United Airlines va licencier ses personnels non vaccinés contre le Covid

La compagnie aérienne United Airlines, a annoncé mardi qu'elle se préparait à licencier 593 personnes n'ayant pas apporté de preuve de leur vaccination contre le Covid-19. Début août, elle avait demandé à tous ses employés aux Etats-Unis de se faire vacciner.

3 mn

Scott Kirby, directeur général de United Airlines : nous avons exigé la vaccination pour tous les employés de United basés aux Etats-Unis pour une raison simple: assurer la sécurité de nos employés
Scott Kirby, directeur général de United Airlines : "nous avons exigé la vaccination pour tous les employés de United basés aux Etats-Unis pour une raison simple: assurer la sécurité de nos employés" (Crédits : Reuters)

Aux Etats-Unis, plusieurs entreprises ont imposé à leur personnel la vaccination contre le Covid. Et certaines n'hésitent pas à licencier les salariés récalcitrants. C'est le cas de United Airlines. La compagnie aérienne, qui a demandé début août à tous ses employés aux Etats-Unis de se faire vacciner, a annoncé mardi qu'elle se préparait à licencier 593 personnes n'ayant pas apporté de preuve de leur vaccination, conformément à une procédure négociée avec les syndicats. Selon l'agence fédérale américaine en charge du respect des lois contre la discrimination au travail (EEOC), les employeurs ont le droit d'exiger de leurs salariés se rendant sur leur lieu de travail de se faire vacciner, avec des exceptions pour raisons médicales ou objection religieuse.

 Sur les quelque 67.000 salariés de l'entreprise, moins de 3%, soit environ 2.000, ont demandé une exemption médicale ou religieuse. Parmi le reste des employés, plus de 99% ont choisi de se faire vacciner.

"Nous avons exigé la vaccination pour tous les employés de United basés aux Etats-Unis pour une raison simple: assurer la sécurité de nos employés", ont souligné dans un message le patron de la compagnie, Scott Kirby, et le responsable des affaires publiques, Brett Hart.

"Et la vérité est que tout le monde est plus en sécurité lorsque tout le monde est vacciné, et qu'exiger le vaccin fonctionne", ont-ils ajouté..

United Airlines avait initialement prévu de placer le 2 octobre en congé sans solde les salariés à qui une exemption a été accordée. Mais une procédure judiciaire lancée par des employés à qui l'exemption a été refusée étant en cours, ces personnes restent pour l'instant au sein de l'entreprise jusqu'au 15 octobre en attendant une décision.

Mesures similaires dans d'autres sociétés

D'autres sociétés dans les banques, les médias..., ont également pris des mesures similaires. En août, la chaîne d'informations CNN a ainsi congédié trois salariés qui avaient enfreint sa politique sanitaire en venant travailler sans être immunisés contre le Covid-19.

"Permettez-moi d'être clair: nous avons une politique de tolérance zéro à cet égard", avait écrit début août le président de CNN Jeff Zucker. CNN était, dans le cas où les conditions étaient bien prévues dans le contrat, en droit de licencier les employés n'ayant pas obéi aux règles, avait indiqué à l'AFP Eric Feldman, spécialiste du droit de la santé à l'université de Pennsylvanie.

"Se mettre en danger en ne se faisant pas vacciner est imprudent, mais mettre les autres en danger est clairement contraire à l'éthique et dans de nombreux cas illégal", relèvait-il. A Wall Street, la banque d'affaires Morgan Stanley et le gestionnaire d'actifs BlackRock avaient indiqué dès juin que seuls les employés vaccinés auraient accès à leurs locaux. Dans la Silicon Valley, Google, Facebook et Microsoft ont pris des décisions similaires. Le géant de la viande Tyson Foods avait pour sa part annoncé cet été que le vaccin serait obligatoire pour tous ses salariés, dans les bureaux et les abattoirs, au 1er novembre.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 30/09/2021 à 13:37
Signaler
Ils peuvent tout de même trouver des emplois aux récalcitrants dans des postes non liés au public, quid de l'échange: ça s'appelle de la polyvalence qui elle devrait être obligatoire dans toute entreprise (perso j'estimais à 5 métiers différents) lol...

à écrit le 29/09/2021 à 18:57
Signaler
Et oui, c'est ça une dictature sanitaire.

à écrit le 29/09/2021 à 10:36
Signaler
Une véritable honte tandis que la dangerosité du virus a chuté. Mais bon vu la tête de vainqueur qu'il a le gars... ^^

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.