Toshiba s'effondre en Bourse plombé par ses erreurs comptables

 |  | 341 mots
Lecture 2 min.
Toshiba escomptait un bénéfice net annuel de 120 milliards de yens (923 millions d'euros) et un gain d'exploitation de 330 milliards pour un chiffre d'affaires de 6.700 milliards, mais tous les compteurs sont remis à zéro pour des nouveaux calculs.
Toshiba escomptait un bénéfice net annuel de 120 milliards de yens (923 millions d'euros) et un gain d'exploitation de 330 milliards pour un chiffre d'affaires de 6.700 milliards, mais tous les compteurs sont remis à zéro pour des nouveaux calculs. (Crédits : © Toru Hanai / Reuters)
Le titre du groupe japonais a chuté de plus de 16% à Tokyo après que le groupe a annulé le versement de son dividende et ses prévisions de bénéfices dans le cadre de son enquête ouverte le mois dernier sur des irrégularités comptables présumées.

Le géant britannique de la grande distribution Tesco n'est pas le seul à connaître des déboires avec ses comptes. L'action du conglomérat japonais Toshiba a perdu 16,55% lundi 11 mai à la clôture de la Bourse de Tokyo, le groupe ayant annulé le versement de son dividende et ses prévisions de bénéfice pour l'exercice 2014/2015 dans le cadre de son enquête ouverte le mois dernier sur des irrégularités comptables présumées.

Le titre est resté arrimé tout au long de la séance à 403,3 yens, soit un recul de 80 yens, le maximum autorisé pour la journée.

Tous les compteurs remis à zéro

Le groupe avait fait part le 3 avril de la mise en place d'un comité spécial d'audit de ses comptes pour l'exercice d'avril 2013 à mars 2014, en raison de soupçons de mauvaise prise en compte de projets de travaux d'infrastructures. Toshiba attendait un bénéfice net annuel de 120 milliards de yens (923 millions d'euros) et un gain d'exploitation de 330 milliards pour un chiffre d'affaires de 6.700 milliards de yens, mais tous les compteurs ont été remis à zéro pour des nouveaux calculs.

Les spécialistes mandatés ont conclu d'une part que des pertes liées à des chantiers avaient été mal évaluées, et d'autre part que d'autres investigations étaient nécessaires, a expliqué Toshiba dans un communiqué.

Le calendrier des travaux des experts sera précisé "dès qu'il sera connu", mais en tout état de cause, les résultats financiers pour l'année allant du 1er avril 2014 au 31 mars 2015 ne pourront pas être annoncés avant juin, a d'ores et déjà averti le groupe.

Malgré la chute de Toshiba et de Sharp (-26% après une dévalorisation de capital de 99%), la Bourse de Tokya a cloturé en hausse de 1,25%, tirée par la nouvelle baisse des taux d'intérêts en Chine (la troisième depuis novembre) et la réaction de Wall Street après les chiffres de l'emploi américain pour le mois d'avril.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :