L'assureur Aviva renoue avec les bénéfices

2 mn

grande-bretagneL'annonce conjointe de l'entrée partielle en Bourse de sa filiale néerlandaise Delta Lloyd et du retour à une situation bénéficiaire a dynamisé hier le titre Aviva à la Bourse de Londres. L'action a grimpé de 5,44 %. Le groupe d'assurance britannique a en effet annoncé hier un bénéfice net de 747 millions de livres (876 millions d'euros), après une perte de 84 millions de livres à la même période en 2008, et le renforcement de sa solvabilité. L'assureur récolte les fruits de sa politique de recherche d'efficacité et de réduction des charges. « Nous avons réduit notre base de coût sous-jacente de 9 % sur les douze derniers mois et nous sommes en avance pour atteindre notre objectif de 500 millions de livres d'économies d'ici à 2010 », a déclaré Andrew Moss, le directeur général. La compagnie a pris des mesures de hausses tarifaires en assurance-vie sur plusieurs marchés ce qui lui a permis, malgré un recul de ses affaires nouvelles de 4 % à 17,4 milliards de livres, d'augmenter ses marges commerciales de 2,1 %. En assurances dommages, Aviva s'est retiré des canaux de distribution les moins profitables comme au Royaume-Uni, quitte à sacrifier du chiffre d'affaires (? 15 % à 4,9 milliards de livres au niveau mondial). Il privilégie l'amélioration de la rentabilité technique avec un ratio combiné qui mesure le coût des sinistres et charges par rapport aux primes encaissées de 97 % contre 98 % fin 2008. Mais compte tenu des perspectives économiques incertaines et de la baisse du résultat opérationnel, Aviva va réduire son dividende intérimaire de 31 %. La vente de ses activités en Australie pour 452 millions de livres qui doit être effective avant la fin de l'année et la mise en Bourse partielle de Delta Lloyd, « quand les conditions de marché l'autoriseront », doivent permettre au britannique de dégager des liquidités pour saisir des opportunités d'acquisitions dans l'année à venir.prudence de miseEn France, l'activité principale d'assurance-vie et retraite augmente de 5 % au premier semestre. Elle est tirée par les ventes dans le réseau bancaire du Crédit du Nord, partenaire d'Aviva, en hausse de 13 % à 725 millions d'euros à fin juin. Elles sont dues aussi à la collecte réalisée par l'association d'épargnants Afer (1,3 milliard), qui, après un recul de 14 % au premier trimestre, est repartie en hausse de 35 % au deuxième et continue sur cette tendance. La filiale française qui a achevé la réorganisation de sa direction avant l'été veut améliorer l'efficacité de sa multidistribution. Le développement de partenariats de distribution dommages, la question de la taille du réseau d'agents généraux sont étudiés mais l'assureur reste prudent à court terme. n

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.