le tramway de dijon écarté du plan de relance

 |   |  189  mots
François Rebsamen, le sénateur maire PS de Dijon ne cache pas son amertume. « Son » projet de deux lignes de tramway de l'agglomération dijonnaise, conçu en association avec la communauté urbaine de Brest, ne devrait pas être sur la liste des 100 retenus par le gouvernement. « C'est pourtant 400 millions d'investissements et 4.000 emplois sur trois ans. Et les travaux pouvaient commencer fin 2009 », lâche François Rebsamen. « J'amplifie bien la commande publique au service de l'emploi, des entreprises et des territoires comme le demande le gouvernement dans le plan de relance. » Il a d'ailleurs fait savoir sa déception à Patrick Devedjian et à François Fillon. Mais ce proche de Ségolène Royal n'y voit pas un règlement de comptes politique. Plutôt des incohérences dans les politiques publiques, puisque le développement des tramways figure au Grenelle II de l'environnement, qui n'a pas encore été voté définitivement. Quel que soit le guichet, François Rebsamen a besoin d'une subvention publique de 75 millions d'euros pour son tramway. « Il y aura bien un second plan de relance. J'espère cette fois qu'on sera dedans. » P. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :