Les assureurs misent sur la régularité

 |  | 515 mots
Lecture 2 min.
Cette année ne fera pas exception. Parmi les établissements primés ou occupant les places d'honneur, il faut compter avec les sociétés de gestion des assureurs. Notamment Groupama AM (vainqueur du classement global et 2e dans la catégorie « gamme large actions ») ou Cardif AM (3e dans le classement global). Des résultats en ligne avec ceux de l'an dernier où, toujours dans le classement global, des sociétés d'assurances (Groupama, CNP Assurances, Aviva) occupaient trois des cinq premières places.Il est vrai que, malgré la crise, ces établissements profitent d'un environnement « favorable ». Dans le jargon financier, on dit volontiers que leur gestion repose plus sur une stratégie de « buy and hold » (acheter et conserver) que de « mark to market » (évaluation régulière d'une position sur la base de sa valeur de marché). Autrement dit, les gérants profitent d'une denrée précieuse dont ne disposent pas leurs homologues bancaires : le temps. Les contraintes fiscales par exemple, imposées durant huit ans minimum sur les contrats d'assurance-vie dans lesquels figurent nombre de leurs fonds, leur procurent une aide précieuse. De plus, la gestion n'enregistre pas de rachats massifs dans les périodes de crise et gère le risque plus facilement en adoptant une approche patrimoniale. Analyse fondamentale« La plupart des sociétés de gestion des assureurs sont des adeptes de l'analyse fondamentale, souligne Philippe Setbon, directeur général de Generali Investments France, filiale de gestion d'actifs de l'assureur italien. On y trouve des gérants de conviction en mesure de tenir leurs positions dans les périodes mouvementées sur les places financières. En outre, ils ne sont pas tenus de céder à la dictature du court terme ou aux effets de mode. » En termes de gestion, ces sociétés disposent donc d'avantages importants, en particulier dans des marchés difficiles.D'où la présence, parmi les dix meilleurs fonds au sein des vingt catégories retenues pour les Victoires, d'une vingtaine de fonds pilotés par des sociétés d'assurances. Sans surprise, on notera une forte présence dans les catégories obligataires, et plus particulièrement de Groupama AM avec Groupama État Monde (8,83 % en 2008 et 7e dans la catégorie « obligations internationales ») ou, dans la version profilée « prudente », avec Groupama Prudence (- 2,82 %, au 7e rang). Signalons également dans cette même catégorie, le fonds d'Aviva Investors Profil Prudent (- 5,68 % au 9e rang) ou encore, dans la catégorie « obligations euro d'État », Axa Première (10,93 % au 3e rang). C'est aussi sur le long terme que la solidité des performances des assureurs prend du relief. En prenant en compte leurs cinquante meilleurs fonds sur cinq ans toutes catégories confondues, il ressort que sur les vingt-six fonds actions, les vingt-trois fonds obligataires et le fonds diversifié retenus, pas moins de douze d'entre eux affichaient cinq étoiles et vingt-cinq autres quatre étoiles. Soit dans la notation de notre partenaire Morningstar élaborée à partir de la performance ajustée du risque, les deux plus hautes distinctions. J.-F. T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :