Lufthansa défie ses pilotes en actant sa stratégie low-cost

Le conseil de surveillance de Lufthansa a entériné mercredi la nouvelle stratégie du groupe aérien allemand mettant le low-cost en avant, chiffon rouge pour les pilotes qui préparent de nouvelles grèves dès cette semaine.
(Crédits : reuters.com)

Le conseil de surveillance de Lufthansa a entériné mercredi la nouvelle stratégie du groupe aérien allemand mettant le low-cost en avant, chiffon rouge pour les pilotes qui préparent de nouvelles grèves dès cette semaine.

Comme ses concurrentes, à commencer par Air France-KLM, Lufthansa voit dans une réorientation vers le low cost la seule manière de réagir à la montée en puissance des compagnies à bas coûts comme Easyjet ou Ryanair, rivales sur les liaisons européennes, de celles du Golfe sur le long-courrier, comme Etihad, Emirates et Qatar Airways (mais aussi Turkish Airlines). Cette concurrence se double par ailleurs par une compéition avec Air Berlin soutenue financièrement par Etihad.

Lancement dans le low-cost long-courrier

Le conseil de surveillance du groupe, numéro un européen avec toutes ses filiales (Swiss, Austrian Airlines, Air Dolomiti) a « donné son feu vert officiel au projet « Wings », » le plan du patron Carsten Spohr présenté en juillet, selon un communiqué.

A travers ce concept, Lufthansa compte regrouper fin 2015 ses activités low cost, pour l'heure opérées par Germanwings et Eurowings, et les développer. Pour cela, le conseil a notamment approuvé la location (leasing) de sept Airbus A330-200 pour la mise en place de vols intercontinentaux low-cost, en collaboration avec la compagnie SunExpress, co-entreprise de Lufthansa et Turkish Airlines, avec laquelle une lettre d'intention a été signée. La compagnie allemande va affecter dans un premier temps trois de ses A330 à ces vols qui desserviront des destinations touristiques en Afrique australe, dans l'Océan indien et en Floride.

Parallèlement à l'essor des vols à bas-coûts, Lufthansa veut développer sous son nom propre des activités et services haut-de-gamme, avec renouvellement de la flotte et installation de nouvelles cabines en 2015.

Pour Carsten Spohr, il s'agit d'un "jour important pour la mise en oeuvre de (la) stratégie". Le projet a reçu "un fort soutien" du conseil de surveillance, a-t-il indiqué lors d'une conférence téléphonique, sans toutefois préciser le nombre de votes favorables.

Les pilotes multiplient les grèves

Ce développement du low-cost rencontre l'opposition des pilotes de la compagnie, représentés par le syndicat Cockpit, qui multiplient les mouvements de grève depuis avril.

Evoquant "des différences (de position) non négligeables" avec la direction, le syndicat n'avait cette fois même pas attendu la fin de son mouvement de grève de 36 heures, qui a provoqué l'annulation de plus d'un millier de vols entre lundi midi et mardi minuit, pour annoncer le suivant, le onzième depuis avril. Les pilotes de Lufthansa cesseront donc de nouveau le travail à partir de jeudi à 03H00 locales (02H00 GMT) jusqu'à 23H59 (22H59 GMT). Sont concernés l'activité fret et les vols long-courrier.

Jusqu'à présent, la compagnie a réussi à limiter l'impact de ces grèves à répétition en faisant voler d'autres pilotes et en prévenant en amont les passagers. Carsten Spohr a d'ailleurs affirmé que la compagnie serait en mesure d'assurer la moitié de ses vols longs sur cette journée.

Carsten Spohr a indiqué ne pas pouvoir encore estimé le coût total de ces grèves à répétition pour son groupe. En octobre, il avait déjà été évalué à environ 170 millions d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 04/12/2014 à 14:36
Signaler
de toute façon il y a longtemps que je boycotte la lufthansa avec toujours des greves et des retards et un personnel qui se moque des clients .maintenant je prends AF

à écrit le 04/12/2014 à 10:53
Signaler
Je viens de prendre Germanwings en partant de Berlin. Bilan : bagage en soute perdu sur un vol direct pour le quart des passagers, aucune information de la part de la compagnie et un refus de livrer les bagages a domicile un fois retrouvés. Alors, po...

le 04/12/2014 à 12:47
Signaler
Faute de l aeroport ou faute de la compagnie ???

à écrit le 04/12/2014 à 8:04
Signaler
Les allemands ils ont des c.....lles... pas comme en france...sauf pour les actrices chanteuses...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.