La recherche scientifique fait souvent peur au grand public

 |   |  312  mots
La science contribue à l'amélioration du quotidien. C'est une évidence pour 84 % des personnes interrogées par TNS dans le cadre d'une étude sur la perception des sciences dans le monde réalisée en février auprès de 10.000 personnes réparties dans dix pays pour la Fondation L'Oréalcute;al et l'Unesco.Pour autant, la recherche scientifique fait toujours peur. C'est une nébuleuse qui ne parvient pas à communiquer sur ses travaux et reste donc éloignée du grand public : elle représente l'inconnu pour 69 % des répondants. Pour une personne sur deux, elle est même source d'inquiétude, avec de fortes disparités entre les pays : aux États-Unis, le taux d'inquiétude grimpe à 56 % contre seulement 22 % en Chine. « C'est le grand paradoxe de cette étude : alors que chacun a conscience de l'utilité de la science, cette perception est atténuée par un manque d'information, d'où une certaine appréhension sur la puissance potentielle de la science », souligne Carole Muller chez TNS. L'étude met en relief des différences de culture. porteuse d'avenirLes carrières scientifiques sont jugées moins attractives en France, en Italie ou en Espagne que dans les pays anglo-saxons. Aux États-Unis, le salaire est la première motivation pour s'engager dans la recherche alors qu'en France, l'intérêt intellectuel passe avant la rémunération. Autre enseignement intéressant : la science est porteuse d'avenir car 71 % des personnes encourageraient leurs enfants à s'orienter vers des études scientifiques. Alors qu'ils ne sont que 32 % à s'être projetés eux-mêmes vers ce type de métier.Cette étude a été publiée à l'occasion de la 11e édition du prix « Pour les femmes et la science » organisé par la Fondation L'Oréalcute;al et l'Unesco. Cinq chercheuses dans le domaine des sciences physiques ont été récompensées et 15 bourses internationales ont été attribuées à de jeunes chercheuses. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :