Wall Street revoit ses ambitions

 |   |  338  mots
La deuxième estimation du PIB américain au quatrième trimestre (? 6,2 %) a fait pâlir Wall Street hier, tout comme la montée du Trésor au capital de Citigroup (? 41 % à la clôture). Peu après l'ouverture, l'indice S&P 500 est donc passé au travers du plancher établi le 21 novembre dernier en séance (741,02 points), plancher cassé en clôture à 735,09 points.Ce niveau était surveillé de près, car susceptible d'ouvrir la voie vers les 625-675 points. Du côté des stratégistes, l'heure n'est pas à l'optimisme. Ces derniers jours, UBS, Credit Suisse et Goldman Sachs ont abaissé leurs objectifs sur le S&P 500 à fin 2009. Les révisions des scénarios économiques aux États-Unis, mais aussi en Europe ou en Asie, y ont probablement contribué, en pesant sur les estimations de résultats des sociétés. Vendredi, Deutsche Bank n'excluait pas un recul de 10 % du PIB américain au premier trimestre. Crédit Suisse, qui a ramené sa prévision sur l'indice de 1.050 à 920 points, ne voit pas le marché repartir en l'absence d'un schéma opérant de structure de cantonnement des actifs toxiques qui empoisonnent actuellement les banques, et d'une volonté du Japon de poursuivre une politique budgétaire agressive.attente de stabilisationÀ moyen terme, le S&P 500 pourrait reculer vers les 650 points, selon David Kostin, chez Goldman Sachs. « Nous avons vu des progrès sur deux points clés : l'adoption du plan de relance américain, avec un peu plus de clarté sur le plan de stabilité financière, et un accès plus aisé au crédit aux entreprises. Mais nous attendons encore du mieux côté stabilisation des prix de l'immobilier et décélération des pertes des banques. » Cette dernière pourrait intervenir au second semestre. Alors seulement, les investisseurs pourront se concentrer sur les perspectives de résultats avant dépréciations d'actifs et permettre au S&P 500 de revenir vers les 940 points. Mais plus les 1.100 points que le stratégiste envisageait jusqu'alors. C. FR.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :