Bond des transactions dans les "cleantechs"

 |  | 1294 mots
Lecture 8 min.
(Crédits : DR)
Le montant total des opérations à l'étranger a atteint 30,2 milliards l'an dernier (en hausse de 61% sur un an). Le bilan annuel de la France s'élève à 1,4 milliard d'euros, 7% de plus qu'en 2009.

Pour clore un millésime 2010 exceptionnel, le quatrième trimestre a été particulièrement riche en opérations significatives, avec notamment le rachat par le géant suisse ABB de l'américain Baldor, l'un des leaders mondiaux des moteurs industriels économes en énergie, et l'introduction en Bourse d'Enel Green Power, la filiale d'énergies renouvelables de la compagnie italienne Enel. Globalement, le baromètre recense, pour ce trimestre, 90 levées de fonds et fusions-acquisitions majeures dans le monde : près de 8,8 milliards d'euros, loin devant les 3,6 milliards constatés au troisième trimestre, et en forte hausse par rapport au quatrième trimestre de 2009 (7,6 milliards d'euros). Outre Enel Green Power, les chinois Chaori Solar Energy Science & Technology (photovoltaïque), China Datang Renewable Power (éolien), Daqo (silicium) sont entrés en Bourse, tout comme l'américain Amyris et ses biocarburants dernière génération, dans lesquels Total a investi.

Près de la moitié des transactions et des montants du dernier trimestre 2010 concerne les énergies solaire et éolienne, notamment en Italie, grâce aux tarifs de rachat, en Californie avec les projets de mégacentrales dans le désert et en Chine avec de colossales levées de fonds.

Par ailleurs, plusieurs grandes centrales éoliennes ou solaires ont changé de main en fin d'année, en Europe et aux États-Unis.

ABB se distingue

Autres faits marquants de 2010, l'introduction en Bourse du fabricant chinois d'éoliennes Goldwind et plusieurs acquisitions dans le domaine de la gestion intelligente de l'énergie, où ABB se distingue avec deux des 10 plus grosses opérations de l'année.

En France, sur l'ensemble de l'année, les fusions-acquisitions représentent les plus gros montants investis, à commencer par la reprise par le fonds Carlyle de Giannoni, fabricant d'échangeurs pour chaudières à condensation économes en CO2. Les biocarburants sont en bonne place avec les investissements du brésilien Petrobras dans la filiale du groupe français Tereos Guarani et de Total dans la société américaine Amyris.

Sur la lancée des trimestres précédents, les grands groupes se sont montrés actifs. Schneider Electric signe pas moins de trois rachats pour des montants restés confidentiels : le spécialiste de l'effacement électrique Energy Pool et Vizelia et D5X, deux entreprises de la gestion et du pilotage de l'énergie dans le bâtiment. Autre industriel en pointe, Saint-Gobain, déjà très présent dans le solaire, réalise la plus grosse acquisition du trimestre en s'emparant de la société américaine Sage et de son verre qui s'assombrit sur commande et stoppe à la fois lumière et chaleur.

GreenUnivers a recensé 23 levées de fonds françaises au dernier trimestre pour un montant de 52,6 millions d'euros, les fonds spécialisés Emertec et Demeter se montrant particulièrement dynamiques. Les énergies renouvelables totalisent un petit tiers des transactions et, malgré les turbulences qui agitent le secteur, les investisseurs n'ont pas (encore ?) abandonné le solaire.
 

Les 10 plus grosses levées de fonds et fusions-acquisitions à l'étranger en 2010
Secteur Montant (millions de dollars) Opérations
1/ Efficacité énergétique 4 200 M Le conglomérat suisse ABB rachète l'américain Baldor, un leader mondial des moteurs industriels économes en énergie
2/ EnR (solaire, éolien 3 200 M La compagnie italienne Enel introduit en Bourse sa filiale d'énergies renouvelables Enel Green Power, au prix bas de sa fourchette.
3/ Smart grid 1 053 M La compagnie Elia (Belgique) rachète le groupe allemand 50Hertz (transmission électrique).
4/ Smart grid 1 000 M ABB, n°1 mondial des réseaux, rachète Ventyx (logiciels de gestion de l'énergie).
5/ Solaire 938 M Le fonds britannique Terra Firma rachète le développeur solaire Rete Rinnovabile à l'opérateur italien Terna.
6/ Smart grid / éolien 916 M Le fabricant chinois d'éoliennes Goldwind, n°2 chinois, s'introduit à Hong Kong au plus haut de sa fourchette.
7/ Eolien 900 M Le groupe nucléaire américain Exelon rafle les parcs éoliens du géant des tracteurs John Deere.
8/ Eolien 643 M China Datang Renewable Power, 2e développeur chinois dans l'éolien s'introduit à Hong Kong.
9/ Smart grid 568 M Introduction en Bourse de New York du groupe néerlandais de capteurs Sensata.
10/ Eolien/solaire 425 M Asian Genco lève des fonds, notamment auprès de Morgan Stanley, pour des projets d'énergies renouvelables en Inde.

