Afrique : le club des pays riches réitère ses promesses

 |  | 256 mots
" Nous réitérons notre engagement à poursuivre les efforts, à travailler vers le but de fournir au moins 60 milliards de dollars sur cinq ans pour combattre les maladies infectieuses et renforcer la santé ", ont indiqué hier les chefs d'État et de gouvernement du G8. Cet engagement avait été pris l'an passé au sommet d'Heiligendamm en Allemagne mais aucune date butoir n'avait été fixée. Le G8 a en outre confirmé son engagement pris au sommet de Gleneagles (Écosse) en 2005 d'accroître de 25 milliards de dollars par an son aide au développement pour l'Afrique d'ici à 2010. Le G8 souligne également dans son communiqué final que les projets d'aide " devraient être réexaminés et pourraient devoir être accrus pour la période après 2010 ". Les chefs d'État et de gouvernement du G8 se sont en outre engagés à fournir 100 millions de moustiquaires traitées à l'insecticide pour freiner la propagation de la malaria dans les pays pauvres. Les organisations non gouvernementales ont poussé un soupir de soulagement. Le G8 n'a en revanche annoncé aucune mesure financière pour soulager la crise alimentaire qui frappe les plus pauvres des pays pauvres. Les pays qui disposent de stocks de nourriture en quantité suffisante sont invités à " rendre disponible une partie de leurs excédents ". Les pays riches ont rappelé que, depuis le début de l'année, ils avaient consacré " plus de 10 milliards de dollars pour faire face aux effets de la crise, par des mesures d'aide alimentaire et pour augmenter la production agricole dans les pays touchés ".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :