RBS enregistre une perte de 1,3 milliard sous le poids des provisions

La banque contrôlée par l'Etat britannique a publié une perte massive de 1,384 milliard de livres (1,72 milliard d'euros) au troisième trimestre, dans le sillage de lourdes provisions et dépréciations.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Royal Bank of Scotland (RBS) est tombé dans le rouge. Ce vendredi, la banque, sous contrôle de l?Etat britannique, a fait été d?une perte colossale de 1,384 milliard de livres (1,72 milliard d'euros) au troisième trimestre, contre un bénéfice net de 1,226 milliard un an plus tôt.

Une charge de 1,4 milliard

Il faut dire que RBS a passé de lourdes provisions et dépréciations. Elle a notamment enregistré une charge de 1,455 milliard pour refléter l'évolution de la valeur de sa dette. De même elle a procédé à une nouvelle provision de 400 millions pour faire face aux litiges sur les ventes forcées d'assurances-crédit, ce qui porte sa facture totale dans cette affaire à 1,7 milliard. Ces assurances-crédit, appelées PPI ("Payment Protection Insurance"), permettaient d'assurer le remboursement d'un crédit malgré une perte de revenus liée à la maladie, au décès ou à la perte d'un emploi. Elles ont longtemps été vendues d'office aux clients, avant que cette pratique soit définitivement condamnée au Royaume-Uni.

En revanche, RBS a fait valoir que son résultat opérationnel a bondi à 1,047 milliard sur le trimestre contre 2 millions un an plus tôt. La banque a par ailleurs publié des revenus en progrès de 6,3% à 6,408 milliards de livres. "Le plan de restructuration de RBS continue de faire d'excellents progrès car nous avons pris les mesures pour rendre la banque plus sûre et plus forte", a commenté le directeur général de RBS, Stephen Hester. Ce plan d'une durée de cinq ans est "maintenant dans sa dernière phase avec du travail important restant à faire" notamment sur "les questions de réputation", a-t-il souligné.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/11/2012 à 11:37
Signaler
Pas grave les bonus retraites dorees et actionnaires ont ete sauves...les anglais meme combat que les autres contribuables...payer l addition gentiment

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.