 

Les 10 plus grosses levées de fonds et fusions-acquisitions à l'étranger au T4 - 2010
Secteur Montant (millions de dollars) Opérations
1/ Efficacité énergétique 4 200 M Le conglomérat suisse ABB rachète l'américain Baldor, un leader mondial des moteurs industriels économes en énergie
2/ EnR (solaire, éolien) 3 200 M La compagnie italienne Enel introduit en Bourse sa filiale d'énergies renouvelables Enel Green Power, au prix bas de sa fourchette.
3/ Solaire 938 M Le fonds britannique Terra Firma rachète à l'opérateur italien Terna le développeur italien de centrales solaires Rete Rinnovabile.
4/ Eolien 643 M China Datang Renewable Power, 2e développeur éolien chinois, se cote à Hong Kong mais lève moins que le 1 milliard initialement prévu.
5/ Solaire 356 M Le fabricant de cellules et panneaux photovoltaïques Chaori Solar Energy Science & Technology s'introduit à la Bourse de Shenzhen.
6/ Eolien 223 M Le fabricant britannique d'éoliennes Clipper est racheté à 100% par le géant industriel américain United Technologies.
7/ Smart grid 100 M Le fabricant d'huiles à partir de biomasse Elevance lève des fonds, notamment auprès de Total.
8/ Biochimie 85 M Le producteur américain de biocarburants Amyris, où a investi Total, se cote à Wall Street à un prix inférieur à ses prévisions.
9/ Solaire 76 M Entrée en Bourse de New York du producteur chinois de polysilicium destiné aux cellules photovoltaïques Daqo New Energy.
10/ Smart grid 50 M Levée de fonds de l'américain OPower (logiciels pour aider les consommateurs à réduire leur consommation d'énergie).

 

Les 5 plus grosses levées de fonds et fusions-acquisitions en France en 2010
Secteur Montant (en euros) Opération
1/ Efficacité énergétique 318 M Le fonds américain Carlyle achète 65% de Giannoni, fabricant français d'échangeurs pour chaudières à condensation, économes en CO2.
2/ Biocarburants 282 M Le groupe pétrolier brésilien Petrobras entre au capital de Guarani, filiale du groupe français Tereos spécialisée dans la production d'éthanol à base de canne à sucre
3/ Solaire Plus de 150 M (estimation) Le géant du nucléaire Areva s'empare de la société américaine Ausra, spécialisée dans le solaire thermique.
4/ Biocarburants 98 M Le groupe Total prend 17% d'Amyris, une start-up américaine spécialisée dans les biocarburants.
5/ Ingénierie 62 M Le groupe néerlandais Grontmij rachète 51,83% du français Ginger.

 

Les 5 plus grosses levées de fonds et fusions-acquisitions en France au T4 - 2010
Secteur Montant (en euros) Opération
1/ Bâtiment vert 57 M Le groupe Saint-Gobain s'empare de 50% de la société américaine Sage, spécialiste du verre "intelligent" qui se teinte sur commande pour consommer moins d'énergie.
2/ Analyse / Mesure 53 M La société Carso, qui réalise plus de 70% de son chiffre d'affaires dans l'analyse de l'eau et de l'environnement, change d'actionnaires : les fonds 3i et Siparex se retirent au profit du Fonds stratégique d'investissement (FSI) et d'Euromezzanine qui investissent, respectivement, 20 et 33 M euros
3/ ENR (éolien, solaire) 15 M Vol-V, producteur d'électricité à partir d'énergies renouvelables (éolien, solaire et biomasse), boucle un premier tour de table auprès du fonds Natixis Environnement et Infrastructures.
4/ Biocarburants 5,3 M La start-up Fermentalg, spécialisée dans les biocarburants à base de micro-algues, réalise un nouveau tour de table auprès des fonds Demeter, Emertec, ACE Management, Aquitaine Création Innovation et du groupe Picoty.
5/ Solaire 4 M La nouvelle société MPO Energy, spécialisée dans la fabrication de cellules photovoltaïques, boucle son premier tour de table auprès de sa maison mère, le groupe MPO, spécialiste du disque optique, et du fonds Demeter.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :