Vueling menacée de sanctions par le gouvernement espagnol

Après des dizaines d'annulations de vols depuis jeudi, la ministre de l'Equipement Ana Pastor a évoqué l'ouverture d'une procédure de sanction à l'encontre la compagnie à bas coûts.

2 mn

(Crédits : Flickr/Aero Icarus. CC License by.)

Les autorités espagnoles ont menacé lundi la compagnie à bas coûts Vueling, filiale du groupe IAG (lequel compte également British Airways, Iberia et Aer Lingus) de sanctions après des dizaines d'annulations de vols depuis jeudi qui ont désorganisé l'aéroport de Barcelone, en pleine période de grands départs.

"Un événement comme celui-là ne peut rester sans conséquences pour personne", a déclaré lundi matin la ministre de l'Equipement Ana Pastor en évoquant l'ouverture d'une procédure de sanction.

La région de Catalogne avait déjà convoqué dimanche la direction pour une réunion d'urgence ce lundi afin d'exiger "un changement d'attitude" et des solutions pour les voyageurs.

Selon la presse espagnole, plus de 8.000 voyageurs ont été touchés, entraînant de longues files d'attente de passagers, dont beaucoup se plaignaient du manque d'informations.

"Ils ont un répondeur automatique qui répète que tous les agents sont occupés, lamentable", déplorait ce week-end David Sánchez, 24 ans, dont le vol Milan-Barcelone avait plusieurs heures de retard. Parti de Londres pour Paris, Alex Bellars, 44 ans, disait n'avoir reçu "aucune réponse (à ses) courriers électroniques et tweets", se plaignant également d'une messagerie automatique "qui ne donne aucune information utile".

La faute aux contrôleurs aériens français?

Le directeur commercial de Vueling, David Garcia, a assuré lundi à la radio Cadena Ser qu'une grève des contrôleurs aériens le 28 juin en France, une de ses destinations importantes, ayant entraîné l'annulation de 56 vols, était la "raison principale" de ces difficultés, la compagnie ayant tenté de replacer les passagers dans d'autres avions déjà bien remplis.

Ce week-end, le syndicat Stavla, représentant le personnel de bord, cité dans la presse, a quant à lui attribué les difficultés qui s'accumulent depuis plusieurs jours à une mauvaise planification des vols d'été, trop ambitieuse par rapport au nombre d'avions de la compagnie.

Samedi et dimanche, plus de trente vols à destination de villes européennes ou espagnoles ont été annulés et de nombreux autres retardés ou déroutés, selon le site internet de Vueling. Lundi matin, la situation semblait en voie de stabilisation selon Vueling, qui faisait état de deux annulations sur 700 vols au total, un aller-retour entre Bruxelles et l'aéroport de Barcelone El Prat, sa base principale.

 Les voyageurs dont les vols ont été annulés sont réorientés vers d'autres avions ou seront remboursés à hauteur du prix du billet et des frais supplémentaires occasionnés, a-t-il ajouté, assurant que le groupe travaillait "au maximum pour résoudre (la situation) le plus vite possible", notamment avec des équipes renforcées.

 (Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 05/07/2016 à 10:09
Signaler
Toujours des risques lorsqu'on vole sur des low cost...tout va bien, jusqu'au jour où tout va mal !

à écrit le 04/07/2016 à 16:11
Signaler
Surpris??? En général cela se passe bien mais quand cela se passe mal ne comptez pas sur Vueling. Service client déplorable. Un ex: sur un vol annulé au départ de Lisbonne l'année dernière : une place 5j plus tard alors qu'il y avait une place en cla...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.