Natura se déploie grâce à son « carbone neutre »

1 mn

Les Parisiens peuvent déjà acheter la ligne Ekos des produits Natura à Saint-Germain-des-Prés. Huiles pour le corps, shampoings, onguents, le tout à base de fruits exotiques, venus d'Amazonie. Au Brésil, son pays d'origine, Natura fait un tabac. La société, fondée en 1969, est devenue sur place le numéro deux de la cosmétique, derrière Unilever. Les consommateurs l'apprécient pour la qualité de ses produits, mais aussi pour ses petits prix. Et s'ils sont bas, c'est que l'entreprise fait tout pour économiser. Elle a misé depuis ses débuts sur le développement durable. Les shampoings sont à base de produits en partie récupérés. Les flacons, quelque peu opaques, sont en plastique recyclé. Ils peuvent également être rapportés pour être remplis de nouveau.Natura examine toute la chaîne de production, y compris chez ses fournisseurs, pour s'assurer que les procédés utilisés sont les moins polluants. En 2007, la société a réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 7 %, et vise un objectif de 33 % sur les cinq ans à venir. compensationsPionnière dans la lutte contre le réchauffement climatique, Natura s'enorgueillit d'être l'une des rares entreprises brésiliennes « carbone neutre » depuis 2007, grâce à la compensation de ses émissions par des actions environnementales. Et Alessandro Carlucci, le PDG, n'entend pas en rester là : pour lui, « les sociétés brésiliennes doivent montrer au monde qu'on peut croître et en même temps protéger l'environnement. Le Brésil peut être un exemple pour le monde ».L. J. B.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.