L'emploi est la première victime de la crise au Royaume-Uni

 |  | 139 mots
Les chiffres officiels, diffusés hier, sont sans appel : le nombre de chômeurs (selon les normes internationales) a grimpé de 164.000 à 1,79 million sur les trois mois achevés en août, portant le taux de chômage à 5,7 % au Royaume-Uni. Du jamais-vu depuis mars 2000. Certes, ce taux reste bien inférieur à celui observé en France (7,2 % au deuxième trimestre selon l'Insee) et à celui de la zone euro (à 7,5 %), mais il n'en reste pas moins que le Royaume-Uni se rapproche à grande vitesse de la barre des 2 millions de chômeurs, une preuve de plus que le pays entre en récession, sous l'impact des crises financières et immobilière. Certains économistes s'attendent même à une poussée à 3 millions en 2010. Il faut remonter à 1991, pendant la dernière récession au Royaume-Uni, pour observer une progression aussi brutale du nombre de demandeurs d'emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :