Voiture électrique : Nissan prêt à s'allier avec des chinois

 |   |  190  mots
Le constructeur japonais qui investit déjà fortement en Chine pourrait également collaborer avec des constructeurs chinois dans le secteur de la voiture électrique.

Nissan est prêt à s'allier avec des constructeurs automobiles chinois dans le domaine de la voiture électrique, a déclaré samedi un des dirigeants du constructeur japonais.

"Il est impossible de développer des véhicules électriques seuls. Un effort commun est une solution plus réalisable", a déclaré Yasuaki Hashimoto, président de la filiale Nissan China Investment, en marge d'une manifestation automobile à Tianjin, dans le nord de la chine.

Interrogé sur l'intérêt éventuel de Nissan à rejoindre un groupe autour de la voiture électrique constitué de 16 constructeurs automobiles publics, Hashimoto a répondu : "nous sommes ouverts à toutes les possibilités". Il a rappelé que les autorités chinoises n'avaient pas exclu que cette alliance à 16 soit élargie.

Nissan a signé un partenariat avec la commune de Wuhan. L'objectif de ce dernier étant de promouvoir dans cette ville la Leaf, son véhicule électrique.

Le gouvernement vient de mettre en place une expérimentation-pilote dans cinq villes du pays pour subventionner les acquéreurs de voitures non polluantes. Les aides vont de 3.000 yuans (340 euros) pour un modèle qui économise le carburant à 60.000 yuans (6.800 euros) pour une voiture électrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :