12 ans après Air Lib, Lufthansa lance le long-courrier à 99 euros

 |   |  583  mots
(Crédits : DR)
Eurowings, la filiale low-cost de Lufthansa, exploitera fin octobre des vols long-courriers à partir de 99,99 euros l'aller simple vers Dubaï, la Thaïlande et des destinations dans les Caraïbes.

Douze ans après les fameux vols vers les Antilles à 99 euros l'aller simple lancés, dans un geste désespéré, par la compagnie française Air Lib peu avant sa liquidation début 2003, Lufthansa a lancé à son tour ce mercredi la commercialisation de vols long-courriers à 99,99 euros l'aller simple. C'est en effet le prix d'appel d'Eurowings, l'entité low-cost de Lufthansa qui va tenter l'expérience des vols long-courrier à bas prix qui débutera son activité le 25 octobre au départ de Cologne en Allemagne.

Sept avions en 2017

Avec deux A330-200 équipés d'une classe économique et d'une classe affaires, la compagnie desservira Dubaï, Pukhet et Bangkok, en Thaïlande, Punta Cana en République Dominicaine, Varadero (Cuba) et Bridgetown à la Barbade. D'autres destinations suivront au fur et à mesure de l'arrivée d'ici à 2017 des cinq autres A330 prévus dans un premier temps. En cas de succès, la flotte sera augmentée, a ajouté Karl Ulrich Garnadt, qui n'exclut pas d'opérer des vols sur le réseau traditionnel dans le futur.

Sur des liaisons entre l'Europe et l'Asie, de tels prix sur des vols directs peuvent concurrencer les services en correspondance des compagnies du Golfe.

Des coûts 40% inférieurs à ceux de Lufthansa

Les navigants viendront de Sun Express, une compagnie charter codétenue par Lufthansa et Turkish Airlines. Selon Karl Ulrich Garnad, les coûts d'exploitation d'Eurowings seront inférieurs d'environ 40% à ceux de Lufthansa, ce qui devrait lui permettre de dégager un bénéfice d'ici 12 à 24 mois. La structure tarifaire n'est autre qu'une duplication sur le long-courrier de celle de Germanwings sur le court et moyen-courrier (qui passera sous la bannière Eurowings en octobre), laquelle propose trois types tarifs dont la cherté est liée aux types de prestations qui accompagnent le billet. Avec le billet le moins cher, les passagers auront droit à un seul bagage et un espace pour les jambes de 30 pouces, et il leur faudra régler un supplément pour les repas.

"Les marchés ont considérablement changé au cours des dernières années, nous observons davantage de pression concurrentielle", a déclaré Karl Ulrich Garnadt, chef de la division passagers de Lufthansa, au Salon international du tourisme ITB à Berlin. "Eurowings est l'un des moyens par lesquels Lufthansa veut assurer sa croissance à l'avenir", a-t-il dit.

Air France-KLM n'y croit pas

Lufthansa est donc la première Major européenne à tenter l'aventure du low-cost long-courrier, vouée à l'échec selon de nombreux observateurs de compagnies aériennes en raison de l'impossibilité de reproduire à l'identique les recettes du low-cost moyen-courrier. Alexandre de Juniac, le PDG d'Air France-KLM a plusieurs fois fait état de son scepticisme à l'égard d'un tel modèle.

