C'est off

Dès que la Biennale ouvre ses portes, toute la ville est à la fête. Palais, centres culturels, musées ou fondations se mettent tous à l'heure de l'art contemporain proposant ainsi aux visiteurs une multitude d'expositions satellitaires. Parmi elles, on ne manquera pas « Gluts » la rétrospective consacrée à Robert Rauschenberg à la Peggy Guggenheim Collection (www.guggenheim-venice.it). « Unconditional love » rassemble des vidéos du collectif russe AES + F, des ?uvres de Wim Delvoye ou des photos surannées de Youssef Nabil (Arsenal Novissimo, Tesa 89). Les plus grands artistes chinois Zhang Xiaogang, Fang Lijun ou Yue Minjun ont quant à eux trouvé refuge à l'université internationale de Venise sur l'île de San Servolo. Tous y réinterprètent l'art italien ou la civilisation occidentale dans des ?uvres empruntant autant à l'Europe qu'à l'Asie. Le sulfureux Jan Fabre présentera ses ?uvres les plus récentes à l'Arsenale Novissimo (spazio Thétis 107 et 109). Des tableaux-sculptures articulés autour de cinq parties du corps (le ventre, le sexe, les pieds, le c?ur et le cerveau). On ne ratera pas non plus les sculptures monumentales en acier de Bernar Venet (Arsenale Novissimo, spazio Nappa 90). Gigantesques arcs de cercle effondrés sur le sol d'où surgit pourtant un extraordinaire sentiment d'humanité. Y. Y.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.