L'euro enrichira les détenteurs d'Ecus, selon « Focus »

Les possesseurs d'Ecus, la monnaie commune européenne, auront la possibilité de réaliser de substantiels bénéfices lors de la transformation de cette dernière en euro, la monnaie unique, prévue au 1er janvier 1999, affirme l'hebdomadaire allemand Focus qui paraît aujourd'hui. S'appuyant sur un document confidentiel de la Commission européenne consacré aux conditions légales de l'utilisation de l'euro, Focus révèle que les spéculateurs ont la possibilité de souscrire aujourd'hui à bon prix à des emprunts à fort rendement en Ecus et de s'assurer à long terme, dès 1999, de substantiels intérêts dans une monnaie forte, l'euro. Lors du passage de l'Ecu à l'euro, sur la base d'un taux que les experts estiment très proche de 1 pour 1, les possesseurs d'Ecus, monnaie à laquelle participent douze pays européens, dont plusieurs à monnaie faible comme l'Espagne, le Portugal ou la Grèce, se retrouveront en possession d'euros, émanation de pays à monnaie forte.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.