Démission : le patron de Citigroup aurait été désavoué

Vikram Pandit aurait décidé de partir en raison de désaccords répétés avec le comité de direction sur la stratégie de Citigroup et ses choix à la tête du troisième prêteur américain, affirme l'agence Bloomberg.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La nouvelle a fait grand bruit à Wall Street. Mardi, Vikram Pandit, le directeur général de Citigroup, a décidé de démissionnner mardi. Le dirigeant aurait été prié de quitter le groupe en raison de désaccords répétés avec le comité de direction sur la stratégie de Citigroup et ses choix à la tête du troisième prêteur américain, affirme aujourd'hui l'agence Bloomberg. Car jusqu'à présent personne n'a compris la démission de Vikram Pandit, le directeur général de Citigroup. Celle-ci s?est déroulée mardi dans la foulée de la publication des résultats trimestriels de la banque américaine. Il a transmis un mémo à ses employés pour annoncer la nouvelle. Sans explications, il lâche : "Après cinq années extraordinaires j'ai décidé de démissionner." "C'est une surprise totale", a admis Erik Oja, analyste de Standard & Poor's, interrogé par l'AFP.

Bénéfice en chute de 88%

Cette démission est intervenue après la publication lundi des résultats trimestriels de la banque. Mais si le bénéfice du troisième trimestre est ressorti en chute de 88%, c?est principalement à cause d'une lourde charge due à la dépréciation de sa part dans la coentreprise de courtage avec Morgan Stanley, qu'elle vient de céder à son ex-partenaire. Ainsi, hors éléments exceptionnels, les résultats ont toutefois témoigné d'une amélioration des activités de base du groupe, notamment l'immobilier.

Spéculations

A en croire le Wall Street Journal, qui cite mardi des sources proches du dossier, Vikram Pandit a jeté l'éponge en raison d'un différend avec le conseil d?administration sur la stratégie et la performance du groupe. Une spéculation aussitôt démentie par Michael O'Neill, le président du conseil d?administration : "Aucun différend stratégique, réglementaire ou opérationnel n'a précipité la démission de (...) Vikram, qui est une personne d'une intégrité impeccable, et qui a mené avec succès Citi à travers la pire récession depuis 75 ans", a-t-il affirmé.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.