 Pour autant, le phénomène se développe depuis plusieurs années en Asie où de nombreuses compagnies ont franchi le Rubicon, comme Scoot, filiale de Singapore Arlines, Jetstar, filiale de Qantas, et bien sûr Air Asia X, filiale d'Air Asia. En Europe, Norwegian assure des vols vers les Etats-Unis et cherche aussi à créer une filiale dans l'union européenne pour ouvrir des routes transatlantiques vers les Etats-Unis . Mais Washington bloque le projet en raison du modèle social très controversé de cette compagnie. Le PDG de Ryanair, Michael O'Leary, a lui aussi maintes fois déclaré qu'il comptait ouvrir des vols transatlantiques à bas coûts. Les performances économiques des nouveaux appareils comme le B787, l'A350 et l'A330 Neo, ne peuvent que faciliter l'émergence d'un tel modèle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2015 à 13:14 :
suit info diligence des RG sur les refus d'obtentions de droit de rembouplaste de billet de vol,sur faillite non échouée ,nous restons en posséssion d'un vol a caractere professionnel dont l'enregistrement abreuve l'impertinance du vol d'affaire ,courant sur une ouverture a recueil de compagnie de vol,auprès d'HSBC France au compte professionnel de monsieur Dumas V, "en région PACA.....etes vous prêt a suivre?
a écrit le 17/03/2015 à 0:21 :
Moi qui bosse chez AF à Orly, je me doutais bien qu'on allait y venir... Ce ne sera peut-être pas pour tout de suite, mais si le modèle fonctionne ailleurs... Pourquoi pas chez nous??? J'imagine mal AF faire du low cost sur des lignes à fort potentiel Business comme New-York, Tokyo ou Singapour par exemple... Mais Cancun, Maurice, Bangkok, et surtout les vols Antilles et Réunion au départ d'Orly notamment, j'y imagine bien Transavia dans quelques années avec des B777 repeints en vert et bleu... Qu'on le veuille ou non, je suis persuadé que cela arrivera un jour, et pas dans si longtemps en plus à mon avis...
a écrit le 06/03/2015 à 10:07 :
MR DE JUNIAC,DONT JE RAPPELLE QU IL A ETE NOMME PAR LE TRISTE SIRE SARKOSY DISANT DE LUI QU IL ETAIT NUL,NE CROIT PAS AU LOW COST LONG COURRIER.
LE MEME DISCOURS AVAIT ETE TENU A AIR FRANCE IL Y A 20 ANS A PROPOS DU LOW COST COURS ET MOYEN COURRIER.
ON A VU LE REULTAT
VITE VENDEZ VOS ACTIONS D AIR FRANCE
QUELS GACHIS DE TELLES INCOMPETENCES
a écrit le 06/03/2015 à 4:42 :
AIR FRANCE n'y croit pas ... ces pauvres gens, suffisants et arrogants ... encore une fois de plus à la traîne.. la démocratisation de l'Aérien une réalité évidente ! la loi du nombre juste à faire savoir et ça c'est autre chose !
a écrit le 06/03/2015 à 0:17 :
Bonsoir,
AF va acheter Corse air mais ne va garder que les PNC à hauteur de 60% puis une alliance se profile vers la fin de l'année avec Ethiad qui va entrer dans le groupe AF KLM .
La suite dans environ 9 mois.
a écrit le 05/03/2015 à 19:50 :
Air France-KLM n'y croit pas ... LH peut être tranquillisée du coup ... ça va marcher
a écrit le 05/03/2015 à 16:51 :
AIR FRANCE n' a jamais cru en rien et a toujours eu plusieurs métros de retard ! son organisation et la mentalité de ses dirigeants n'a jamais pu se départir d'une longue tradition de société "étatique" et son personnel d'une mentalité de "fonctionnaire" ! même si aujourd'hui l'état n'est plus qu'un des actionnaires.
Avec le groupe LUFHANSA ( Swiss, Austrian etc... ) et British Airways/ Iberia / Vueling
sans oublier Emirates, Qatar Airways et ETHIAD notre chère compagnie, avec ses pilotes gavés mais néanmoins bornés, a du souci à se faire !
a écrit le 05/03/2015 à 13:04 :
Juste un petit commentaire. XL le fait déjà sur les Antilles, et on ne peut pas dire que ce soit une réussite.
C'est bizarre, dans l'hôtellerie, c'est le all inclusive qui est à la mode, et dans l'aérien, c'est exactement l'inverse. Tout est sujet à supplement...
Même en ayant des équipages turcs, je ne vois pas trop comment ils vont arriver à un prix de revient inférieur de 40% par rapport à LH. Sur LC, les avions sont déjà exploités au maximum par les compagnies traditionnelles.
Ce serait juste un coup de marketing pour faire passer un pitch à 30', et nous habituer à payer les repas que cela ne m'étonnerait pas !
a écrit le 05/03/2015 à 10:33 :
ca va marcher c'est sur. c'est moins cher qu'un aller simple aeroport charles de gaule roissy 2 . Ca va marcher. Moi j'en prend 10 par an
a écrit le 05/03/2015 à 9:37 :
Toujours un temps de retard nos gaulois d'AF !
Réponse de le 05/03/2015 à 14:41 :
Tres bonne,tres courte et tres amusante remarque !
a écrit le 05/03/2015 à 9:19 :
Seule une faible partie des billets seront à ce prix, il s'agit juste de marketing. Après il est clair que le prix de l'ensemble du prix des billets sera poussé à la baisse, Quand à la direction AF, ils savent que l'évolution est inévitable mais les discussions sur Transavia ou la taille des équipages montrent que les syndicats leurs imposeront toujours un train de retard.
a écrit le 05/03/2015 à 9:18 :
Je crois que Air Lib n'est pas vraiment un référence en terme d'aviation.
a écrit le 05/03/2015 à 8:20 :
Air France - KLM ne croyait pas non plus au low cost il y a 10 ans et se sont fait bouffé par Ryanair et Easyjet.... Et rebelote c'est reparti sur le long courrier!
Réponse de le 05/03/2015 à 9:44 :
Evident ! 100% ! la Stratégie est simple, demander à AF ce qu'il pense et faire le contraire :-) , les pauvres de chez KLM (j'en connais) se bouffe les doigts, bénef pour KLM gouffre pour AF, juste la gestion des hotels est hallucinante entre les 2 groupes.
Réponse de le 05/03/2015 à 21:57 :
C'est marrant parce qu'on dort pourtant dans les mêmes (hôtels).

KLM était très contente de trouver AF pour éponger sa dette il y a 10 ans, et pour assurer sa croissance depuis 2008...

Et dire que les pilotes d'AF se sont bien inquiétés, eux, du développement des lowcosts depuis 10, mais que c'était la direction qui répondait que ça ne serait jamais un problème...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :