Jouer le retour de la croissance

Avec le rebond des marchés actions (près de 40 % de hausse sur l'indice CAC 40 depuis le plus-bas du 9 mars à 2.465 points), avec, en corollaire, une appréciation moins noire des perspectives de l'économie, une classe d'actifs, rarement mise en avant, semble disposer d'un potentiel appréciable, c'est celle des dividendes anticipés des entreprises. C'est du moins l'argument développé par les équipes de Société Généralecute; Générale et de BNP Paribas. Les deux banques, qui tiennent le haut du pavé sur le marché français des produits dérivés de Bourse, ont lancé chacune à un mois d'intervalle leur gamme de certificats 100 % dividendes EuroStoxx 50. Ces certificats répliquent la performance du contrat Future Dividendes sur l'indice européen de référence.La Société Généralecute; Générale a émis en avril trois certificats à échéance des 4 janvier 2011, 2013 et 2016 (1). BNP Paribas a choisi des maturités plus proches pour ses deux certificats, aux 17 décembre 2010 et 16 décembre 2011 (2).Les deux banques soulignent les faibles niveaux actuels des dividendes attendus des entreprises européennes. « Le marché anticipe aujourd'hui une chute de 63 % des dividendes depuis les niveaux atteints en 2008, ce qui ne s'est jamais vu, même lors de la grande dépression de 1929 », notait la Générale au moment du lancement de ses certificats pariant sur une hausse importante des anticipations de dividendes. BNP chiffre ce potentiel de gain à « 43 % en 2010 et 56 % en 2011 ». À environ 80 points, le contrat Future Dividendes du DJ Stoxx 50 a d'ailleurs déjà repris plus de 40 % sur son plus-bas du 22 avril.« Investir en dividendes aux côtés des actions, conclut BNP, permet d'améliorer le couple rendement-risque d'un portefeuille en réduisant sa volatilité, ce que pratiquent les investisseurs institutionnels. » n(1) Codes mnémoniques 6307S, 6308S et 6309S.(2) Codes mnémoniques F8016B et F8017B.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.