Bonus, crédit ? : Sarkozy

 |   |  180  mots
Les banquiers ont, malgré eux, les honneurs de la rentrée. Dès aujourd'hui à Bercy, et demain à l'Élysée, ils vont rendre des comptes sur leur politique en matière de distribution de crédits à l'économie et de bonus à leurs opérateurs de marché. Sur la question des rémunérations, les banquiers sont prêts à compléter et préciser les mesures prises dès février, deux mois avant le G20 de Londres. Exaspéré depuis deux ans par les excès de la finance, Nicolas Sarkozy veut que la France soit irréprochable pour pouvoir faire des propositions concrètes lors du prochain G20 de Pittsburgh. La marge de man?uvre de l'État est étroite s'il veut préserver la compétitivité de la place de Paris. En matière de crédit, le gouvernement s'inquiète de la montée des difficultés dans les entreprises de moins de 10 salariés, dont les dossiers déposés auprès du médiateur du crédit sont en hausse. Pages 2-3 et éditorial page 7

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :