L'Europe s'inquiète d'une aide aux « big three »

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, se dit favorable à une « stratégie européenne de sauvetage » pour l'industrie automobile, dans une interview au journal allemand « Bild ». « Si le gouvernement américain sauve Ford, GM et Chrysler de la faillite à coups de milliards de dollars, nous ne pouvons rester de simples spectateurs et laisser les constructeurs européens tout seuls », ajoute-t-il.Les dirigeants des « Big Three » américains ont effectivement plaidé hier devant la commission bancaire du Sénat pour obtenir une nouvelle rallonge de 25 milliards de dollars d'aide publique. Rick Wagoner, PDG de GM, « ne peut pas se permettre de quitter Washington cette semaine sans une aide fédérale d'au moins 10 milliards de dollars », écrivait hier le « New York Times ». Le constructeur va d'ailleurs reporter de deux semaines certains paiements à ses concessionnaires, indiquait par ailleurs l'un de ses dirigeants au magazine « Automotive News ». Une éventuelle disparition de Ford provoquerait pour sa part la suppression de 75.000 emplois directs et indirects au minimum, affirme le « Wall Street Journal ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.