Prêts à taux variables  :   les emprunteurs peuvent respirer

2 mn

La baisse des taux va faire un bien fou aux centaines de milliers de Français ayant contracté un prêt immobilier à taux variable. En effet, le niveau des intérêts est révisé annuellement selon un indice de référence, l'Euribor. Or, celui-ci n'a jamais été aussi bas. Hier, l'Euribor à 3 mois ??le plus souvent utilisé pour les crédits variables?? s'établissait à 1,64 % et celui à 1 an atteignait 1,92 %. Soit moins de 3 % hors assurance, une fois incluse la marge de la banque (entre 0,7 et 1 point).On est loin de la situation du dernier trimestre 2008. à cause de la crise financière, ces taux avaient battu des records? à la hausse. Le 8 octobre, par exemple, l'Euribor 3 mois atteignait 5,39 %, son plus haut niveau depuis dix ans. Certains acquéreurs ont ainsi vu leur taux dépasser les 6 % l'an s'il n'était pas « cap頻, c'est-à-dire plafonné. Ils ont vu la durée de leur prêt s'allonger de plusieurs mois, ou pis, dans le cas d'un « révisable » leurs mensualités s'alourdir de centaines d'euros.centaines de plaintes Déjà, fin 2007, l'Association française des usagers des banques (Afub) estimait que le niveau des taux mettait en difficulté financière entre 35.000 et 50.000 emprunteurs. L'association avait reçu plus de 500 plaintes sur les prêts à taux variables accordés par le Crédit Foncier.Contrairement aux estimations des courtiers, qui distribuent du variable au compte-gouttes, ce type de prêt est beaucoup plus répandu qu'on ne le croit. Il est souvent accordé aux foyers modestes à qui l'on refuse un taux fixe. En 2004, par exemple, 20,9 % des nouveaux prêts étaient en variable, et 18,6 % en 2005. En 2006, la proportion retombait à 7,8 % mais tutoyait les 35 % sur les crédits à 30 ans. Dans les années 1990, des variables non capés ont été distribués par des établissements comme Abbey National, UCB ou La Hénin. « Mais, en 2006, presque tous les emprunteurs ont profité des taux attractifs pour négocier un taux fixe », témoigne Joël Boumendil, PDG du courtier Ace Immobilier.Reste que, dans la situation actuelle, le variable peut se révéler intéressant. à condition toutefois de prendre quelques précautions (lire interview page 17). Alexandre Phalippou l'indice de référence n'a jamais été aussi bas.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.