Volkswagen : trois plaintes visent déjà le constructeur en France

Alors que les poursuites judiciaires se multiplient dans le monde contre le constructeur allemand, un élu écologiste et une cinquantaine d'automobilistes ont décidé de porter plainte en France.
Un collectif de 50 propriétaires roulant dans des véhicules distribués par la marque allemande en France a également décidé de saisir le procureur de la République de Paris
Un collectif de 50 propriétaires roulant dans des véhicules distribués par la marque allemande en France a également décidé de saisir le procureur de la République de Paris (Crédits : © Stefan Wermuth / Reuters)

Alors que la filiale française de Volkswagen a confirmé que près d'un million de véhicules avaient été équipés du logiciel permettant de tromper les tests anti-pollution, les premières plaintes commencent à tomber en France.

Le vice-président de la Région Ile-de-France en charge des transports, Pierre Serne a saisi le parquet de Paris, a appris l'AFP ce jeudi 1er octobre. L'élu écologiste s'appuie sur l'article 40 du code de procédure pénale qui fait obligation à toute autorité de signaler un délit dont elle aurait connaissance.

La veille, c'était L'association Ecologie sans Frontière, qui annonçait porter plainte en France, tandis que Segolène Royal, ministre de l'Ecologie, dénonçait "une forme de vol du contribuable et de l'Etat" de la part du constructeur allemand, puisque les véhicules réputés propres bénéficient de primes et de bonus.

 Vers une action de groupe des automobilistes ?

Ce n'est pas tout : un collectif de 50 propriétaires roulant dans des véhicules distribués par la marque allemande en France a également décidé de saisir le procureur de la République de Paris, révèle le magazine Paris Match ce jeudi. Regroupés dans l'Association des victimes internationales de la fraude automobile (AVIFA), ils portent plainte contre X pour "pratique commerciale trompeuse, publicité mensongère, tromperie, escroquerie, mise en danger de la vie d'autrui, complicité, faux et usage de faux".

Ils reprochent notamment au constructeur d'avoir exposé les populations concernées à des  ""risques immédiats de mort ou de graves maladies" en mettant sur le marché des véhicules qui émettent des particules excédant les normes prévues.

Leur avocat, Me Canoy aurait déjà pris contact avec des cabinets spécialisés aux États-Unis, où plusieurs «class action» ont déjà été lancées contre Volkswagen.

 (Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 02/10/2015 à 12:13
Signaler
Toujours la dérive juridique des avocats sans cause essaient de faire parler d'eux et des acheteurs qui auparavant étaient très fiers de rouler en "allemande" espèrent maintenant toucher du fric drôle d'époque!

le 02/10/2015 à 14:52
Signaler
Il est maladroit d'essayer d'établir un cordon sanitaire autour de VW puisqu' il s'agit bien de punir un groupe qui a volé et triché, ses clients et ses concurrents. Alors qu ' il a les moyens de payer et quelque soit d' ailleurs le prix à payer,...

le 08/10/2015 à 17:01
Signaler
Franchement vous choisissez mal votre cause. VW est indéfendable sur ce coup là. Sinon en ce qui concerne la fierté de "rouler en Allemande"...comment dire?...vous ne trouvez pas que ça reflète une drôle d'époque?

à écrit le 02/10/2015 à 8:59
Signaler
A quand une plainte pour publicité mensongère sur les consommations des véhicules?

à écrit le 02/10/2015 à 8:32
Signaler
Le groupe s'est lamentablement vautré en brûalnt les étapes d'un développement volontairement agressif vis à vis des concurrents, prenant des libertés avec les règles établies, trichant, mentant, persuadé que seule sa communication délétères erait e...

à écrit le 01/10/2015 à 22:42
Signaler
Il ne faudrait pas renverser le problème: ce n'est quand même pas à cause des français qu'une société européenne a fraudé. De plus, il a été écrit que ce sont 11 millions de véhicules qui sont concernés dans le monde entier. Cette histoire est loin ...

le 02/10/2015 à 14:45
Signaler
Bien vu...

à écrit le 01/10/2015 à 21:15
Signaler
et ce n'est qu'un début...

à écrit le 01/10/2015 à 20:17
Signaler
Et vous trouvez ça drôle ??

à écrit le 01/10/2015 à 20:06
Signaler
eh bien, sont mal barrés. ils l'ont bien cherché. on attend les suivants avec impatience.

à écrit le 01/10/2015 à 20:06
Signaler
eh bien, sont mal barrés. ils l'ont bien cherché. on attend les suivants avec impatience.

à écrit le 01/10/2015 à 19:51
Signaler
C'est bien normal qu'ils portent plainte ! Je ne comprends pas pourquoi les médias mélangez l'affaire VW et la question du décalage des résultats obtenus entre les tests normalisés et la conduite réelle sur route. L'affaire VW est juste un pure une e...

le 02/10/2015 à 0:47
Signaler
Ca s'appelle un écran de fumée. Ne pas oublier que VW est un grand groupe bien implanté avec des relais partout. La direction de la com de VW doit être en train de réclamer tout les services que l'on peu lui devoir.

le 02/10/2015 à 10:11
Signaler
Tout à fait d'accord. Il s'agit d'une tromperie manifeste sur la marchandise. VW a remplacé un appareil à 300€ par ce logiciel qui obtenait artificiellement et frauduleusement le même résultat. Gain de 3,3 Md€ en 8 ans. Ne mélangeons pas le résulta...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.