Garandeau inaugure sa nouvelle usine

 |   |  506  mots
(Crédits : DR)
Le groupe familial se dote d'un nouveau site de fabrication de blocs béton et réunit trois métiers : carrier, fabricant de béton et négociant en matériaux.

Le groupe Garandeau inaugure aujourd'hui, à Châteauneuf (Charente), sa nouvelle unité de production de blocs béton. Le bâtiment de 3.000 m2  couverts, auquel est accolée une aire de stockage en enrobé de 2 ha, remplace la vieille usine située à quelques pas de là et celle de Chaunay (Vienne). Cette dernière conserve cependant la fabrication de poutrelles. L'investissement s'élève à quelque 5 millions d'euros pour une capacité de production annuelle de 6 millions de blocs.

Garandeau, qui a signé en 2007 la charte de l'environnement, a voulu une usine qui réduise les nuisances. Le bâtiment est encaissé pour limiter les impacts visuels et sonores, mais aussi esthétiques avec un silo qui culmine à 15 mètres. « La presse, c?ur du ?process?, est enfermée dans un bunker bardé d'isolant. La cabine de commande a été conçue pour superviser l'ensemble. Elle aussi bénéficie d'une isolation phonique. Pour nous, c'est un point important puisque l'entreprise a investi autour de 300.000 euros dans la seule isolation. Il était aussi dans nos intentions d'améliorer les conditions de travail », précise Laurent Richaud, président du groupe. La sécurité a été renforcée avec la séparation des flux. Les granulats approvisionnent les trémies par gravitation. L'enlèvement des blocs intervient sur la plate-forme inférieure.

140 ans d'histoire

Le site de Châteauneuf illustre la complémentarité des savoir-faire du groupe. On retrouve sur le même lieu l'extraction, la fabrication et la distribution. Carrier reste le métier historique de l'entreprise familiale. Voilà près de cent quarante ans qu'elle extrait du calcaire, du gypse et de la diorite de onze carrières. Huit lui appartiennent et elle est actionnaire à 50 % dans les trois autres. Pour la production, Garandeau dispose de sept centrales à béton prêt à l'emploi, dont deux en partenariat, et d'une usine de préfabriqué, celle qui est inaugurée aujourd'hui. La troisième activité concerne le négoce de matériaux destinés aux professionnels et aux bricoleurs chevronnés. Les quinze points de vente à l'enseigne Garandeau Matériaux distribuent les produits de gros ?uvre, assainissement, charpente, couverture et isolation. Pour répondre à la demande du marché, ils ont étendu leur offre à l'aménagement et à la décoration intérieure et extérieure. Pour assurer la logistique, une flotte de 130 camions livre sur les chantiers les granulats, le béton et les matériaux du négoce.

Pour la petite histoire, Garandeau a conservé de ses origines rurales une petite activité agricole et vinicole. Il sort notamment une eau-de-vie, qu'il fabrique. Logique, pour une entreprise qui puise ses racines en terre de cognac. Créée en 1869, la société est toujours restée aux mains de la même famille et ancrée dans son berceau de Cherves-Richemont. Dans les années à venir, l'entreprise va se renforcer sur ses métiers pour disposer d'un outil performant. « Nous devrons être prêts pour l'arrivée de la LGV. Naturellement, le tronçon Poitiers-Bordeaux nous intéresse », avoue Laurent Richaud. n

poitou-charentes/matériaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :