Un siège d'avion pour voyager en tête-à-tête

 |   |  377  mots
L'idée, c'est de faire rentrer 250 passagers dans un avion moyen-courrier, tout en offrant un meilleur confort.
L'idée, c'est de faire rentrer 250 passagers dans un avion moyen-courrier, tout en offrant un meilleur confort. (Crédits : Zodiac)
Pour gagner de l'espace dans les cabines d'avion, les constructeurs sont à l’affût des innovations. Dernier brevet en date : le siège passager à l'envers. C'est le français Zodiac qui en est l'auteur, mais pour l'instant il n'existe pas encore de prototype du projet.

Les yeux dans les yeux. L'idée est de faire rentrer environ 250 passagers dans un avion moyen-courrier, tout en offrant un meilleur confort en classe économie. Les compagnies aériennes ont été suffisamment épinglées à cause du manque d'espace en cabine pour être sensibles à l'invention déposée en décembre 2013 par l'équipementier aéronautique français Zodiac et rendu public début juin sur le site de l'Office européen des brevets.

Le concept est simple : au lieu d'avoir une rangée de trois sièges côtes à côtes, Zodiac propose que le siège du milieu soit à l'envers. Une innovation qui permettrait de ne plus avoir à jouer des coudes lorsque l'on est assis à côté d'un voisin qui a tendance à s'accaparer l'accoudoir.

siège zodiac

Un gain d'espace... pour les passagers

Le siège spécial s'appelle Hexagone. Avec un espace de 79 centimètres pour les jambes, il est particulièrement spacieux. À titre de comparaison, les avions Ryanair ne proposent que 76 centimètres pour les jambes et EasyJet, seulement 73.

Pour l'espace entre les rangées il faudra compter 68 centimètres au lieu des 76 habituels pour les moyen-courriers. C'est donc l'équipage qui paiera le prix du confort des passagers.

siège zodiac

Pas encore de prototype

Présenté à des investisseurs lors d'un salon à Hambourg en avril 2014, le siège n'a pas été testé par des passagers et il n'en existe à l'heure actuelle aucun prototype. Si l'on peut s'inquiéter d'être en face à face avec son voisin, Zodiac détaille dans son brevet qu'un tel système existe déjà dans les bus et trains.

"Il s'agit d'une idée exploratoire, pour faire réagir les gens. On essaie de réfléchir à des géométries différentes", a indiqué à La Tribune Pierre-Antony Vastra, le directeur de la communication de Zodiac, dans un entretien téléphonique.

De fait, fournisseurs de cabine et avionneurs sont continuellement à la recherche de nouveaux brevets, surtout quand il s'agit de confort. Ce que certains considèrent comme l'"idée de siège la plus cauchemardesque jamais proposée" pourrait bien être installée dans les avions plus rapidement que prévu.

>> Aller plus loin : Course au confort dans les avions, un défi pour les industriels (Airbus, Boeing, Zodiac...)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/07/2015 à 17:51 :
Quelle horreur! Je ne monterais jamais dans une compagnie qui proposerait cette épouvantable configuration.
Réponse de le 14/07/2015 à 20:45 :
Encore une idée pour
RYANAIR
a écrit le 12/07/2015 à 9:09 :
Avec des passagers dans tous les sens et un couloir plus étroit, une évacuation d'urgence risque d'être un peu difficile....
a écrit le 11/07/2015 à 10:01 :
Génial ! lors d'un accident on va mourir l'un dans les bras de l'autre !
a écrit le 11/07/2015 à 9:47 :
Il est clair que de nombreux passagers chercheront alors à voyager sur des compagnies offrant plus d'espace.....Emirates, Qatar, et certaines autres...
Quant à moi, je choisirai toujours le meilleur compromis entre prestations offertes, seat pitch et confort....bref, Ryanair, Easyjet, et d'autres compagnies EU ou étrangères , très peu pour moi. Pour avoir voyagé un peu, voici les compagnies qui à mon sens offrent encore un plus en classe éco: Emirates, Qantas, Thai, Turkish, Air France, ANA,.....pour les autres, la pire????? Lufthansa peut-être avec leur siège slim....quant aux low cost, connais pas.
a écrit le 11/07/2015 à 6:24 :
Idée débile venant de gens qui ne voyagent qu'en business. Ils n'accepteraient certainement pas de voyager dans de telles conditions.
a écrit le 11/07/2015 à 0:32 :
L'idée ne me choque pas... après, quid de la pression au décollage, qui vous pousse vers l'arrière de l'appareil...
Il faudra prévoir un tarif plus bas pour le vol " à contresens", à mon avis, peu agréable !
Réponse de le 11/07/2015 à 10:02 :
100% en accord avec vos propos.
Réponse de le 11/07/2015 à 12:28 :
je retiens votre idée et la soumettrai au conseil de validation des tarifs, mais en l'aménageant lgèrement par la proposition d'une hausse légère des tarifs pour avoir le droit d'etre dans le bon sens

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :