La SNCF ne devra plus favoriser Voyages-sncf.com

Bientôt, lorsque Voyages-sncf.com tombera en panne, il sera toujours possible de réserver sur les sites concurrents de voyages en ligne ! Hier, le Conseil de la concurrence a infligé une amende de 5 millions d'euros à la SNCF pour avoir favorisé, au détriment de ses concurrents, son agence en ligne Voyages-sncf.com, raillée sur les forums du Web pour ses pannes à répétition. Expedia, cofondateur du site Voyages-sncf.com a, lui, été sanctionné à hauteur de 500.000 euros.Le gendarme de la concurrence, saisi il y a quatre ans par les sociétés Karavel-Promovacances, Lastminute et Switch, a précisé dans un communiqué « les engagements substantiels pour l'avenir » pris par l'opérateur public. « Les plaignantes déploraient notamment de n'avoir pas accès de manière équitable aux offres de la SNCF, ou de ne pouvoir proposer les petits prix de dernière minute parce qu'elles n'étaient pas autorisées à proposer aux internautes d'imprimer leurs billets », explique un porte-parole du Conseil de la concurrence. Possibilité de proposer le billet imprimé, baisse du prix de la licence d'accès au système de réservation des billets de train : la liste des promesses est importante. Et, comme Voyages-sncf.com bénéficie d'une connexion directe au « système SNCF », qui le dispense de s'acquitter d'une licence, l'opérateur ferroviaire propose même d'offrir cette connexion directe aux sites concurrents s'ils en font la demande. Ces annonces ont été faites dans le cadre de la « non-contestation des griefs » de la SNCF, qui « a choisi de ne pas faire appel et de mettre fin à une affaire longue et coûteuse », a précisé l'opérateur ferroviaire. Il se refuse en revanche à donner plus de précisions et des dates d'application. Malgré ce flou, le directeur général de Lastminute.com en France, Patrick Hoffstetter, s'est félicité des engagements de la SNCF. « Nous espérons être en mesure de dérouler dans les prochaines semaines notre stratégie ferroviaire européenne, pour offrir à nos clients les meilleurs séjours combinés en France et à l'étranger », a-t-il précisé. Marine Relinge

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.