Des obligations privées très recherchées

Les entreprises se bousculent au portillon, avec EDF en vedette, qui compte placer 1 milliard d'euros auprès des particuliers à 4,5 %?! Dernières opérations?: ArcelorMittal a levé plus de 5 milliards d'euros, GDF-Suez, 4 milliards, Suez Environnement, 1,8 milliard et veut placer 250 millions dans le public, Lafarge, 1,4 milliard. L'intérêt pour l'investisseur ? Face à des banques réticentes à prêter, les entreprises consentent entre 4 % et 6 % d'intérêts sur leurs obligations, voire 9,85 % pour un emprunt ArcelorMittal 2019 ! Dans le même temps, les craintes de dégradation des notes souveraines ont fait remonter les taux des fonds d'État. «?Pour une prise de risque à moyen terme, il existe de très belles opportunités sur les crédits des entreprises, par opposition aux fonds d'État?», explique Jean-François Boulier, directeur général d'Aviva Investors, à l'origine d'un fonds « recovery » tirant parti de la sous-valorisation des actions et des obligations.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.