L'éditeur Logiwin tisse sa toile en Europe

 |   |  407  mots
(Crédits : dr)
Le spécialiste de logiciels de gestion pour les négoces liés à l'automobile prépare une diversification.

Après avoir pris une place de leader en France, Logiwin cherche à étendre son réseau en Europe et notamment en Belgique où une agence a été implantée, à Bruxelles, en février dernier. Les prochaines cibles seront l'Espagne et l'Italie probablement en 2012. Avec près de 1.500 clients dans l'Hexagone, l'éditeur nantais de logiciels de gestion pour les négociants de pneus et de pièces détachées automobiles doit élargir son terrain de jeu pour poursuivre sa croissance qui se maintient toutefois à un rythme soutenu.

De fait, contrairement aux constructeurs automobiles, les professionnels de la pièce détachée résistent plutôt bien à la crise. Ainsi, le chiffre d'affaires de Logiwin a progressé de 10 % en 2009 (7,7 millions d'euros contre 7,1 millions en 2008), conforté par une marge opérationnelle de 734.000 euros (+ 22 %) et est attendu en hausse de 8 % cette année. Les 70 salariés sont répartis entre Nantes, Niort et Charmes (Vosges).

L'activité de Logiwin s'articule autour de deux solutions de gestion commerciale hyperspécialisées : Winpro Pneus et Winpro Pièces (ventes, achats, gestion de parc, comptabilité) complétée par un dispositif Extranet, Winpro Web. Lancée en juin, une extension de Winpro Web vers les particuliers va permettre aux clients des centres auto de gérer à distance leurs factures, carnet d'entretien et autres prises de rendez-vous. Parmi les dernières innovations, Act'in est une belle avancée. Il s'agit d'une plate-forme de données automobiles alimentées à partir « du processus d'achat et de revente électronique des véhicules, notamment à partir des cartes grises, ce qui permet aux grossistes en pièces détachées de trouver à partir du numéro d'immatriculation la bonne pièce qui se monte sur le bon véhicule », détaille Olivier Rialland, président de Logiwin et propriétaire depuis 2009 de 65 % du capital aux côtés d'Uni Expansion Ouest.

Outre l'international et l'innovation, Logiwin prévoit comme levier de croissance une diversification sectorielle qui consistera à dupliquer le modèle de gestion conçu pour les métiers de l'automobile au secteur sanitaire et social. Il s'appuiera pour cela sur Cogeti, un éditeur de logiciels basé à Charmes et repris en 2008 par Logiwin. Cogeti (1,6 million d'euros de chiffre d'affaires, 18 salariés) développe des solutions pour les négociants en pneus, mais aussi pour des services sociaux tels que les CAT (Centre d'aide par le travail), dont il détient 5 % de parts du marché hexagonal.

Fabienne Proux, à Nantes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :