TUI en négociations exclusives avec Intro Aviation pour vendre Corsair

 |   |  495  mots
Les trois B747 de Corsair doivent sortir de la flotte d'ici à 2020-2021.
Les trois B747 de Corsair doivent sortir de la flotte d'ici à 2020-2021. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le projet de reprise d'Intro Aviation et du fond d'investissement américain Crestline sera présenté mercredi 10 octobre au CCE de Corsair. TUI a par ailleurs approuvé le remplacement de deux des trois B747 qui doivent sortir de la flotte à partir de 2020-2021 par trois A330-900 NEO.

Mise en vente par son actionnaire il y a un an, le géant du tourisme TUI, la compagnie aérienne créée par Jacques Maillot dans les années 80 avance doucement dans son projet de cession. Corsair ne tombera pas dans des mains chinoises. Selon nos informations, les actionnaires de la compagnie aérienne chinoise Loong Airlines ont jeté l'éponge il y a quelques semaines. Ne reste donc plus qu'une seule offre sur le tapis, celle d'Intro Aviation (en partenariat avec le fond d'investissement américain Cresline), une entreprise qui a géré dans le passé LTU ou Cityjet. Selon des sources internes, le projet d'Intro Aviation sera présenté mercredi aux représentants du personnel, ouvrant ainsi le processus de consultation à l'issue duquel le CEE devra se prononcer. Interrogé par La Tribune, Corsair a confirmé l'information :

"Le groupe TUI a décidé de poursuivre les discussions avec le consortium Intro Aviation / Crestline. En conséquence, le processus d'information en vue de la consultation du Comité d'entreprise de Corsair sur le projet de cession des actions détenues dans Corsair par TUI France va débuter. Une première réunion avec le Comité d'entreprise aura lieu le mercredi 10 octobre 2018. À ce stade du processus, il n'y a aucune certitude qu'une transaction avec Intro Aviation/Crestline ait lieu".

Selon nos informations, en cas d'échec des négociations, le groupe TUI continuerait l'aventure avec Corsair, contraint, tout en laissant la porte ouverte à une cession.

Remplacement des B747 par des A330-900 NEO

Le calendrier de la cession interfère avec celui du renouvellement des 3 B747, lesquels doivent sortir de la flotte d'ici à 2020-2021. Maintes fois repoussée, la commande ne peut plus attendre et doit être prise d'ici à la fin de l'année. TUI s'est voulu rassurant en s'engageant sur le renouvellement de la flotte. Le groupe vient de trancher sur le type d'avions qui remplaceront les Super Jumbos.

"Il a été approuvé de remplacer les deux premiers B747 qui sortent de la flotte par 3 Airbus A330-900 NEO. Les négociations avec les fournisseurs et loueurs se poursuivent conformément au calendrier de sortie de flotte prévu des B747", a déclaré TUI.

Corsair est dans une situation difficile. Selon nos informations, avec l'impact de l'arrivée de French Bee sur La Réunion et celui de l'indisponibilité d'un B747 à la suite d'un accrochage en août qui a nécessité d'avoir recours à des affrètements, la compagnie devrait annoncer des pertes pour l'exercice 2017-2018 qui s'est achevé fin septembre.

Environnement concurrentiel compliqué

Pour l'année en cours, le groupe devra également composer sur les Antilles avec Level, la low-cost long-courrier du groupe IAG. Autre défi, la compagnie a perdu les droits de trafic pour la desserte de Dakar au départ de Paris au profit d'Air Sénégal (les vols s'arrêteront le 1er février). La direction doit donc trouver une nouvelle desserte pour combler cette perte d'activité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2018 à 10:21 :
La compagnie n'a pas été créée par Jacques Maillot mais par la famille ROSSI.
Elle a été reprise dans les années 90 par Nouvelles Frontières.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :