Sony et Toshiba seraient en perte dès 2008

 |   |  340  mots
Il s'agirait des premières pertes d'exploitation annuelle de Sony en quatorze ans, des secondes depuis sa cotation, en 1958. Selon le quotidien « Nikkei », le géant de l'électronique grand public devrait enregistrer une perte opérationnelle de 100 milliards de yens (1,1 milliard de dollars) pour l'exercice clos le 31 mars 2009. Sony n'a pas commenté ces informations jugées crédibles par la Bourse qui a fait chuter hier le titre de près de 10 %. L'important décalage entre ces estimations, et les dernières prévisions de Sony, qui tablait sur un bénéfice de 200 milliards de yens en octobre dernier, témoigne de la brutalité du ralentissement de l'économie mondiale.Mesures d'économieLe groupe, dont le chiffre d'affaires de la branche électronique (75 % des ventes) provient à plus de 80 % de l'international, est également pénalisé par la vigueur du yen. Un dollar s'échange aujourd'hui à 89 yens, contre 113 en moyenne sur l'exercice précédent. Même problème en Europe avec 1 euro à 118 yens actuellement, contre 160 yens en 2007. La sévérité de la détérioration de la conjoncture avait déjà amené Sony à lancer une restructuration draconienne début décembre, avec la suppression de 8.000 postes dans le monde d'ici à mars 2010, et la fermeture d'activités non rentables, dont le site français de Pontonx-sur-l'Adour.Le cas de Toshiba, dont les médias japonais rapportent qu'il devrait enregistrer une perte opérationnelle de 200 milliards de yens pour l'exercice clos fin mars, pour la première fois depuis sept ans, est un peu différent. Outre le yen, le groupe subirait selon la presse, les conséquences de son positionnement sur le marché des mémoires flash, dont les prix ont fortement baissé, à cause de la surproduction de l'industrie.De multiples groupes de technologie ont récemment envoyé des signaux négatifs sur leur activité. Intel a, par deux fois, averti sur son dernier trimestre. Dell n'en finit plus de tailler dans ses coûts. Son homologue chinois, Lenovo, vient d'annoncer une réduction de 11 % de ses effectifs.O. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :