nouvelles propositions pendant le week-end mais le syndicat a affirmé qu'elles n'étaient pas suffisantes pour rouvrir les discussions. Une porte-parole de la compagnie a fait savoir que les passagers privés de vol mardi seraient orientés vers d'autres transporteurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2015 à 18:32 :
faut leur offrir la nationalite francaise, alors! et la carte du parti communiste, avec en cadeau bonux celle de la cgt
greve de plaisanterie, mes vols ont tjs decolle, alors...........
Réponse de le 07/09/2015 à 22:35 :
@ Churchill
Aaaah, si VOS vols ont toujours décollé, vous nous rassurez tous et ne démontrez ainsi aucun égocentrisme...
Vous le démontrez, le monde a réellement besoin d'empathie...
a écrit le 07/09/2015 à 18:19 :
Ne vous inquiète pas, la compagnie va embauché des pilotes Syrien pas chère.
Réponse de le 07/09/2015 à 22:09 :
Déjà qu'avec des pilotes allemands, ça termine parfois dans la montagne, alors là ça serait la roulette russe à 6 balles!
Réponse de le 08/09/2015 à 9:02 :
Si, il y a de quoi être inquiet pour les passagers, car les pilotes syriens sont avant tout des anciens de l'armée de l'air, habitués surtout à faire des loopings!... Plus grave donc que nos plombiers polonais!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :