Télévision + Canal+ entérine le retrait de la chaîne allemande Premiere

Le conseil d'administration de Canal+ devrait entériner, aujourd'hui, le retrait du groupe français de la chaîne à péage allemande Premiere et son renforcement dans l'italien Telepiù. Les termes financiers de l'opération seront connus « dans les prochains jours », lorsque Leo Kirch et Canal+ auront formalisé leur accord. Canal+ va vendre ses 37,5 % de Premiere au patron bavarois, ce dernier devant, de son côté, lui céder ses 45 % de Telepiù. A terme, Premiere devrait être détenue à 50-50 avec Bertelsmann. Cette opération a été saluée par la Bourse, le titre Canal+ s'étant apprécié de 5,5 % hier (voir page II, cahier marché). Valorisation. Selon plusieurs analystes, la valorisation de la participation de Canal+ dans Premiere serait comprise entre 1,7 et 2,4 milliards de francs. Récemment, le quotidien allemand Süddentsche Zeitung donnait une estimation légèrement supérieure à 3 milliards de francs. Les 45 % de Leo Kirch dans Telepiù seraient valorisés entre 1,3 et 1,4 milliard. Lors du rachat de NetHold, Canal+ a hérité de 45 % de Telepiù. A l'époque, cette participation avait été estimée, par les analystes, à près de 9 milliards de francs ! Il y a quelques jours, devant les actionnaires, les dirigeants de Canal+ ont indiqué qu'ils recevraient de Leo Kirch une soulte. On avance le chiffre de 900 millions de francs. Canal+, qui signera son retrait capitalistique total d'Allemagne après la cession des 25 % de la chaîne généraliste Vox, réalise une bonne opération financière. Le montant de la cession des 37,5 % de Premiere est à comparer aux quelque 600 millions de francs investis depuis 1991, date de son entrée dans la chaîne à péage. En outre, Canal+ va reclasser une partie des 45 % de Telepiù achetés à Leo Kirch. Le groupe français pourrait se contenter de 51 %. Des négociations sont engagées avec la RAI et Stet. Une collaboration plus large est envisagée avec les deux opérateurs italiens pour exploiter ensemble une plate-forme numérique. La télévision publique et l'opérateur de télécommunications devaient d'ailleurs entériner, hier, leur alliance pour se lancer sur le marché de la télévision numérique. Développement prioritaire. Le territoire italien est considéré comme prioritaire par les res- ponsables de Canal+. L'objectif étant de transposer la réussite espagnole. Telepiù compte aujourd'hui un peu moins de 900.000 abonnés au programme analogique et 90.000 aux programmes numériques. Pour autant, le groupe français ne restera pas totalement absent d'Allemagne. Multithématiques, codétenu avec l'américain TCI, va continuer de fournir des chaînes thématiques à la future alliance Betelsmann-Leo Kirch dans le numérique. T. D. J.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.