Le billet vert conserve sa suprématie

 |   |  163  mots
Monnaie de référence, le dollar américain constitue un repère pour l'ensemble des opérateurs de marché, qu'ils soient investisseurs de long terme ou spéculateurs. C'est la raison pour laquelle il apparaît au sommet de la pyramide (voir graphique). Dans ses dynamiques haussières et baissières, il emporte avec lui tout un ensemble de devises, notamment émergentes, associées à des économies fortement dépendantes de la croissance américaine. Parmi elles, on compte la roupie indienne, le dollar taiwanais, le real brésilien ou encore le peso mexicain. Quant à l'euro et au yen, ils dominent chacun un bloc de devises géographiquement délimité. L'Europe pour le premier et l'Asie pour le second. Enfin, un dernier ensemble de devises a tendance à évoluer de façon homogène, en fonction de l'évolution des prix des matières premières. Celui-ci comprend notamment le dollar canadien, les dollars néo-zélandais et australien, ainsi que le rand sud-africain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :